Par Om El Khir Missaoui  | ok.missaoui@cursus.edu

L'écriture manuscrite est-elle menacée ?

Créé le mardi 18 octobre 2011  |  Mise à jour le jeudi 17 novembre 2011

Recommander cette page à un(e) ami(e)

L'écriture manuscrite est-elle menacée ?

L’utilisation de plus en plus régulière du numérique à l’école et dans les pratiques sociales en général ainsi que la portabilité des applications engendrent insidieusement dans nos pratiques quotidiennes l’oubli du geste écrit. Dans le blog Élucubrations pédagogiques, Jean-Roch MASSON,  enseignant depuis plus de 11 ans, en Cours Préparatoire à Dunkerque, prédit même la fin du geste graphique manuscrit pour les citoyens de demain  qui n'auront plus autant besoin de ce type de compétences. Même si la question ne se pose pas encore officiellement pour l’école, J-R se pose lui la question de la nécessité d’apprendre encore ce geste graphique de l’écriture, pour des élèves qui n’en auront peut-être plus besoin dans leur vie adulte.

N'en déplaise aux nostalgiques des beaux graphismes qui ont du souvent, à l'inverse de leurs aînés qui ont dessiné à force d'encre des pleins et des déliés à faire pâlir d'envie un artiste, se convertir à l'écriture électronique, celle-ci présente des avantages certains. En effet, on ne vante plus la propreté, la flexibilité et la portabilité des écrits électroniques qui facilitent la production et les échanges. Du moins, tout un chacun en apprécie les apports et les adopte peu ou prou dans ses productions écrites. Certains en arrivent même à ne pouvoir développer de production écrite et donc de solliciter leurs méninges que par le biais d'un clavier. Mais ceux-ci sont peut-être d'abord passés par l'apprentissage de l'écriture manuscrite dans leur jeune âge et la question se pose donc autrement pour les écoliers d'aujourd'hui.

Toutefois, certains affirment que Écrire à la main est bon pour le cerveau car l'utilisation du stylo implique davantage d'activité cérébrale que l'utilisation du clavier et permet de structurer la pensée. Sauf que, à cet égard, écriture manuscrite et applications numériques s’allient, et même harmonieusement. On n’en veut pour preuve que les tablettes numériques et les écrans tactiles avec usage de stylets qui ressucitent l'écriture manuscrite s'il en était besoin.

Jean-Luc Velay et Marieke Longcamp s'interrogent quant à eux dans cet article intitulé Clavier ou stylo ? Comment écrire ?,  sur l'avantage de l’écriture manuscrite et les risques engendrés par sa disparition en invoquant des expériences scientifiques récentes dans ce domaine. Autant pour des adultes en situation d'apprentissage que pour des enfants, les mouvements d’écriture semblent participer à la représentation et à la mémorisation des caractères et donc à leur reconnaissance visuelle. L'impact sur l'apprentissage de la lecture pourrait alors s'en ressentir positivement.

Entre ceux qui ne peuvent s'exprimer par écrit qu'à travers l'écriture manuscrite et ceux qui ne jurent que par le clavier, y a t-il la place pour des pratiques mixtes, conservant le meilleur des deux pratiques ?

La disparition de l'écriture. Élucubrations pédagogiques, Jean-Roch Masson, 11 septembre 2011.


 

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire