Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Slack : outil de communication rêvé ou mode passagère?

Créé le dimanche 29 mai 2016  |  Mise à jour le lundi 6 juin 2016

Slack : outil de communication rêvé ou mode passagère?

L’action de communiquer est primordiale en éducation. Pas qu’elle ne le soit pas dans d’autres secteurs d’activité, mais elle prend tout son sens dans une salle de classe. En effet, l’enseignant doit transmettre les savoirs à des apprenants et inversement, ils communiquent leur niveau de compréhension par les évaluations et les échanges avec le professeur. Sans compter toute la notion de travail d’équipe fréquente dans le cadre scolaire qu’il soit en ligne ou en classe.

La technologie a permis d’aider la communication dans toutes les sphères d’activité. Les courriels et les réseaux sociaux sont maintenant des approches quotidiennes pour se garder en contact. Or, ces approches ne sont pas parfaites. Twitter offre un espace limité de communication, Facebook est noyé sous les publicités et les boîtes courriel ont une tendance à accumuler les messages. Au point où celles-ci sont devenues des sources de stress pour des professionnels.

L'application hybride rêvée?

Certains proposent donc des solutions, comme Slack, application mise en ligne depuis février 2014 et qui gagne régulièrement de nouveaux adeptes dans les milieux professionnels. Cette application est un mélange entre le protocole IRC et Twitter. Elle permet à des groupes de travail de créer un endroit pour ceux recevant beaucoup d'invitations de sources disparates à suivre différents canaux et mots-clés. Le but étant d’améliorer la communication entre collègues, qu’elle soit plus rapide et d’éviter des montagnes de courriels. De plus, des contenus (documents, hyperliens, messages de réseaux sociaux, etc.) peuvent être facilement partagés. Évidemment, le compte gratuit donne moins de possibilités que ceux payants, mais cela permet de tester l’application.

Ce qui semble surtout un outil conçu pour des entreprises hyper connectées intéresse de plus en plus de gens du milieu de l’éducation. Par exemple, il y a des professeurs américains qui commencent à l’utiliser ou se servir d’applications semblables à Slack pour communiquer entre eux et se donner des idées.

Par exemple, des professeurs d’éducation physique se partagent des idées pour introduire des applications ou gadgets technos à leurs cours. D’autres échangent sur des approches plus modernes de l’éducation, comment dynamiser les cours, des suggestions d’exercices, etc.

Continuer le cours hors de la salle de classe

Au Danemark, un cours universitaire sur le big data s’est servi de la plateforme pour créer des canaux de communication entre étudiants et aussi avec le professeur. Et il semble visiblement que l’approche a fonctionné. Peut-être que cela s’explique par l’intérêt de ces jeunes adultes pour les technologies. Néanmoins, le phénomène semble intéresser des enseignants français qui notent les commentaires provenant d’expérimentateurs qui ont même parlé de l’application comme un type de LMS. Une comparaison peut-être un brin exagérée, mais qui montre l’intérêt grandissant pour certains envers la plateforme de communication. Surtout pour ce qui est de celle à l’extérieur des heures de classe.

Cet enseignant français a d’ailleurs décidé d’amorcer une expérimentation avec l’outil auprès d’élèves de 3ème et 4ème année afin de préparer l’usage durant toute l’année scolaire 2016-2017 avec ses groupes. Ainsi, les 54 élèves qui ont reçu des invitations peuvent communiquer sur des éléments généraux des cours, mais aussi sur des canaux précis comme par exemple un sur les temps de verbe ou sur les dictées. Ils peuvent répondre à des sondages, se poser des questions entre eux… Par contre, l’usage n’étant pas obligatoire puisqu’en fin d’année, la participation augmente mais n’est pas encore optimale. De plus, elle est représentative de celle en classe. Par conséquent, les élèves passifs ne sont pas plus actifs sur Slack.

Et voilà le « problème » de la plateforme en ligne. Elle ne garantit pas que les personnes moins loquaces dans la vraie vie le seront plus en ligne. Si Slack diminue la quantité de courriels, elle augmente la quantité d’informations ingurgitée de façon drastique, ce qui peut mener certains à décrocher rapidement. En effet, un peu comme Twitter, il faut être conscient qu’une personne peut être bombardée de sollicitations qui peuvent la fatiguer.

D’autant plus que si la version gratuite peut être efficace pour de petits groupes, les plus grands groupes se sentiront vite trop restreints et se sentiront forcés de passer aux comptes payants.

Difficile dans ce contexte de voir si Slack s’incrustera vraiment dans l’éducation ou si les usages ne seront que superficiels. Pour l’instant, l’utilisation en France ou ailleurs semble en est à ses balbutiements. Il faudra donc suivre la tendance dans la prochaine année. En attendant, ceux intéressés pourront lire ce tutoriel résumant les grandes fonctionnalités de l'application.

Références

Clapaud, Alain. "Slack : Comment L'utiliser Pour Gagner En Efficacité." JDN. Dernière mise à jour : 26 mai 2016. http://www.journaldunet.com/solutions/saas-logiciel/tutoriel-slack/.

Den Hartigh, Christian. "Etendre La Salle De Classe Hors Des Murs : Slack Pour L’éducation Et L’instruction." Pédagogie Agile. Dernière mise à jour : 15 mai 2016. https://pedagogieagile.com/2016/05/15/etendre-la-salle-de-classe-hors-des-murs-slack-pour-leducation-et-linstruction/.

Ferniany, Dylan. "Slack for Education Is Changing How Teachers Collaborate." Noodle. Dernière mise à jour : 1er octobre 2015. https://www.noodle.com/articles/give-teachers-some-slack-a-tool-for-connecting-educators127.

Gilliot, Jean-Marie. "Et Si on Utilisait Slack En Formation." Techniques Innovantes Pour L'enseignement Supérieur. Dernière mise à jour : 3 mai 2016. https://tipes.wordpress.com/2016/05/03/et-si-on-utilisait-slack-en-formation/.

"How to Use Slack for Teaching a Large University Course." Medium. Dernière mise à jour : 23 mars 2016. https://medium.com/peergrade-io-education-and-teaching/how-to-use-slack-for-teaching-a-large-university-course-b6aa1f06f671#.ur2ei9zp3.

Matalon, Vincent. "L'application Slack Peut-elle Sauver Votre Vie De Bureau (et Remiser Les E-mails Au placard) ?" Francetv Info. Dernière mise à jour : 16 mars 2016. http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/l-application-slack-peut-elle-sauver-votre-vie-de-bureau-et-remiser-les-e-mails-auplacard_1344869.html.

Mathys, Catherine. "Courriels : Une Source De Stress?" Triplex, Le Blogue Techno De Radio-Canada. Dernière mise à jour : 11 janvier 2016. http://blogues.radio-canada.ca/triplex/2016/01/11/catherine-mathys-103/.

Slack. Consulté le 26 mai 2016. https://slack.com/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire