Articles

Partie II - Le cerveau et la neuro-pédagogie digitale

mémorisation, attention et temps de respiration

Par Denis Cristol , le 30 janvier 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 06 février 2018

Suite le partie 1 ...

La mémorisation

Il existe plusieurs fonctionnements repérables de la mémoire. La mémoire procédurale est une mémoire perceptive. La rétention d’information est très courte s’il n’y a pas d’utilité. Par exemple «  Quelle couleur était le sol en entrant dans le hall d’entrée ?» cette information sera rapidement effacée. La mémoire est aussi sémantique, épisodique. Il existe aussi une mémoire de long terme.

Les synapses stabilisés crée un réseau définitif et finissent par créer des routines ou « renforcement synaptique », comme un chemin qui se creuse à force de l’emprunter, même si des travaux sont réalisés sur le chemin, la trace demeure et une habitude de cheminement s’installe. Une routine se met en place pour réaliser certaines actions par exemple : rentrer chez soi en vélo.

La mémoire est affectée par les émotions. Par exemple, on est incapable de se souvenir où nous étions le 15 septembre 2001 mais le 11 septembre jour de l’effondrement des tours de New York tout le monde sait où il était. Le cerveau enfouit les informations rapidement quand elles sont jugées inutiles. Selon les travaux de Miller, de 1956, le cerveau est en capacité de retenir 7 + ou – 2 informations en même temps.

Il est aussi intéressant d’observer que le cerveau a un fonctionnement social. La mémoire transactive est une mémoire qui passe par le collectif. C’est une mémoire  d’équipe ou mémoire distribuée au sein des membres d’une équipe qui s’établit de façon externe à chaque membre, mais chacun sait qui détient les références et les informations pour avancer sur les tâches.

Quelques conseils pédagogiques :

  • Créez des ancrages émotionnels pour augmenter le rappel des informations.
  • Regroupez et fractionnez des informations pour en faciliter la mémorisation  (ex: méthode des LOCI ou des MindMap). En ligne misez sur la sobriété des présentations.
  • Si l’information est perçue comme utile, la répétition facilite la rétention et consolide les circuits neuronaux (Loi de Hebb)
  • Demandez aux participants d’organiser les informations eux-mêmes, voire même de faire le cours (classe inversée). En ligne organisez de l’écriture collaborative.
  • Évitez la routine (et l’ennui d’apprendre) : toutes les 10 minutes (toutes les 4 minutes dans une classe en ligne) créez des ruptures sur le fond et sur la forme.
  • Variez les types d’interaction : expositions à des exercices, des lieux, des sons, des images, des modes d’interactions etc.
  • En ligne utilisez une variété de mini-jeux et de présentation pour éviter des routines. Et envoyez des messages positifs pour encourager la persévérance.

Mieux appréhender ces conseils peut passer par la participation à des programmes de neuroéducation.

De l’intention à l’attention

Un émiettement du travail est constaté. L’éditeur de mobilier Steel Case observe que chaque 3 minutes un employé de bureau est interrompu (ou auto-interrompu), qu’il met ensuite 23 minutes pour se reconcentrer pleinement. Sur son poste de travail 8 fenêtres sont ouvertes simultanément. Il contrôle ses mails 30 fois par heure. Le phénomène va en s’accentuant avec 4,9 milliards d’équipements connectés en 2015, soit 200% d’augmentation du temps consacré à des équipements mobiles depuis 2012 (30 heures par semaine). La question pour l’apprentissage se traduit par le passage de l’intention (objectif pédagogique du formateur) à l’attention (acte d’engagement de l’apprenant).

La question de l’attention est d’autant plus cruciale que le cerveau ne peut faire qu’une seule chose à la fois comme le démontre cette conférencière en présentant la vidéo d’une expérience troublante ou notre cerveau  passe à côté d’informations évidentes tellement il est absorbé par une unique intention .

L’une des solutions pour capter l’attention réside dans la ludopédagogie. Les principes de la ludification s’appuient sur l’apport des neurosciences. Quelques conseils à suivre.

Quelques conseils pédagogiques :

  • Simplifiez les consignes donnez une tâche à la fois pour capter l’attention
  • Utilisez le modèle de l’orientation visuo-spatiale Posner :
  1. Capter son public (raconter une histoire, bouger etc.)
  2. Ramener l’attention (jouer, faire varier sa voix etc.)
  3. Engager la participation  (donner un défi, etc.)
  • Mettez en œuvre la pédagogie du Flow. Organisez un flux d’activités qui stimule  tous les sens dans un cadre agréable et génère des émotions positives.
  • En ligne varier les visuels, utilisez des vidéos, faites réaliser des recherches, et des lectures croisées.
  • Favorisez les encouragements et les circuits de récompenses ils renforcent les boucles  de conditionnement positives et augmentent le sentiment d’efficacité personnelle décrit par le psychologue  Albert Bandura.
     

Les émotions et les motivations pour apprendre

Antonio Damasio dans son ouvrage « L’erreur de Descartes » (1995) a relevé que des personnes dont les zones limbiques avaient  été lésées étaient incapables de raisonnement et de prise de décision logique. Un lien étroit entre émotion et prise de décision opère, plutôt qu’une opposition rationnel – affectif.

Les 4 émotions racines : peur, tristesse, colère et joie sont universelles selon Eckman. Elles s’expriment lors d’apprentissage : peur d’échouer ou joie de réussir.  Si le film d’animation de Pixar nous donne une vision de quelques agents colorés et simplifiés des mécanismes émotionnels à l’œuvre ceux-ci sont en fait plutôt complexes. Rappelons que l’information circule d’un neurone à l’autre de façon électrochimique par le moyen d’une variété de neurotransmetteurs et d’hormones à un rythme de 60 impulsions par seconde. Le cerveau est une véritable centrale électrique au sein de laquelle le rôle des neurotransmetteurs et des hormones est essentiel pour apprendre.

La croyance sur son succès ou son échec renforce ou diminue:

  1. les circuits d’apprentissage
  2. le sentiment d’efficacité personnelle.
     

Lorsque l’on crée une croyance affirmant à certains qu’ils sont bons ils le deviennent, mais il est aussi possible de produire un sentiment d’impuissance acquise en affirmant à d’autres qu’ils n’y arriveront jamais.

Quelques conseils pédagogiques :

  • Les cerveaux sont entretenus par une alimentation équilibrée et suffisamment  de sommeil. Prenez en considération la fatigue des apprenants. Ménagez des pauses sensorielles. (Maxi 30 minutes devant un écran)
  • Évitez l’impuissance acquise, misez sur les émotions positives, les  circuits de récompense et le plaisir qui libèrent la dopamine (hormone du plaisir).
  • Favorisez des succès rapides, organisez une progression. En ligne intégrez  des quiz faciles.
  • « Regardez l’autre tel qu’il peut devenir au meilleur de lui, il le deviendra »
     

Le cerveau est social. C’est plus qu’un amas de 100 milliards de neurones interconnectés, c’est une relation qui se nourrit du contact à d’autres cerveaux. L’apprentissage est également social; Albert Bandura évoque « l’apprentissage vicariant », un apprentissage par modélisation.  Il s’agit d’apprendre à jouer de la « cognition sociale ».

Selon l’expérience de Galton ou il s’agissait de deviner le poids d’un bœuf, un cerveau apprécie moins bien que plusieurs une situation. Plusieurs cerveaux connectés par des protocoles appropriés sont plus efficients, c’est de l’intelligence collective. En faisant chanter à l’unisson et juste une foule en moins de 10 secondes le musicien Boby Mc Ferrin révèle les architectures invisibles qui lient nos cerveaux. C’est par le partage de la gamme pentatonique intégré dans les cerveaux occidentaux qu’il parvient à cet exploit.

Un cerveau ne peut se développer seul. Il est toujours à proximité d’autres cerveaux. Les enfants sauvages délaissés ne parviennent pas à se développer de même que des nouveaux nés au Moyen-âge qui étaient laissés seuls pour vérifier si le divin guidait leur croissance finissent par dépérir.

Quelques conseils pédagogiques :

  • Le cerveau est social. Jouez de la dynamique de groupe. Créez des défis en équipe. (équipe de 3 à 4 en ligne maxi)
  • Valorisez les succès collectifs et célébrez les.
  • Misez sur le jeu, la découverte ensemble, le co-apprentissage. Intégrez de la ludo-pédagogie.
     

Les temps de silence

Le cerveau pour apprendre a besoin de pauses, c’est l’impact de la méditation identifié à partir du cerveau du moine bouddhiste Mathieu Ricard qui s’est soumis à l’étude de scanner.  La méditation, les temps calmes ou de centration sur soi  favorisent la réflexivité indispensable pour apprendre et réagencer les informations (reconfigurer les schémas synaptiques). Le silence permet aussi l’émergence  de l’empathie particulièrement utile pour s’ouvrir aux autres et à leurs idées nouvelles.

Quelques conseils pédagogiques

  • Intégrez des temps de silence (méditation ou centration), pour développer de la réflexivité. C’est aussi possible à distance. Faites en l’expérience !
  • Dédramatisez les erreurs. Encouragez les essais et les erreurs pour limiter le stress favorisez  les retours rapides d’expérience.  En ligne la grande réactivité est indispensable.
  • Organisez un cadre de groupe bienveillant. En ligne il faut être encore plus attentif aux silences, adressez des messages particulièrement affectueux.
     

Pour conclure 6 prétentions sur le cerveau infirmées par les neurosciences

  1. Nous n’utilisons que 10% de notre cerveau,
  2. Tout se joue avant 4 ans,
  3. Il y a un cerveau féminin (multitâches) et un  cerveau masculin (rationnel),
  4. On est plutôt « cerveau droit » ou plutôt « cerveau gauche »,
  5. Le cerveau peut réaliser plusieurs choses à la fois,
  6. Il existe des « styles d’apprentissage ».

 

Bibliographie

Neuro Learning - Nadia Medjad Philippe Gil Philippe Lacroix
Les neurosciences au service de la formation
https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212564693/9782212564693.pdf

Former avec le funny learning - Brigitte Boussuat, Jean Lefebvre
https://www.dunod.com/entreprise-economie/former-avec-funny-learning-quand-neurosciences-reinventent-vos-formations

Neurosciences - George J Augustine, David Fitzpatrick, William Hall, Anthony-Samuel Lamantia, Dale Purves, Léonard White
http://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807300026-neurosciences

Sources :

Wikipédia – le nombre magique de Miller
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_nombre_magique_sept,_plus_ou_moins_deux

Mémoire transactive - http://www.louadi.com/Travaux/20626%20Tounsi.pdf

Programme de neuro-éducation
http://www.neurosup.fr/#eric_gaspar_neurosup_neuroeducation_cerveau_neurones_pedagogie_neuroepadagogie_methode_ouvrages_livres_incroyable_cerveau_robert_laffont_explose_tons_score_college_lycee_jeu_gagner.C

Wikipédia - Loi de Hebb - https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8gle_de_Hebb

STEELCASE (2016), Un cerveau haute performance. Les neurosciences au service de l’entreprise. 360° n°11.

Modèle de Posner
https://www.cabinet-phelip.fr/these/le-modele-de-lorientation-visuospatiale-de-posner/  

Thierry Souccar – Le cerveau une centrale électrique
http://www.thierrysouccar.com/sante/info/le-cerveau-une-centrale-electrique-2407

Les hormones en jeu pour apprendre - Denis Cristol
http://cursus.edu/article/28596/les-hormones-jeu-pour-apprendre

Attention au cerveau - Denis Cristol
http://cursus.edu/article/27856/attention-cerveau-uaevrec-noitnetta

La pédagogie du flow
http://4cristol.over-blog.com/article-de-la-pedagogie-des-besoins-a-celle-du-flow-78390567.html

Le cerveau peut-il faire deux choses à la fois ? - Caroline Huron - TedX
https://www.youtube.com/watch?v=hNERzZDZT68

Zone proximale de développement

Construction réciproque des outils et du cerveau - Denis Cristol
http://cursus.edu/article/28017/cerveau-les-outils-une-construction-reciproque

Exploration de la méditation : Mathieu Ricard au Coma Science Group
https://www.youtube.com/watch?v=EbN9XBEoUhQ

La sagesse des foules -  https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Sagesse_des_foules

Boby Mc Ferrin festival des neurosciences https://www.youtube.com/watch?v=Hodp2esSV9E

Neurosciences: les secrets de l'empathie - Florence Griffon
https://www.youtube.com/watch?v=of6znVOEvZU

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur