Articles

Pour que le Web ne soit plus un instrument d'exclusion sociale

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 19 novembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 20 novembre 2008

Nombre de sites et d'applications informatiques sont aujourd'hui inaccessibles à une certaine catégorie de la population, les personnes handicapées notamment. Parce que le Web est considéré comme un média essentiellement visuel, la simple idée qu’une personne aveugle puisse s’en servir peut paraître saugrenue.

Pourtant, il suffirait d’apporter un minimum de changements au code des pages d’un site Web pour qu’elles soient aisément utilisables par les personnes handicapées qui, munies d’outils d’adaptation spécialisés, pourraient aussi en profiter.

Dans un dossier paru sur Clic, le bulletin collégial des technologies de l'information et des communications, Denis Boudreau explicite la notion d'accessibilité du Web. Elle renvoie à « l’idée que les personnes handicapées puissent non seulement percevoir, comprendre, naviguer et interagir de manière efficace dans l’univers numérique, mais aussi y créer du contenu et y contribuer ». Ce qui n'est malheureusement pas le cas.

Denis Boudreau poursuit son plaidoyer en insistant sur le fait que la question de l'accessibilité du Web n'est pas une discipline pour répondre aux caprices d'une minorité d'utilisateurs.

Personnes âgées

Beaucoup plus que des sites Web pour aveugles, c'est souvent une forte proportion de la population qui s'en trouverait fort à l'aise. Un Québécois sur deux par exemple. Et globalement, en plus des personnes présentant des déficiences visuelles, auditives, motrices, cognitives, neurologiques ou liées à la parole, il faut aussi compter les personnes âgées, embêtées par les polices de caractères trop petites, les contrastes de couleur trop faibles et l'organisation trop complexe des contenus.

La formation comme moyen d'inclusion

On en vient donc à la formation en ligne, lueur d'espoir pour les personnes handicapées. Ces dernières espèrent sortir de leur exclusion par ce truchement en allant acquérir des compétences qui leur permettront par la suite d’assumer un rôle constructif dans la communauté. Mais encore faut-il que les établissements d'enseignement à distance, veillent à rendre accessibles leurs produits de formation. Ils pourront profiter ainsi d’un bassin de clients potentiels beaucoup plus grand.

Le dossier de Denis Boudreau propose à cet effet des informations et des ressources pour que le Web soit accessible et ne soit plus un instrument d'exclusion sociale.

Voir :L'accessibilité du Web : une condition essentielle pour assurer le droit à l'éducation et à l'apprentissage à vie

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné