Par Om El Khir Missaoui  | ok.missaoui@cursus.edu

Pour les littéraires, c'est Twitter

Créé le mardi 28 janvier 2014  |  Mise à jour le mardi 28 janvier 2014

Pour les littéraires, c'est Twitter

L'acte de création littéraire a été très longtemps considéré comme une affaire individuelle, s'inscrivant dans un contexte social donné et/ou se prévalant d'universalité ou d'esthétisme pur. Que l'on ait la verve d'un Balzac ou d'un Zola; que l'on rythme la prose à la Flaubert, qu'on égrenne les syllabes en poésie en bon romantique, le littérateur produisait en solo et la rencontre avec les lecteurs était une étape pas toujours confirmée, quoiqu'avec les romans-feuilletons du XIXe siècle la tendance ait commencé à s'inverser.

Avec l'avènement du blogging et des réseaux sociaux ainsi que des applications portables, les habitudes de production, publication, lecture, consultation, partage, participation mais aussi d'échange, d'interaction ont été bouleversées. J'oserai dire qu'on lit n'importe où et n'importe comment mais attention c'est que cela se fait avec une valeur ajoutée pour tous, producteurs et consommateurs de toutes formes d'écrit.

Le réseau social Twitter avec son mode de diffusion bref et instantané permet depuis 2006 de faire interagir le scripteur, le lecteur et le message. Les gazouillis transmettent une large gamme d'expressions écrites, de l'information neutre à l'humour, la colère, et même le fragment littéraire. Rapidement, certains utilisateurs, appelés depuis twittérateurs, ont commencé à transmettre sur Twitter des proverbes, des aphorismes, de courts poèmes rappelant les haïkus japonais et de minuscules histoires, les nanofictions ou micronouvelles, actant ainsi un retour des formes brèves en littérature.

Avec 140 caractères on peut tout (bien) faire

Le détournement de cet outil à des fins de création littéraire peut fournir un formidable terrain de jeu et de manipulation de la langue et inciter à l’innovation pédagogique.

Du ludo-éducatif en classe

C.Guerrieri rapporte une activité de twittérature autour de la poésie menée avec une classe de seconde (5eme secondaire) pendant 72 heures avec utilisation indifférente de smartphone, tablette, ordinateur pour incitation à l'autonomie. Il s'agit de la construction collaborative d'un poème par enchaînement de vers à partir d'un vers liminaire proposé par l'enseignante. Cette activité s'inscrit dans le prolongement des apprentissages réalisés tout au long de l'année en poésie. L'enseignante rapporte quelques difficultés techniques mais on s'arrêtera surtout sur les aspects positifs de l'expérience : interactions entre élèves, intervention d'enseignants d'autres classes (magie du mot-dièse), retours sur apprentissage, créativité et autres menues surprises. L'activité n'était pas notée, ce qui n'a pas empêché l'implication des élèves et le bilan pédagogique est des plus stimulants : l'activité leur a aussi permis de faire vivre la poésie. D'une démarche traditionnellement scolaire, passive, où ils sont les récepteurs de l'objet poétique, ils sont devenus créateurs. Leur perception du genre a été considérablement « dépoussiérée » par l'activité et leur a fait prendre conscience des enjeux d'un texte poétique. Lire l'article de blog ici.

La twittérature pas à pas

Gaël Gilson propose un document de travail qui accompagne les apprenants dans la découverte de la nanolittérature (sa définition, son origine, ses étapes historiques), son avatar la twittérature, comment devenir un twittérateur qui se plie entre autres contraintes à une charte de bonne conduite. L'activité proposée c'est de construire d'abord un haïku, puis une maxime : à travers des exercices variés l'élève est amené à maîtriser les spécificités de ces types d'écrit puis à produire les tweets demandés qui seront évalués selon les critères énoncés avant l'exécution des tâches. Une fiche-outil récapitule les exercices d'amélioration du style car être concis et bien s'exprimer, c'est le défi du bon tweet. Consulter ce mini guide de l'ivre mot ici.

Concours de twittérature : préparez-vous à compter les caractères !

Le concours de twittérature consiste à réaliser un travail littéraire original sous la forme d’un tweet de 140 caractères maximum, espaces et balises comprises, à partir d’un thème donné.

Refer (rendez-vous des écoles francophones en réseau) organise un concours international destiné aux élèves de 5 à 17 ans et qui débutera le 3 février 2014 avec pour thème Toute une invention ! en relation avec la liste de mots proposés par "Dis-moi dix mots" dans le cadre de la semaine de la Francophonie et dont une partie devra être utilisée dans le tweet soumis. Le thème offre dans la logique de la créativité souhaitée de nombreuses possibilités interprétatives :

  • Une histoire de fou
  • Une histoire inventée
  • Un nouveau mot pour décrire une réalité nouvelle… ou ancienne!
  • Une invention révolutionnaire
  • Une invention inutile
  • Un sentiment nouveau
  • Une excuse inventée
  • etc.

Accéder au site du concours.

Et pour s'assurer d'être toujours dans le compte, voici un calculateur en ligne gratuit qui compte le nombre de caractères ou lettres dans un texte et qui vous sera utile pour être dans les 140 et plus encore si vous optez pour une autre forme d'écrit.

Références

L'Ivre Mot | Plateforme pédagogique pour l'enseignement du français. Consulté le 27 janvier 2014. http://www.livremot.be/Nanolitterature-livremot.pdf.

C. Guerrieri, cours de français. "Une activité de Twittérature autour de la poésie - C. Guerrieri, cours de français." Consulté le 27 janvier 2014. http://guerrieri.weebly.com/3/post/2013/06/une-activit-de-twittrature-autour-de-la-posie.html.

"Concours de twittérature." Consulté le 27 janvier 2014. http://refer-edu.org/evenements-satellites/concours-de-twitterature/.

Compteur de lettres - Compte-caractères. Consulté le 27 janvier 2014. http://www.compteurdelettres.com/.

Crédit photo : abstract/Shutterstock.com

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Guillaume
  • 27 février 2014 à 11 h 11

Proposition

La mode est à la synthèse ! J'entendais il y a peu de temps des concours où de jeunes doivent présenter le thèse en peu de mots, et convaincre ! Je me permets également de proposer un autre compteur de mots (et de caractères) : http://fr.counterwords.com N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ! Guillaume

Répondre