Par Élodie Lestonat  | e.lestonat@cursus.edu

Scénarisation pédagogique, 4ème partie : l'implémentation

Créé le vendredi 31 janvier 2014  |  Mise à jour le mardi 18 mars 2014

Scénarisation pédagogique, 4ème partie : l'implémentation

L’utilisation de ressources numériques dans le développement du cours nécessite à la fois un choix quant aux outils numériques mais aussi quant aux espaces ou aux plateformes utilisées pour la diffusion du cours et des évaluations.

Le choix des ressources numériques

Dans notre article précédent, nous avions attiré votre attention sur la difficulté de prise en main de certains logiciels. Ceci vaut et pour le pédagogue qui souhaite réaliser ses propres ressources et pour l’apprenant. En effet, il est toujours frustrant pour un élève de ne pouvoir réaliser un exercice faute de compétences suffisantes sur un logiciel, d’autant que leur maîtrise n’a pas été identifiée et présentée dans les prérequis et n'est pas un objectif d'apprentissage en soit. Par exemple, on constate que l’utilisation d’un tableur est loin d’être maîtrisée par tous les élèves et les étudiants et qu'ils peinent parfois à réaliser un diagramme pour présenter des résultats. L'étude du logiciel est une compétence à part entière qu'il conviendrait d'étudier en amont.

Par ailleurs, il est opportun de diversifier ses ressources numériques car la diversité voire l'effet de surprise provoqué par la nouveauté ont un effet positif sur le processus d'apprentissage. Au delà de cette remarque, l'avantage de rechercher des ressources numériques existantes constitue pour le pédagogue l'occasion d'expérimenter une autre approche pédagogique sur un aspect notionnel et de faire évoluer ses propres compétences didactiques.

Le choix des outils numériques

Thot Cursus vous informe régulièrement des nouveautés en matières d'outils numériques. Voici quelques modules qui facilitent l'usage et l'utilisation de quelques outils :

Le CRDP de l'académie d'Amiens et le CDDP de Limoges proposent la prise en main d'un logiciel libre et gratuit de TBI (tableau blanc interactif) Open Sankoré. Les fonctionnalités permettent l'intégration d'animations flash, d'images, de vidéos, de sons, de textes,... . On peut aussi noter que ce logiciel s'adresse à tout types d'utilisateurs ce qui permet son utilisation par les élèves eux-mêmes qui souhaietraient faire une présentation orale.

Le SCD de Paris VIII présente une plateforme d'autoformation à des outils utiles pour l' "Expression numérique" (comment préparer un diaporama, réaliser une Mindmap, exploiter le multimédia), le "Web collaboratif" ( publier sur le web, travailler de façon collaborative) et la "veille numérique".

Par ailleurs, Opale/Scenari est un logiciel permettant la production et l'édition de différents supports de contenus. Présenté comme une chaîne éditoriale,  cet outil est intéressant pour concevoir des contenus et les standardiser. Différents modules d'accompagnement vous sont proposés sur la plateforme Moodle de l'Université de Technologie de Compiègne.

La diffusion des ressources numériques

L'implémentation nécessite une phase d'essai. Que l'enseignant soit en présentiel ou que le concepteur pédagogique propose une formation en ligne, il est impératif que des tests soient réalisés. On comprend aisément qu'une application intéractive  en ligne qui se révèlerait déficiente puisse présenter le risque de démotiver l'élève voire de fausser le "tracking".

Pour pallier à certaines difficultés, le CRDP de Caen attire l'attention sur la diffusion de ressources par vidéo projecteur. Vérifier la connexion Internet, son débit, les plugins, le navigateur,les options d'affichage,... sont des aspects techniques incontournables.  Les vidéos se développent à l'envie et certaines offrent un qualité pédagogique indéniable. Cependant les pédagogues ont bien compris que la vidéo pouvait être un atout (l'image remplaçant avantageusement plusieurs pages de lecture et facilitant la compréhension) à condition de s'assurer de leur parfaite mise en oeuvre.

L'évolution de l'implémention

La mise en oeuvre de la formation qu'elle soit à distance ou hybride nécessite les mises à jour des contenus, des modifications suite à l'évaluation qui en est faite et des évolutions quant aux logiciels ou des applications informatiques sur lesquels elle se fonde. Il est aussi à noter qu'en fonction des outils disponibles et de leurs fonctionnalités, les supports numériques évoluent ainsi que l'approche didactique qui peut être faite du cours.

Le développement des plateformes de diffusion de type LMS et LCMS sont un bon indicateur des besoins en matière d'implémentation. Elles répondent aux nécessités pédagogiques d'offrir des espaces de diffusion de ressources numériques mais aussi de disposer d'outils (activités) intégrés qui vont du wiki, au forum, en passant par le blog ou le questionnaire. L'évolution de leurs fonctionnalités est une réponse aux difficultés liées à la mise en oeuvre des formations.

Image : Conceptual image about a laptop - nmedia ShuterStock

Références

Blog de la médiathèque du CDDP de l'Oise. (n.d.). Retrieved from http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/

Utiliser le logiciel Open-Sankoré 2.1 - Objectifs. (n.d.). Retrieved from http://ftp.open-sankore.org/tutoriels-limoges/sankore/co/module_sankore.html

Arbradoc | Bibliothèque Universitaire Paris 8. (n.d.). Retrieved from http://arbradoc.bu.univ-paris8.fr

Classe-TICE : Module de formation Référents Usages Pédagogiques Numériques - Diffuser des ressources numériques dans la classe. (n.d.). Retrieved from http://aptice.crdp.ac-caen.fr/depot-tice/classe_tice/co/2_1_2_diffuser_document_video_projecteur.html

UTC - Moodle: Auto-formation. (n.d.). Retrieved from http://moodle.utc.fr/course/category.php?id=59


Les articles précédents de cette série :

1 - Définir l'objectif

2 - Le séquençage

3- Le développement

 

Poster un commentaire

Commentaires

1 commentaire

Icône - Visage inconnu
  • Vincent
  • 21 avril 2014 à 11 h 11

Les Pôles de formation dans l\'Oise

Bonjour, au fil de mes recherches je suis arrivé sur votre site ou je vois que vous citez l'UTC de Compiègne dans l'Oise, établissement de très bonne renommée de notre département qui forme des ingénieurs d'un très bon niveau.

Pour ma part je goute au fil des mois à différents supports de formations comme les vidéos payantes, les wiki comme vous le mentionnez dans votre article, les supports PDF et bien-sûr les livres papiers.

Après 3 ans d'autoformation j'ai créé un site ou je souhaite présenter l'actualité et les entreprises de mon département de l'Oise, vous pourrez le trouver ici: http://www.oisereferencement.fr/ il est vrai que les moyens de formations se développant, aident l'autodidacte à s'épanouir dans sa ou ses passions.

Répondre