Par Pierre Nobis  | p.nobis@cursus.edu

Les intelligences multiples à l'école

Créé le samedi 25 juin 2011  |  Mise à jour le jeudi 9 mai 2013

Recommander cette page à un(e) ami(e)

Les intelligences multiples à l'école

La théorie des intelligences multiples (IM) est une théorie psychologique développée par Howard Gardner en 1983 qui s'éloigne de la représentation classique unifiée du concept d'intelligence. 

Les 7 formes d'intelligence

Gardner distingue dans son ouvrage "Frames of Mind" sept formes d'intelligence qu'il illustre par une courte biographie d'une importante personnalité : 

    1. L'intelligence musicale
    2. L'intelligence kinesthésique
    3. L'intelligence logico-mathématique
    4. L'intelligence langagière
    5. L'intelligence spatiale
    6. L'intelligence interpersonnelle
    7. L'intelligence intrapersonnelle


Depuis la publication en 1983 de cette théorie et sa reprise par un certain nombre de chercheurs, on dénombre maintenant 8 intelligences avec l'ajout de "l'intelligence naturaliste". Une neuvième forme dite "existentielle", plus globale est également à l'étude. 

Les applications pédagogiques

La théorie des IM a été francisée et médiatisée par Bruno Hourst, enseignant et chercheur en pédagogies nouvelles. L'objectif principal vise à privilégier une approche individualisée et diffférenciée qui s'appuie sur les "intelligences fortes" observées chez les élèves. Sur le site Eduscol, on pourra avoir un aperçu d'une expérimentation innovante en la matière dans une école maternelle de Seine-et-Marne. 

Les techniques d'imagerie médicale semblent appuyer la théorie d'Howard Gardner si l'on se réfère (avec prudence et réserve), par exemple, aux conclusions de cet article de Grace Rubenstein sur Edutopia. On dénombre encore peu d'expérimentations en France au sein de l'Éducation nationale. Force est de constater qu'il est parfois difficile de transcrire auprès des enseignants de telles connaissances théoriques complexes démontrées en laboratoire. Une certaine défiance vis-à-vis de certaines des théories liées au fonctionnement du cerveau peut aussi s'expliquer par l'existence problématique des neuromythes, ou pseudo-découvertes sans fondements théoriques ni empiriques devant impacter les théories de l'apprentissage. Le plus célèbre d'entre eux est la séparation, donnée comme innée, entre profils d'apprentissages visuels, auditifs et kinesthésiques, qui ne repose sur aucune base scientifique. 

Sources

Éduscol. « La théorie des Intelligences multiples d’Howard Gardner ». Éduscol. Mis à jour le 29 novembre 2010. [consulté le 09 mai 2013]. Disponible sur le Web : http://eduscol.education.fr/cid52893/zoom-sur-les-intelligences-multiples.html

O’Connell, Lynda, Chaillez, Pascale-Dominique. « Intelligences multiples et exploitation des TIC ». Service national du RÉCIT à l'éducation préscolaire. [consulté le 09 mai 2013]. Disponible sur le Web : http://www.recitpresco.qc.ca/node/115

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire