Par Federica Minichiello  | f.minichiello@cursus.edu

UNESCO : 50 ans d’alphabétisation (Rapport)

Créé le mardi 2 mai 2017  |  Mise à jour le jeudi 11 mai 2017

UNESCO : 50 ans d’alphabétisation (Rapport)

Une publication récente de l’UNESCO revient sur cinquante ans de mesures en faveur de la littératie, définie comme la capacité pour un individu, face à une ressource écrite, de « identifier, comprendre, interpréter, créer, communiquer et calculer » et, ainsi, de participer pleinement à la société qui l’entoure.

Contexte

En 1950, un peu plus de la moitié de la population adulte mondiale était considérée comme alphabétisée. Depuis, le taux d’alphabétisation des adultes a progressé environ de 5% chaque décennie, parallèlement à des efforts importants en termes de scolarisation dans l’éducation de base (sur le cycle primaire) et d’accès à l’éducation pour les femmes; en 2015 ce taux se situait autour de 86% de la population, avec des trajectoires chronologiques variables en fonction des pays, comme  le montre le graphique ci-dessous (extrait du rapport).

Adult literacy rate 1950-2015 UNESCO©



L’Asie du Sud et l’Afrique subsaharienne restent aujourd'hui les deux principaux bassins d’intervention, pour différentes raisons comme une croissance démographique importante, la persistance de conflits, une situation d’extrême pauvreté. Selon le rapport ces deux zones représentent aujourd'hui l’un des enjeux majeurs de développement du XXIe siècle.

Illitterate adults young people UNESCO©


Les visions

Tout au long de la publication on découvre une évolution en termes de vision et de moyens mis en œuvre.

Originairement, l’alphabétisation était considérée comme une compétence en soi, universelle et commune (savoir lire, écrire, compter) à promouvoir par des stratégies standardisées, des campagnes de mobilisation et d’éradication de l'analphabétisme : la volonté politique associée à la gouvernance, avec des structures dédiées pour assurer le succès des programmes mis en oeuvre.

A partir des années 70 une vision plus fonctionnelle s’affirme;  l’alphabétisation est un moyen d’améliorer les compétences professionnelles et l’existence des individus, avec des initiatives à plus petite échelle, au sein des communautés : l’approche « faire-faire » définie comme « la délégation consciente et organisée des fonctions de conception et de mise en œuvre de programmes adaptés à la demande éducative telle qu'elle s'exprime sur le terrain, à des acteurs connus, reconnus capables de mis en œuvre et qui sont respectueux d'un cadre de référence élaboré par l'État » (ADEA, biennale 2006)

La littératie devient un recours face à la pauvreté et la marginalisation, avec notamment les travaux de P. Freire et une approche orientée vers le « décodage de mots et de thèmes » propres aux apprenants (enseignés-enseignants). On arrive progressivement à la vision prédominante depuis les années 90, une littératie plurielle qui accepte plus de diversité en termes d’enjeux, messages culturels, langues et contextes.  

Malgré cinquante ans d’initiatives, les enjeux restent toutefois d’actualité, comme le prouve la création en 2016 de l’Alliance mondiale pour l’alphabétisation dans le cadre d’apprentissage tout au long de la vie.

Selon un article récent , un programme primé par l’UNESCO au Sénégal (Programme national d'alphabétisation des jeunes et adultes, basé sur les technologies de l'information et de la communication) souffrirait de moyens extrêmement limités (moins de 1% des dépenses publiques en éducation) et ne toucherait «qu’une centaine de collectivités locales sur plus de 600» à travers le pays.

745 millions de jeunes et d'adultes restent aujourd'hui en situation d'illettrisme, avec une nouvelle forme de marginalisation à contrer, l’e-illettrisme : 4 milliards de personnes sans accès internet, 2 milliards sans téléphone portable... 

Références

UNESCO. Reading the past, writing the future. Fifty years of promoting literacy (2017). http://unesdoc.unesco.org/images/0024/002475/247563e.pdf

UNESCO. Lauréats des Prix internationaux d'alphabétisation de l'UNESCO 2016. http://unesdoc.unesco.org/images/0024/002457/245749f.pdf

(Dernière consultation : mai 2017)

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire