Articles

Publié le 04 septembre 2004 Mis à jour le 04 septembre 2004

Cameroun : une rentrée informatique difficile pour les parents*

La discipline dénommée Informatique était jusqu’à présent réservée aux séries scientifiques. Le décret présidentiel n°2002/004 du 4 Janvier 2002 réorganisant le ministère camerounais de l’ Éducation Nationale imposait l’enseignement de cette matière dans toutes les séries. Timidement mise en application par les établissements scolaires, cette mesure est obligatoire cette année au grand bonheur des élèves qui vont pouvoir enfin, pour certains, toucher à l’ordi.

De telles dispositions n’arrangent pas forcément tout le monde. Les parents surtout, qui ploient sous le poids de nombreux livres parfois inutiles, doivent, en même temps qu’ils négocient l’inscription de leurs enfants au Lycée, prévoir encore cette année un nouveau livre pour favoriser l’assimilation de l’Internet.

Le plus difficile, cependant, consiste à voir, dans les établissement privés, les frais de scolarité fortement revus à la hausse, car, affirme un chef d’établissement à Cameroon-Tribune , l’introduction de l’informatique au programme des lycées et collèges du Cameroun nécessite un équipement adéquat. Le nombre officiel d’élèves par classe est de 60, mais on en trouve qui abritent près de 120. Trouvera-t-on de la place pour y caser des ordinateurs ? Rien n’est moins sûr.

Les établissements ne font pas toujours l’effort nécessaire pour s’équiper en matériel informatique. Même si on déplore l’arrivée des ordinateurs 486 sur le marché à de bons prix, même si quelques bienfaiteurs déversent sur le sol camerounais de très vieux ordinateurs qui ne vivent plus que quelques mois, aucune démarche n’est entreprise auprès des organismes locaux qui vendent de très bons pentium I ou II et des ouvrages aux seuls établissements scolaires.

Les parents souffrent en conséquence de payer cher la scolarité des enfants, parfois 4 ou 5 dans le même établissements et d’acheter des ouvrage de plus en plus coûteux.

Dire que dans la forêt, on peut gagner proprement sa vie sans aller à l’école, en tuant du gibier, en mangeant des racines, en pêchant du poisson, en cueillant son vin. Sans ordinateur, sans frais de scolarité, sans cahier ni stylo. Ce sacré Charlemagne qui fait vider les poches des parents avec son école qui n’est pas adaptée à notre vie!!


Voir plus d'articles de cet auteur

Le fil RSS de Thot Cursus via Feed Burner.


Les tweets de @Thot


Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !