Dossier de la semaine

Médias étudiants

«Médias» avec un «s» car en plus du journal et de la radio s’ajoutent maintenant la télé-vidéo et la messagerie. Leurs déclinaisons électroniques et multimédia en ont fait des outils accessibles à grande échelle : blogues, bien sur, mais aussi balados (podcasts) audio et vidéos, photos; vidéos et textes sur les réseaux sociaux; tweets, snaps, micros-vidéos et un joyeux mélange de tout ça et de d’autres encore.  Les professeurs peuvent déjà témoigner de l’imagination fertile de leurs étudiants quant aux formats, traitement et contenus créés et diffusés.

Car l’effet média génère une puissante motivation pédagogique et ajoute du sens aux activités : être diffusé et commenté incite chacun à y mettre un peu plus d’efforts et de soins. La réceptivité des étudiants quant à la qualité de la langue, du contenu et de sa cohérence augmente radicalement. À ces éléments de base s’ajoutent l’intérêt quant aux aspects techniques, organisationnels, marketing, traduction et autres pour peu que l’on dépasse le niveau artisanal.

Les coûts importants liés à l’impression, à l'enregistrement, à la prise et au développement des photos ou des films sont devenus marginaux dans leur version électronique.  Dans la plupart des cas les coûts se sont déplacés vers l’encadrement nécessaire au rehaussement des standards associé à la popularité et l’accessibilité. Mais rien n’empêche de commencer avec un simple téléphone. Il s’y crée déjà des oeuvres étonnantes et prometteuses.  À la jonction de l’école et de la société, les médias étudiants renouvellent leur forme; l’école a tout à gagner d’en favoriser le développement.

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier