Par Christine Vaufrey  | redaction@cursus.edu

Les Moocs en arabe arrivent

Créé le lundi 25 novembre 2013  |  Mise à jour le mardi 26 novembre 2013

Les Moocs en arabe arrivent

Actuellement, les MOOCs en anglais se taillent la part du lion dans l'offre internationale. Non seulement sur les plateformes américaines, mais aussi sur Iversity, la plateforme allemande qui a trouvé là un moyen simple et efficace d'élargir considérablement son audience. Cette plateforme propose actuellement plus de Moocs en anglais qu'en allemand. MiriadaX et FUN ne proposent pour leur part pas de Moocs en anglais. Résisteront-elles longtemps ?

On peut l'espérer, car l'offre de Moocs est incontestablement en train de se diversifier. Coursera héberge désormais des cours en 11 langues différentes. L'anglais est encore ultra-majoritaire, mais la deuxième langue la plus présente est le … chinois (28 cours), puis vient le français avec 18 cours. Coursera ne propose actuellement qu'un seul cours en japonais, en italien, et en arabe.

Mais l'arabe va bientôt entrer en fanfare dans la ronde des Moocs. La reine Rania Al Abdullah de Jordanie a annoncé au début du mois de novembre la création d'un portail de Moocs en arabe appelé Edraak, basé sur la plateforme EdX. Edraak proposera la traduction arabe de cours déjà présents sur EdX, mais aussi des cours originaux. La date de mise à disposition du portail, financé par la fondation pour l'éducation de la reine Rania, n'a pas été précisée. Tout au plus sait-on que l'entreprise disposera d'un budget estimé à 10 millions de dollars.

ALISON, la plateforme irlandaise de cours en ligne gratuits primée lors du dernier sommet WISE, a elle aussi manifesté sa volonté de mettre à disposition certains de ses cours en arabe. Et c'est chose faite : un premier cours de Gestion de projet a été traduit et est disponible sur le portail égyptien Ta3mal, dédié à l'employabilité. Deux autres cours suivront bientôt.

Le partenariat qui lie ALISON, Silatech et Microsoft vise clairement à faciliter l'accès à des cours en arabe qui renforceront les compétences professionnelles des participants.

Etudier pour augmenter ses chances d'avoir un emploi : cela semble être la voie suivie par les prestataires de Moocs en arabe. Une option réaliste qui rend son poids d'utilité aux études, mais ne reflète absolument pas le public majoritaire des Moocs anglophones (public d'adultes instruits, majoritairement en emploi). Cela sonne t-il l'heure d'une nouvelle aventure pour les Moocs ? 

Références :

edufina. "How Jordan’s Queen plans to ‘democratize access’ to education - edraak | المقالات | إديوفينا."  Novembre 2013. http://edufina.com/blog/2013/11/how-jordans-queen-plans-to-democratize-access-to-education-edraak.

Doyle, Claran. "ALISON and Silatech launch free online business courses in Arabic" Zunia.org. 18 septembre 2013. http://zunia.org/fr/post/alison-and-silatech-launch-free-online-business-courses-in-arabic.

Edraak : http://www.edraak.org/ 

Ta3mal : http://www.ta3mal.com/ 

Illustration : CharlesFred via photopin cc

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire