Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Principe de précaution et numérique à l’école

Créé le dimanche 5 mars 2017  |  Mise à jour le mardi 7 novembre 2017

Principe de précaution et numérique à l’école

Existe-t-il un principe de précaution spécifique au numérique à ses développement et à ses usages en milieu scolaire ?

Les états, les entreprises, les administrations, les particuliers semblent se réjouir des potentialités et des bienfaits du numérique, alors même que des risques existent de mésusages. La déclaration de Rio de 1992 initie le principe de précaution en ces termes :

« En cas de risque de dommages graves ou irréversibles, l'absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l'adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l'environnement ».

Ce principe va au-delà d’une analyse coûts/bénéfices et en contexte d’incertitude de la recherche engage à intensifier les mesures de prévention.

Le développement numérique en particulier, l’expansion d'internet, pourrait être limité dans son développement sur plusieurs registres qui touchent le monde éducatif et qui vont ici être passés en revue.

La prise de décision à l’aune du big-data

Les gouvernances des entreprises, par la puissance de calcul, vont être modifiées profondément : la connaissance quasi instantanée des dysfonctionnements et de leurs causes vont renforcer la place de la cyber-sécurité et les prises de décisions pourraient échapper aux humains.

Certains imaginent dès l’observation de comportements antisociaux dès la crèche, puis tout au long de la scolarité, des mesures spécifiques pour des délinquants en puissance. Le principe de précaution consiste-t-il à repérer de dangereux délinquants dès les écoles, de les identifier et de les redresser ou de les exfiltrer de la société ?

Les problèmes de santé publique

Le danger des ondes

Une ville comme Paris chercherait à diminuer l’exposition aux ondes de 30%. Elle diffuserait les recommandations de l’OMS qui préconiserait de tenir les téléphones mobiles de 30 à 40 centimètres de distance du cerveau. Pourtant, les écoles connectées font fureur, les wifi zones se propagent. Les murs n’arrêtent plus les ondes. Le savoir passe.  Mais quid du danger des ondes ? Faut-il interdire le mobile-learning en anticipant un risque potentiel de désordre cérébral ? Des écoles font actuellement le choix d’organiser la distribution des informations par réseau filaire. Des textes de loi peuvent réguler  : la publicité pour les téléphones vendus sans oreillettes, les zones de wifi dans les écoles, l’implantation des antennes relais et aussi engager des recherches plus poussées sur l’électro-sensibilité.

L’épidémie de myopie

A force d’apprendre les yeux rivés sur des écrans, les adultes et les plus jeunes contractent des myopies. Doit-on interdire les écrans à l’école pour la raison que désormais plus de 40% des jeunes sont myopes dans les pays occidentaux  ?

Isolement social

Les adolescents sont les principaux utilisateurs et particulièrement friands des usages des téléphones portables. C’est pour eux un moyen de se socialiser en dehors de leur famille, ou de leur école de plus en plus jeune (12ans). Mais quid des mauvaises rencontres en ligne ? Quid des embrigadements dans des groupes terroristes ou l’exposition à des images perturbantes ? A force de se connecter et d’échapper au monde scolaire n’y-a-t-il pas augmentation du risque d’isolement social ?

Big brother et la surveillance généralisée

Qui détient des données sur ses comportements ? Les états connaissent tout de leur citoyen, mais les académies, les professeurs et les parents ont-ils tous à avoir le même niveau d’information sur un élève ? Quand on ne peut plus ni cacher ni mentir, que devient la confiance et le pari de l’altérité qui va avec sa construction ?

La confusion des registres de la vie et les risques de l’amplification sociale

Un  principe de précaution numérique devrait être développé afin d’éviter de faire de nous des données à échanger pour le profit de quelques grandes entreprises du net. Le milliard d’utilisateur de Facebook voit se produire à son insu un trafic immense de données, de connaissances et de flux financier. Cette captation de nos gouts et de nos préférences commence dès l’école. Pire, dans le monde scolaire le harcèlement se fait numérique, il passe par des vidéos volées ou des menaces en ligne sur les réseaux sociaux, quand ce ne sont pas des passages à l’acte violent. Jusqu’où doit-on inscrire en ligne sa vie  pour éviter de tels débordements ?

L’altération du jugement

Le terrorisme et la séduction en ligne

La séduction en ligne est bien connue des publicitaires, mais lorsqu’elle produit des radicalisés, elle peut s’apparenter à une déviance éducative, où l’individu cherche des repères sans garde-fou. L’altération du jugement se produit peu à peu et se renforce par la fréquentation de milieux fanatisés. Doit-on pour autant empêcher la différence au nom du principe de précaution, et de ses ravages ?

La perte des capacités cognitives

Certains auteurs se plaignent non seulement de la disparition des livres, mais aussi des pratiques de lecture. Les écosystèmes de lecture changent et l’apparition de textes par bribes, sans ordre ni présentation, avec des approximations, des versions tronquées, ces changements diminueraient nos capacités cognitives. C'est la thèse de Nicholas Carr qui cumule des observations pour démontrer notre perte d’entendement et de raisonnement.

L’éthique des algorithmes

Voilà que les voitures se mettent à rouler sans chauffeur, pilotée par des programmes et que des algorithmes peuvent supplanter le facteur humain dans la prise de décision. Mais, que se passe-t-il en situation indécidable quand deux ou plusieurs véhicules doivent in extremis dévier de leur trajectoire pour sauver une vie ? Le calcul statistique de la vie à sauver en priorité dépendra de quel paramètre ?

De la même façon, imagine-t-on qu’au regard du traitement de données sur les pratiques d’apprentissage des jeunes, se jouent des choix d’orientation dans des filières scolaires plus ou moins sélectives ? Et si les indices suffisaient pour faire basculer une orientation, un choix de vie ?

En guise conclusion provisoire

Si le principe de précaution est important pour éviter de se précipiter dans des voies plus que douteuses, il devrait être assorti d’un principe d’innovation, et en particulier dans le domaine scolaire qui précède les autres.

Les données massivement disponibles et leur traitement permettent d’améliorer les systèmes d’aide à la décision, mais à aucun moment elles ne seront suffisantes pour remplacer une décision humaine, faite également d’émotion d’affect et de rêve.

Le monde scolaire et éducatif a tout loisir pour innover et trier les usages profitables et d’éduquer de façon critique les futurs électeurs-citoyens-consommateurs-contribuables-travailleurs-patients-clients etc.

Illustration : Geralt - Pixabay

Sources :

Définition wikipédia  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Principe_de_précaution

CRIIREM 2015 Principe de Précaution dans les écoles – Préférer le filaire au Wifi 
http://www.criirem.org/autres-emetteurs/principe-de-precaution-ecoles-preferer-le-filaire

Roberto Casati Contre le colonialisme numérique manifeste pour continuer à lire Albin Michel, coll. « Bibliothèque Idées », 2013http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2014-01-0187-002

La réponse numérique au principe de précaution 2013 http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/55810/la-reponse-numerique-au-principe-de-precaution.shtml

Mais pourquoi Paris réduit de 30% l'exposition aux ondes électromagnétiques? Hufftington Post 2017http://www.huffingtonpost.fr/2017/03/02/mais-pourquoi-paris-reduit-de-30-lexposition-aux-ondes-electro/
Ondes : le principe de précaution enfin appliqué. Green.it.fr  https://www.greenit.fr/2015/02/02/ondes-le-principe-de-precaution-enfin-applique/
Vers un principe de précaution numérique ? Le Monde 2013  http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/15/vers-un-principe-de-precaution-numerique_3160109_3232.html

Harcèlement scolaire : "ils l'ont ajoutée sur Facebook puis sont venus au collège pour la tabasser". France Bleu. 2016  https://www.francebleu.fr/infos/education/harcelement-scolaire-ils-l-ont-ajoutee-sur-facebook-puis-sont-venus-au-college-pour-la-tabasser-1478106998

Myopie : pourquoi parle-t-on d'épidémie mondiale ? Le Figaro 2015
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/02/25/24671-myopie-pourquoi-parle-t-on-depidemie-mondiale

Libérez vos données: révoquez le principe de précaution! dataelicitation.com 2014  https://fr.dataelicitation.com/tag/principe-de-precaution/

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire