Par Julie Trevily  | j.trevily@cursus.edu

Apprendre à composer un écrit…

Créé le lundi 12 décembre 2016  |  Mise à jour le jeudi 5 janvier 2017

Apprendre à composer un écrit…

...sans l’excuse du manque d’inspiration.

Après 15 ans d’exercice comme enseignante en culture générale et expression ainsi qu’en français ou en communication, j’ai pu constater à quel point les apprenants se sentent parfois démunis face à la composition d’un texte. Dès lors l’inspiration, ou plutôt son absence, a bon dos et revient comme excuse aussi peu exacte qu’agaçante. Au fil des promotions, j’ai pu tester quelques méthodes et exercices pour leur permettre de sécuriser leur cadre.

Libérer l’écriture

Le premier obstacle est souvent celui de la peur de l’expression. Les apprenants peu à l’aise avec l’écriture se forgent un cadre peu propice à l’amélioration : ils se donnent les mêmes obligations quelque soit l’écrit demandé.

Dès lors, il devient très difficile d’améliorer leur performance sur une simple injonction de l’enseignant. Leur parade est alors de diversifier leurs connecteurs ou quelques mots de vocabulaire recherché, ce qui a généralement pour effet de produire des tournures hors de propos, bizarres voire même en contre-sens. Pour les aider, il existe plusieurs sortes d’exercices, faciles à réaliser, et qui peuvent être utiles pour toutes les matières et tous les apprenants.

Libérer l’écriture, c’est faire en sorte que le fonctionnement de leur esprit puisse coïncider avec l’expression écrite et avec la consigne, sinon avec naturel, du moins rapidement.

Quelques pistes de travail

Tout d’abord, il est important que les apprenants prennent conscience que l’écriture est un outil, aussi maniable que n’importe quel autre : ce n’est pas une contrainte, c’est une liberté. Pour la gagner, il faut s’entraîner et comprendre son mécanisme. En effet, l’écriture répond à différents critères : à qui on s’adresse, sous quelle forme, à quel propos… Cela détermine de façon immédiate le vocabulaire, la structure des phrases, le genre de récit…

Leur donner les clefs pour comprendre ça, c’est leur permettre de créer un cadre adapté et de définir les contraintes fixées par l’exercice.  De ce fait, l’écriture n’a plus besoin de ce qu’ils appellent « l’inspiration » et qui n’est à mon sens qu’une approche pragmatique de la communication écrite de ses idées.

Quelques exercices pratiques

D’abord, analyser des articles et autres textes, de façon succincte, permet d’automatiser la reconnaissance des critères qui ont permis de le construire. En comprenant ce que ça modifie, ils acquièrent une plus grande habileté pour changer les critères et coller davantage à la demande.

Ensuite, il est possible de leur imposer des éléments de cadre pour développer leur capacité à s’adapter selon leur niveau scolaire et des exigences des épreuves. On peut corser l’exercice assez facilement en multipliant les conditions à remplir : support (article, roman, poème, lettre….), ton (ironique, froid, grandiloquent….), longueur (nombre de pages, lignes), cible (enfants, ados, adultes…), thématique (sports, médecine, éduction…) etc. puis le sujet. En mélangeant toutes ces conditions, l’apprenant comprend rapidement que les critères s’imposent d’eux-mêmes et fournissent toutes les indications de forme dont on a besoin. On n’écrit pas une histoire sur les fleurs pour des enfants comme on rédige un texte philosophique pour un enseignant. Se confronter aux différents types de récits les rassure.

Enfin, il peut être intéressant de leur faire réaliser un dernier exercice, amusant par ailleurs en leur imposant plusieurs conditions, mais également des mots de vocabulaire imposés ( exemple : salade, castor, épuisette, avocat, plastique, plume, vaisseau…) qui doivent tous trouver leur place dans un récit. Par cela, ils apprennent à créer une unité de sens, par la logique, par les ressources de leur imaginaire, des atouts réels dans la rédaction d’un devoir.

Bien sûr, il reste à leur expliquer que comment structurer une argumentation pour qu’elle soit efficace est le point fondamental pour ne jamais manquer d’inspiration.

Crédit photo : Internet Archive Book Images via Foter.com

Quelques ressources pour travailler sur l’écriture et la construction du récit

Fiche Méthode : Construire un récit en histoire = Raconter - Réalisée par Nadine Bouette, enseignante en histoire.
https://www.ac-clermont.fr/disciplines/fileadmin/user_upload/Histoire-Geographie/Troisieme/1GM/recit_Verdun/fiche_recit_3.pdf

Méthodologie pour l’épreuve de philo - Révision du bac - Le Monde,
http://www.lemonde.fr/revision-du-bac/annales-bac/philosophie-terminale/methodologie-pour-l-epreuve-de-philosophie-toutes-series_met-t-i.html

Une performance artistique autour de l’écriture « l’amour d’écrire en direct par Marc-Michel Georges racontée par Gilles Costaz pour Webthéâtre – 2 décembre 2016.
http://www.webtheatre.fr/L-Amour-d-ecrire-en-direct-par-5459

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire