Par Daniel Therrien  | dante325@gmail.com

Le tableau numérique interactif (TNI): des ressources pour mieux intégrer l'interactivité.

Créé le jeudi 23 février 2017  |  Mise à jour le mercredi 5 avril 2017

Le tableau numérique interactif (TNI): des ressources pour mieux intégrer l'interactivité.

Les Tableaux numériques interactifs (TNI) font maintenant partie de l’environnement technologique dans la plupart des écoles du Québec. Ils seraient cependant peu utilisés ou utilisés selon un faible potentiel. C’est ce que souligne le rapport de recherche de Gareau, Lefebvre et Samson (2016) sur l’implantation et l’utilisation des TNI.

Pourtant, selon ce même rapport, il est possible de dégager des « unités de sens » tels que l’intérêt et la motivation des élèves. Ce rapport souligne également que l’interactivité que propose cet instrument technologique n’est pas exploitée, alors qu’il pourrait replacer les élèves au centre de l’activité d’apprentissage proposée. Peut-on engager les élèves dans leur tâche d’apprentissage sans trop de peine ?

Il ne s'agit pas de remettre en question l’utilité pédagogique des TNI. Cependant, devant un usage qui ne prend pas en compte l’interactivité,  certains recommanderaient plutôt l’utilisation d’un projecteur numérique, beaucoup moins dispendieux.

Du côté du Ministère québécois de l’Éducation, les orientations pédagogiques aux ordres primaire et secondaire sont clairement établies depuis 2013: l’achat du matériel, soit une combinaison TNI-portable pour les enseignants, doit se traduire par une pédagogie interactive efficacement déployée sur le terrain. De plus, selon le  Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE), les enseignants devraient être davantage sollicités à utiliser le TNI, de même que des formations spécifiques devraient être mises en place au regard des fonctions interactives du TNI. 

Carrefour-Éducation : une ressource incontournable pour les TNI

Pour qui voudrait se lancer dans la construction de séquences didactiques en utilisant le TNI et l’interactivité des tâches, Carrefour-éducation apparaît incontournable. Sans devoir réinventer la démarche d’apprentissage, l’enseignant a recours aux élèves pour la coélaboration des connaissances et (ou) pour la coconstruction des artéfacts qui, par exemple, serviront lors d’une des étapes de la séquence didactique.

Il suffit de sélectionner la section TBI/TNI afin de découvrir un grand nombre d’instruments pouvant être intégrés dans des SEA (situations d’enseignement/apprentissage). L’interactivité serait alors composée des échanges entre les élèves et le système informatique, et entre les élèves eux-mêmes.  

ThatQuizz

A titre d’exemple, nous avons utilisé le site THATQUIZ, et choisi, dans la section sciences au secondaire, la partie concernant l’anatomie. Les tests qui y sont présentés permettent à des élèves, seuls ou en équipe, de s’amener au TNI et de, soit présenter la matière, soit la réviser, soit s’autoévaluer.

Plus particulièrement, l'activité d’autoévaluation possède l’avantage d’être simple tout en étant efficace, et représente un minimum de temps de préparation pour l’enseignant qui l’intègre ainsi dans une démarche signifiante d’apprentissage.

 

Sites à consulter

http://carrefour-education.qc.ca/ 

https://www.thatquiz.org/fr-k-z5/science/anatomie/

http://www.tableauxinteractifs.fr/ 

 

Références

Gareau, A. Lefebvre, S., Ghislain Samson, G. Comparaison des facteurs qui contribuent et qui entravent l’implantation du TNI dans les classes du primaire et du secondaire au Québec. Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). AREF 2016 : http://aref2016.sciencesconf.org

Karsenti, T. (2016). Le tableau blanc interactif (TBI) : usages, avantages et défis? Montréal : CRIFPE.

Ministère de l'Éducation, du loisir et du sport. Novembre 2013. Évaluation du processus d’acquisition des outils technologiques. Raymond, Chabot, Grant, Thornton.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire