Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Le jeu vidéo comme allumeur de conscience politique

Créé le dimanche 28 mai 2017  |  Mise à jour le lundi 5 juin 2017

Le jeu vidéo comme allumeur de conscience politique

Le jeu vidéo est d’abord et avant tout un loisir. Sa popularité grandissante et le chiffre d’affaires de l’industrie montrent bien que les gens aiment jouer pour passer le temps et se plonger dans des expériences différentes. Ensuite, il a aussi une vertu éducative. D'ailleurs, le milieu scolaire s’empare du média à des fins pédagogiques.

Or, jouer peut-il faire d’un joueur un meilleur citoyen? La question se pose. Après tout, elle n’est pas si lointaine l’époque de la démonisation des joueurs vus comme des personnes violentes et décérébrées. Une réaction compréhensible dans la mesure où les seules images diffusées dans les grands médias étaient celles de titres de tir en vue subjective, souvent bourrés d’hémoglobine. Et si la vision du loisir n’est plus la même aujourd’hui, il reste cette impression que le jeu vidéo puise dans les superproductions brutales, sans grande philosophie sous-jacente.

Ces jeux qui sensibilisent

Pourtant, les passionnés qui suivent la scène vidéoludique savent que de plus en plus de titres traitent de questions sociales. « This War of Mine », par exemple, place les joueurs au cœur d’une guerre. Rien d’original là-dedans. Or, ici, il ne s’agit pas d’interpréter les soldats au front, mais plutôt les civils qui doivent survivre dans cet univers qu’ils ne contrôlent plus. Des choix déchirants doivent être faits afin de permettre la survie du plus grand nombre. Les missions tendues sont accomplies en pleine nuit pour éviter les tireurs d’élite postés durant le jour. Un père de famille a, quant à lui, exorcisé la douleur d’avoir perdu son fils de quatre ans atteint d’un cancer dans un titre indépendant « That Dragon, Cancer ». Un jeu court, mais riche narrativement qui a touché beaucoup de joueurs. Et il y en a bien d’autres.

La mode des jeux pour sensibiliser les citoyens ne date pas d’hier. Nous vous en parlions déjà en 2009. Le fer de lance de cette modification du jeu vidéo est l’organisation internationale Games for Change qui recense et encourage depuis 2004 la création d’expériences menant à un changement social. Environnement, citoyenneté, immigration, santé, situation internationale et bien d’autres sont couverts par les plus de 150 jeux qui sont inventoriés par l’organisme.

Une campagne présidentielle ludique?

La France a subi une longue campagne présidentielle en 2017. Une élection déchirante sur fond de scandales, d’attaques… et de jeux vidéo? En effet, il semble que plus que jamais les mois menant au scrutin ont été fort inspirants pour les développeurs. Si quelques-unes étaient faites pour se moquer d’un candidat comme ce jeu ridiculisant les scandales de François Filion, d’autres étaient là pour mettre en valeur leur prétendant.

Celui qui a le plus marqué le coup est Jean-Luc Mélenchon et ses partisans de la France insoumise qui ont réalisé un jeu complet : « Fiscal Kombat ». Celui-ci est un « beat’em all », un jeu dans lequel il faut survivre aux vagues d’ennemis, mettant en vedette le candidat s’attaquant à des figures connues de la politique et du milieu économique pour ramasser l’argent qu’ils ont « volé » au peuple de France. Une expérience décalée reprenant les codes de ce genre très populaire au début des années 90. Même le président élu, Emmanuel Macron, a eu en décembre 2016, une application ludique traitant de sa campagne « En marche vers l’Élysée ». Bien que son équipe n’était pas derrière la création du jeu, l’application plaçait le joueur dans la peau du téléphone de Macron qui devait répondre à différentes personnalités publiques pour faire avancer la campagne.

Parti pris pour l'intelligence

Sauf que ces jeux ont une valeur réduite dans l’éducation du citoyen à la politique à cause de leur partisanerie. Alors, peut-être que des titres plus critiques pourraient être intéressants. Comme, par exemple, les 8 jeux créés par des développeurs et des journalistes de Mediapart qui ont pu ainsi traiter du pouvoir des médias, de la campagne et du système électoral, etc. Évidemment, on ne peut nier le biais idéologique (Mediapart étant un média de gauche), mais ces expériences créées en 48 heures durant le mois d’octobre 2016 et toutes disponibles gratuitement ont beaucoup d’intérêt et suscitent des réflexions sur la politique et paysage médiatique.

Enfin, il y a des jeux vidéo qui sont de véritables simulations politiques complètes comme « Power & Revolution – Geo-Political Simulator 4 ». Les joueurs peuvent y interpréter les dirigeants de n’importe quel pays. Basés sur de réelles données mises à jour, ils devront prendre en compte le budget, l'opinion publique, les échanges commerciaux, les conflits, etc. Bref, un titre de niche montrant les réelles difficultés pour gérer un pays.

Ceux ne se sentant pas confiants pour jouer à une telle simulation pourraient, comme des centaines de milliers d’internautes, regarder cette production du célèbre youtubeur Frédéric Molas (alias le Joueur du grenier). Il s’agit d’un let’s play narratif – c’est-à-dire que le créateur, au lieu de simplement filmer une partie standard, narre les événements de sa partie avec du montage montrant des extraits du jeu et des sketchs. Les huit épisodes bourrés d'humour et, disons-le, d'un peu de cynisme ont de quoi susciter des discussions sur la politique en général, les stratégies et les médias à la maison tout comme en classe.

Le jeu vidéo peut-il donc être un outil d’apprentissage politique? Dans certains cas, oui. Bien sûr, il faut s’assurer de déceler les biais idéologiques. Le genre en a souvent. Toutefois, il peut s’agir d’un terreau fertile de discussions ou pour amener à présenter des concepts civiques et politiques à des apprenants qui ne sont pas tellement intéressés par l'aspect politique de nos sociétés.

Références

"Comme Jean-Luc Mélenchon, François Fillon a Maintenant Son Jeu Vidéo Sur Internet." 20 Minutes. Dernière mise à jour: 14 avril 2017. http://www.20minutes.fr/high-tech/2050155-20170414-comme-jean-luc-melenchon-francois-fillon-maintenant-jeu-video-internet

Fiscal Kombat. Consulté le 25 mai 2017. http://fiscalkombat.fr/

Maurice, Cyrielle. "Ces Jeux Vidéo Pourront-il Changer Votre Regard Sur Le Monde ?" Numerama. Dernière mise à jour: 24 avril 2017. http://www.numerama.com/pop-culture/251587-ces-jeux-video-pourront-il-changer-votre-regard-sur-le-monde.html.

"Mediajam Games." La Belle Games. Consulté le 25 mai 2017.
http://www.labellegames.com/index.php/2016/10/31/mediajam-games/

Power & Revolution - GPS4. Consulté le 25 mai 2017.
http://www.power-and-revolution.com/news.php

Roberge, Alexandre. "Des Jeux Pour Devenir De Meilleurs Citoyens." Thot Cursus. Dernière mise à jour: 16 janvier 2012.
http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/5241/des-jeux-pour-devenir-meilleurs-citoyens/#.WSdh_mjhCM8

Ronfaut, Lucie, et Chloé Woitier. "Pour Informer Ou Divertir, Quand Les Jeux Vidéo S'engagent En Politique." Le Figaro. Dernière mise à jour: 9 février 2017.
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/02/08/32001-20170208ARTFIG00005-pour-informer-ou-divertir-quand-les-jeux-video-s-engagent-en-politique.php

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire