Actualités

Publié le 15 août 2022 Mis à jour le 29 août 2022

La formation, la clé d’une reconversion professionnelle réussie

L'étape formation : perfectionner son savoir-faire

Reconversion professionnelle

Se lancer dans une reconversion professionnelle, c’est faire le choix d’une toute nouvelle vie, d’opérer un nouveau départ avec tous les risques que cela peut comporter. Justement, l’existence de ces risques doit inciter la personne concernée à faire preuve de vigilance et à ne pas se précipiter dans son changement de cap. Pour mettre toutes les chances de son côté, il lui est parfois nécessaire de suivre une formation.

Une période propice à la reconversion

La crise sanitaire, et plus exactement les épisodes de confinements successifs, ont poussé les travailleurs français à la réflexion. C’était pour eux l’occasion de prendre du recul par rapport à leur situation professionnelle et de s’interroger sur le véritable sens de leur métier.

Pour bon nombre d’entre eux, le constat est clair : la pandémie a changé leur rapport au travail. Désormais, des sujets comme l’épanouissement personnel ou encore l’utilité sociale du travail arrivent en tête de leurs préoccupations, devant même la question du salaire. Tout cela a provoqué un déclic et les a incité à entamer une reconversion professionnelle.

Pour d’autres toutefois, le changement d’emploi résulte d’un événement malheureux, notamment ceux qui ont vu leur entreprise mettre la clé sous la porte. N’ayant pas pu récupérer leur poste, ils ont bien été obligés de trouver un autre travail.

L’après-confinement a ainsi été marqué par un nombre important de reconversion professionnelle. Les plus chanceux ont pu réintégrer l’entreprise où ils travaillaient, mais ont dû changer de poste (promotions pour certains, rétrogradation pour d’autres).

Quant à ceux qui n’ont pas pu reprendre le chemin de leur (ancien) lieu de travail, ils ont dû rebondir autrement et tenter de se mettre à leur propre compte, avec plus ou moins de succès.

Une autre catégorie de travailleurs a également décidé de changer de carrière, mais cette fois pour une raison beaucoup moins évidente. Confinés chez eux et avec le stress causé par la pandémie, ils ont réalisé que la vie était trop courte et qu’ils feraient mieux de se tourner vers un métier qui les passionne.

Mais quelle que soit la raison du changement de cap et quelle que soit la nouvelle carrière choisie, il semble important, voire primordial, de passer d’abord par la case « formation ».

Une auto-évaluation pour connaître ses points forts et ses lacunes

Si la reconversion professionnelle est définitivement actée, le travailleur doit d’abord s’interroger sur ses véritables aptitudes à exercer le métier envisagé.

Il doit donc effectuer une auto-évaluation, une sorte de bilan de compétences afin de savoir dès le début s’il fait fausse route ou non.

En ayant connaissance de ses lacunes, il pourra plus facilement identifier les formations susceptibles de lui convenir.

Le financement

L’une des raisons les plus fréquemment évoquées pour le refus de se former est l’absence de financement.

Or, par l’intermédiaire du CPF (compte professionnel de formation), le candidat est éligible à une aide fournie par Pôle Emploi. S’il n’envisage pas de quitter l’entreprise, mais prévoit juste un changement de poste, sa formation peut être partiellement ou intégralement financée par son employeur.

Pour ceux qui souhaitent devenir des travailleurs indépendants, la meilleure option pour garantir la formation est de recourir au portage salarial. En tant que salarié porté, le travailleur indépendant jouit des mêmes avantages que le salarié classique. Il aura donc accès à une ou plusieurs formations pour renforcer ses compétences.

De nombreux métiers sont compatibles avec le portage salarial. Les métiers du bâtiment en sont un parfait exemple. Qu’il soit maçon, carreleur, menuisier ou architecte, le travailleur peut proposer ses services en qualité de consultant et grâce à un contrat de portage salarial, il sera assuré de toucher un revenu régulier (salaire), sans considération du nombre de missions effectuées.

Il va sans dire qu’il aura aussi droit à des formations pour perfectionner son savoir-faire et même apprendre d’autres métiers relatifs à celui qu’il exerce.

Pour plus d’informations sur le portage salarial, le mieux est de se rendre sur des sites spécialisés tels que abcportage.fr. Le travailleur intéressé pourra même y effectuer des simulations pour voir ce que le dispositif peut lui apporter.

En savoir plus sur cette actualité

Le fil RSS de Thot Cursus via Feed Burner.


Les tweets de @Thot


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !