Par Denis Cristol  | 4cristol@free.fr

Passons au MOOC augmenté

Créé le samedi 9 septembre 2017  |  Mise à jour le lundi 9 octobre 2017

Passons au MOOC augmenté

Les MOOC depuis leur popularisation à compter de l’année 2012, se fondent dans les standards techniques des plateformes.  Le plus souvent l’ergonomie des plateformes conduit à favoriser le confort des administrateurs et concepteurs. Cette ergonomie produit souvent des réponses standardisées qui dupliquent les modes présentiels universitaires.

Un professeur parle via une vidéo, délivre son savoir, l’accompagne d’une documentation (son ancien support de cours) puis teste les participants avec un questionnaire à choix multiples. Plusieurs éléments d’architecture du MOOC sont perfectibles et des activités plus collectives sont imaginables.

Améliorons les composantes du MOOC

Teaser

Le teaser c’est ce petit film qui donne envie d’en savoir plus. Popularisé par l’industrie du cinéma, il ne distille que quelques images qui dévoilent ce qui va se passer sans toutefois tout dévoiler. Le moment où est diffusé ce teaser, l’état d’esprit qui se dégage des premières secondes donne le ton de la proposition d’apprentissage qui est faite.

L’attractivité du MOOC commence dès ces quelques images. Il y a une différence perceptible entre un power point surchargé commenté et un enchaînement de plans, de personnages et de points de vue rythmé.

Vidéos

Les vidéos sont souvent la pierre d’angle des MOOCs. Les participants rompus à la lecture d’images sont devenus exigeants. Ils abandonnent la vidéo au bout de quelques  secondes si ce qu’ils visionnent est insatisfaisant sur le contenu ou bien de faible qualité. Nous réagissons de plus en plus à partir de notre mémoire immédiate presque comme des poissons rouges.

La vidéo du professeur statique dont la silhouette se détache sur un fond uni est aussi particulièrement rébarbative. Sans compter la situation où l’on  ne voit qu’un seul enseignant tout au long des séances. La transposition d’un cours en amphithéâtre filmé et transposé en ligne satisfera peut être l’enseignant mais beaucoup moins l’auditoire, même s’ils sont filmés avec des tableaux rétroéclairés, donnant l’impression de la transparence, ou bien une variété de fonds et de décors statiques. 

Pourquoi ne pas organiser des tournages dans la ville avec des arrières plans en mouvement ? Mieux planter une caméra dans la nature apportera un supplément d’âme. Le décor vivant au cœur du sujet proposé permet de renforcer le sentiment d’être immergé au cœur de l’action à comprendre.

L’un des succès de la Salman Khan Academy et de ses millions de vues réside en partie dans le fait qu’on ne voit pas de vidéo d’enseignant et que son image ne s’impose pas aux participants qui ont alors tout loisir de se concentrer sur les exercices qui leur sont proposés et moins sur la personnalité du médiateur.

Equipe d’intervenants

Pour ce qui me concerne j’ai horreur du MOOC-héro ce professeur dont la pensée parfaite serait démultiplié, et dont l’immense effort de pédagogie se mesurerait au nombre de vues. Le succès du MOOC serait lié au nombre d’inscrits. Cet indicateur plaira aux gestionnaires, il convaincra moins les pédagogues qui savent que l’apprentissage est une affaire individuelle maillée à son parcours de vie.

Nul chiffre ne saura jamais vraiment rendre compte de ce qui se transforme chez un être humain. Un MOOC augmenté ferait une place à des équipes d’intervenants et des équipes d’apprenants. Les premiers auraient pour tâche de créer un cadre d’apprentissage et de préparer un terreau au sein duquel les apprenants pourraient se planter,  apprendre et développer par eux-mêmes une pensée critique.

UN MOOC augmenté est un dispositif émancipateur et pas seulement un dispositif de transfert de données en masse. Le MOOC augmenté favorise le conflit sociocognitif et les échanges en groupe, sinon c’est une régression par rapport aux formules en présentiel.

Forum

Les forums sont parfois la partie fragile des MOOCs, leur ergonomie est souvent critiquée. Doit dont les organiser par thème ? Chronologiquement ? Un animateur doit-il les faire vivre ? Augmenter l’attention à porter aux forums passe par repenser  leurs réels usages.

Simplement imaginer que les participants vont communiquer parce que l’on met à leur disposition une fonctionnalité est insuffisant. Nous avons tous le pouvoir de jouer d’un instrument de musique, mais seuls ceux qui savent jouer du piano s’aventurent à taquiner les touches des pianos mis en libre-service dans les lieux publics à Paris. Il s’agit donc d’être plus explicite sur les usages possibles, de mettre à disposition des tutoriels, ou d’amorcer les échanges sur le lien avec les contenus du MOOC.

Proposons des activités de groupe stimulantes

Il est possible de trouver le meilleur et le pire dans les MOOC en guise d’activité.  Voilà plusieurs activités pédagogiques relevées  qui développent l’engagement des apprenants :

  • L’apprentissage par projet : travailler sur des projets concrets à l’occasion de MOOC, en découvrir les étapes, les ressort humains, les méthodologies, sentir l’émulation de différents groupes projets est une activité pédagogique qui autorise à la fois les ancrages, la vision d’ensemble, la confrontation au réel, la place de l’individu et de l’équipe.

    C’est une excellente activité pédagogique à promouvoir. Elle bénéficiera de la puissance des échanges en réseau en matière de partage d’information, de lecture croisée des projets. Rien n’empêche à une équipe d’utiliser un logiciel tel que TRELLO pour apprendre en mode projet agile.
     
  • Le journal de bord individuel :  à remplir entre chaque séquence pour capitaliser et consolider ses connaissances. Ce journal permet de se poser des questions de transférabilité il maintient la motivation, et conduit à réaliser un travail réflexif sur son apprentissage. Et pourquoi ne pas partager son journal de bord à un autre participant pour en obtenir un retour ? Un blog peut être utilisé ou un logiciel de type Journey – Journal.
     
  • La documentation d’activités ou gestes professionnels :  faire une photo ou une vidéo d’une mise en action d’une compétence appréhendée dans le MOOC permettrait de valider un savoir-faire ou une posture. Cela obligerait à se poser des questions sur le geste le plus visible du savoir-faire à démontrer. C’est aussi une façon d’alimenter un forum et de le faire vivre.  (REF logiciel)
     
  • La correction par les pairs : c’est  un moyen de favoriser le sentiment d’appartenance à un apprentissage mené ensemble, c’est aussi un moyen de gérer de façon décentralisée des masses importantes d’individus. C’est l’un des principes d’action de l’école 42 qui utilise aussi des logiciels de vérifications que cette correction est faite avec attention. (Voir l’article de Prof Web et ses conseils techniques)
     
  • Exposer ses problèmes à des pairs : un MOOC peut devenir un espace pour exposer des cas pratiques, des situations réelles, à des pairs. Cela peut être réalisé via une Foire Aux Questions par le moyen d’un  wiki pour aboutir à la création progressive d’une base de connaissance. Bien sûr les promoteurs du MOOC  avertiront qu’ils ne garantissent pas  les solutions proposées.
     
  • Lancer ou clore un MOOC de façon synchrone : rien n’empêche la réalisation d’activité collective pour débuter ou clore un MOOC. Une visioconférence permet de donner à voir la vie qui passe à travers ce MOOC, et que derrière les flux électroniques de vraies personnes sont présentes. Il existe de nombreux logiciels de téléconférence permettant des volumes de connexions (par exemple Skype Entreprise commercialise des licences pour 10 000 connexions simultanée)
     
  • L’écriture collaborative : produire ensemble des idées, ou répondre collectivement à des questions posées est une activité stimulante. L’écriture collaborative permet là encore de soutenir la motivation tout en obligeant à creuser son argumentation pour créer un plan ou délivrer ses idées. (choisir son logiciel avec AppVizer)
     
  • La construction d’un contenu du MOOC par les participants eux-mêmes : c’est une activité que l’on va retrouver dans les MOOC dits connectivistes. Elle suppose un engagement des participants dans leur apprentissage et une maîtrise suffisante des technologies pour créer, partager et autoévaluer le contenu. Elle nécessite donc une orientation et un  appui  de l’équipe d’organisation.

  • S’autoévaluer : Disposer d’une batterie de questions d’entrainement comme pour l’apprentissage du  code de la route à réaliser tout au long du MOOC permettrait de  se réorienter vers les contenus en continu. Bien sûr s’évaluer entre pairs est une offre à creuser. Mais l’auto-évaluation est plus que la mise en œuvre d’une batterie de questions. Les traces que nous laissons ne reflètent qu’une partie  de notre activité cognitive (voir RIPES).
     

Conclusion

Augmenter un MOOC consiste à pousser au maximum les potentialités des plateformes et à ne pas hésiter à utiliser d’autres logiciels issus du web2.0 pour initier des activités hors de contrôle des administrateurs du MOOC.

Ce qui importe est moins la traçabilité des learning analytics, c’est-à-dire de leur parcours individuels et actions enregistrées sur la plateforme et plus leurs prises d’initiatives qui les rendent plus autonomes. Comme tout dispositif pédagogique le MOOC n’a-t-il pas pour finalité l’émancipation de ceux qui le fréquentent ?


Sources :

Ya t-il une place pour le métier de data-scientist de l’apprentissage - Denis Cristol - Thot Cursushttp://cursus.edu/article/28302/une-place-pour-metier-data-scientist

Khan Academy https://fr.khanacademy.org/  

Journal du Net – comparatif solutions de visioconférences
http://www.journaldunet.com/solutions/cloud-computing/1194034-comparatif-solutions-de-visioconference/   

1et1 - Créer sa propre base de données avec un logiciel wiki https://www.1and1.fr/digitalguide/hebergement/cms/creer-sa-propre-base-de-donnees-avec-un-logiciel-wiki/

AppVizer – Collaboration https://www.appvizer.fr/magazine/collaboration

Correction, retroaction et évaluation - Andréanne Turgeon et Huguette Dupont - Profweb
http://www.profweb.ca/publications/dossiers/correction-retroaction-evaluation-pratiques-inspirantes-et-outils-sympatic48

L’aide du numérique aux activités d’auto évaluation - Stéphanie Mailles-Viard Metz - RIPES
https://ripes.revues.org/991

Cerveau connecté = chute libre de la durée d’attention ! - Aguelid - Le libre penseur
http://www.lelibrepenseur.org/cerveau-connecte-chute-libre-de-la-duree-dattention/

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire