Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

De la science à la sauce martienne

Créé le dimanche 22 janvier 2017  |  Mise à jour le lundi 30 janvier 2017

De la science à la sauce martienne

La planète Mars, notre voisine cosmique, a été le sujet de tous les fantasmes. Les partisans de visites extra-terrestres ont longtemps parlé de « Martiens » pour désigner les habitants venus d’ailleurs.

L’astre est scruté à la loupe par les scientifiques puisqu’il semble que la prochaine destination dans le voyage spatial sera Mars. Cela a même inspiré le cinéma avec « The Martian » de Ridley Scott et une plateforme éducative mélangeant science et jeu en France.

Une plateforme de jeu

La planète Mars est le lieu où se déroule ce jeu sérieux qui ne se joue toutefois pas sur ordinateur. Du moins, pas entièrement. Il se veut un point de départ pour les enseignants de SVT (sciences de la vie et de la Terre) afin de traiter différents sujets. Survive on Mars se passe en 2076 où les colons d’une base martienne ont disparu. Il faut donc envoyer de nouveaux habitants… qui sont les élèves. Ainsi, les professeurs choisissent la mission qu’effectueront les apprenants ainsi que la forme de leur travail en lien avec celle-ci.

Les élèves, eux, devront consulter le plateau de jeu disponible à cette adresse ou en scannant avec un appareil portable le code QR sur le site destiné aux enseignants. Ils pourront regarder la vidéo décrivant la situation de la mission. Ensuite, ils exploreront les différentes sections de la base pour en apprendre davantage et avoir accès des ressources supplémentaires. De plus, ils fouilleront dans les fiches de personnages des Marsonautes. Une belle façon d’aborder l’orientation professionnelle et la filière scientifique. Ils répondront aux exigences du professeur en effectuant seul ou en équipe un travail, appelé un chef d’œuvre, résolvant la problématique. Par la suite, l’enseignant attribue des badges allant d’une à trois étoiles selon son appréciation de la réalisation et les critères. Il est aussi possible d’intégrer l’évaluation d’autres élèves.

Une expérience qui s'adapte bien

L’avantage de ce jeu est qu’il est très flexible. Il peut être « joué » en classe, en partie à la maison, dans un contexte de classe inversé, etc. D’ailleurs, il suffit de voir sur le site les témoignages d’enseignants pour s’apercevoir à quel point les projets peuvent être différents, utiliser des outils technologiques divers comme Twitter ou des padlets pour afficher les travaux, etc. De plus, ce site est un point d’ancrage pour les professeurs cherchant à user du jeu en classe puisqu’il offre des idées, des fiches de personnages et de missions, un accès au plateau de jeu, etc.

Le jeu n’est pas terminé. Il reste encore quelques missions à créer ainsi que des fiches d’indices. De plus, Survive on Mars a surtout été pensé pour les SVT, mais il est tout à fait possible que des enseignants (y compris ceux travaillant sur le jeu) puissent proposer d’autres matières à traiter à partir des missions actuelles comme les langues, l’histoire, les mathématiques, etc. Il faudra voir comment l’utilisation de ce jeu grandira dans un avenir proche.

Référence :

Survive on Mars. Consulté le 18 janvier 2017. http://surviveonmars.portail-svt.com/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire