Par Yasmine Kasbi  | y.kasbi@cursus.edu

KissYourTeacher, ou la révolution éducative le temps d’un week-end

Créé le jeudi 22 octobre 2015  |  Mise à jour le lundi 26 octobre 2015

KissYourTeacher, ou la révolution éducative le temps d’un week-end KissYourTeacher Game Jam 2015

KissYourTeacher est une «game jam» comme tant d’autres, si ce n’est que celle-ci a la particularité d’intégrer du contenu éducatif dans les supports ludiques. Près de 70 élèves se sont donc enfermé durant un week-end le temps de vivre une expérience enrichissante.

Des écoles ont participé à l’expérience : l’Institut secondaire Jean Jaurès qui formait une équipe et la Haute Ecole Albert Jacquard scindée en deux groupes, qui, pour la première fois, a réuni la section pédagogie et infographie, deux sections indispensables à la réalisation d’un jeu sérieux.

Des étudiants issus d’une formation en transmédia-gaming donnée par TechnocITé ont également formé quelques groupes et d’autres sont venus uniquement pour le plaisir de participer et acquérir une certaine expérience.

Organisé en partenariat avec l’Agence du Numérique (AdN), DigitalWallonia.be, Fishing Cactus, le FOr’J, le Quai 10, l’Infopôle Cluster TIC, le Microsoft Innovation Center de Mons (MIC), Pedago-TIC.be, TechnocITé et SeriousGame.be, les participants ont reçu quelques instructions de quatre professionnels du métiers qui ont partagé leurs connaissances dans la réalisation de Serious Game : Laurent Grumiaux de Fishing Cactus, Marc Meurisse de Belle-Productions, Cédric Sabato de L’Art-Chétype et Nicolas Jura de Dragon Slide.

Une expérience riche plus qu’un concours

Professeurs, élèves et organisateurs ont vécu une aventure humaine, sociale, pédagogique, technique et professionnelle très enrichissante. Pas de place ici à la concurrence puisque tous ont décidé de participer pour en apprendre de leur expérience et l’ambiance s’en est bien ressentie. On discute, on échange, on partage. Tout pour évoluer dans le bon sens et relever des défis personnels.

La pédagogie au service de la pédagogie

Les professeurs autant que les élèves y ont également appris. Les professeurs de l’Institut secondaire Jean Jaurès, par exemple, n’avaient aucune connaissance quant à la programmation et la conduite de projet. Ils ont donc appris à faire confiance aux élèves expérimentés dans ces domaines tout en tenant un rôle de médiateur. Ils ont été également confronté à devoir gérer un grand nombre d’élèves et de plus, d’âges très différents, de la première à la sixième secondaire.

Autre exemple, cette fois pour la Haute Ecole Albert Jacquard, les élèves des deux formations pédagogie et infographie ont du apprendre à se connaître et à comprendre les matières et fonctionnements des uns et des autres pour évoluer dans un projet commun. Être à l’écoute, répondre à la demande, collaborer ont été des défis à maîtriser. Les futurs enseignants ont été confronté à réfléchir sur les contenus pédagogiques et envisager de nouvelles méthodes d’enseignement.

Le ludique au service de l’apprentissage

Elèves et professeurs ont relevé ce défi comme un jeu en y apportant de la joie et de l’amusement, ce qui leur a permis de constater qu’il était beaucoup plus facile et agréable de travailler en s’amusant. Réceptifs et dynamiques, ils sont persuadés que l’intégration du ludique en pédagogie est devenue essentielle et qu’intégrer des pratiques tout en s’amusant est l’avenir de l’enseignement. Il reste cependant à convaincre nombreux enseignants de dépasser les frontières d’une éducation devenue classique où l’enseignant est le seul possesseur du savoir alors qu’Internet est source d’informations pour tous.

Créer un serious game ne relève pas uniquement d’un contenu pédagogique mais permet aussi de déceler les compétences de chacun avec ses points forts et ses points faibles puisqu’il met le joueur en situation pratique. Un pédagogue, dans son rôle de créateur de jeux sérieux, établit aussi les compétences que l’élève doit acquérir pour lui permettre de mieux évoluer dans son apprentissage.

Les lauréats

Pour désigner les lauréats, chaque équipe a du voter pour les trois meilleurs projets. Le fait de laisser le choix de vote par les participants permet aussi d’apporter un aspect pédagogique quant au meilleur outil éducatif et ludique plutôt que de concourir devant un jury.

Les trois projets élus doivent être encore finalisés et nous espérons vous les présenter dès que ceux-ci seront terminés :

  1. Curious Craft avec Chroma, un jeu sur l’apprentissage des couleurs ;
  2. Flobby un jeu multi-joueurs sur les apprentissages de base (français, mathématiques, etc.)
  3. Immunoise, un jeu multi-joueurs sur la compréhension de nos défenses immunitaires

Créer des serious games au sein même d’un enseignement est une pratique d’apprentissage très intéressante pour les futurs enseignants et programmeurs qui permet de mieux déceler les compétences et d’acquérir un savoir-faire au niveau professionnel.

KissYourTeacher était une première mais pas une dernière, vu son succès.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire