Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Un Assassin's Creed conçu pour l'école

Créé le dimanche 15 octobre 2017  |  Mise à jour le lundi 23 octobre 2017

Un Assassin's Creed conçu pour l'école

Depuis quelques années, l’association entre jeux vidéos et écoles fait moins sourciller. Les jeux sérieux (serious games) ont petit à petit fait leur place comme outils pédagogiques crédibles. Il faut dire que des jeux destinés expressément à enseigner quelque chose suscitent moins de méfiance que des titres d’abord pensés en termes de loisir. Pourtant, ces derniers ont quand même une force d’attraction indéniable chez les jeunes. Alors, bien des enseignants ont voulu utiliser ces titres.

Par exemple, dans le domaine des sciences humaines, nous avions cité de nombreux exemples comme des jeux de stratégies (Civilization, Europa Universalis, etc.) et des jeux d’action, dont le plus connu est Assassin’s Creed.

La franchise d’Ubisoft avait de quoi faire rêver. Elle a permis d’immerger le joueur dans différentes périodes historiques marquantes : les Croisades au Moyen-Orient, la Renaissance italienne, la révolution américaine, l’âge d’or de la piraterie dans les Caraïbes, la Révolution française et l’ère victorienne en Angleterre. Bref, un terreau riche pour des professeurs d’histoire. Ou même de langues.

Or, le problème du jeu est qu’il est conçu d’abord et avant tout comme un divertissement. Conséquemment, l’histoire et les personnages historiques ne suivent pas toujours ce qui est admis par les historiens et les lieux iconiques sont parfois inaccessibles tant qu’on a pas avancé dans la partie. Et puis, il y a toute la notion de devoir commettre des meurtres et des combats en se promenant dans cet univers, ce qui peut mettre mal à l’aise dans un contexte scolaire. Or, la saga va véritablement changer.

Un vrai mode pour l'éducation

Après une interruption de 2 ans, Ubisoft a pu prendre le temps de développer le plus récent titre prévu pour la fin d’octobre 2017 : Assassin’s Creed Origins. Une pause bienvenue pour une série qui s’essoufflait et qui repart sur de nouvelles bases en plongeant le joueur dans un univers riche comme l’Égypte antique, plus précisément en 49 avant Jésus-Christ.

Or, cette plongée dans l’Antiquité n’est pas nécessairement ce qui révolutionne le plus Assassin’s Creed. Il s’agit plutôt d’une annonce faite à la fin septembre 2017 où l’équipe de développement, Ubisoft Montréal, annonçait qu’un mode dédié à l’éducation serait offert gratuitement d'ici la fin du mois de février 2018 à tous les possesseurs d’une copie du jeu.

Ce mode « Discovery » plongera les joueurs et potentiellement les enseignants dans le monde du jeu… sans qu’il n’y ait aucun combat. Des narrations et textes, qui seront offerts en français, expliqueront différents faits sur le phare d’Alexandrie, la momification, etc.

On pourra donc explorer le décor sans contraintes ou suivre des parcours pensés et rédigés par des historiens, égyptologues et archéologues. D’ailleurs, ceux-ci ont été de précieux alliés dans la création du jeu. C’est leur travail scientifique, leurs articles, modélisations et autres qui a permis à l’équipe de reproduire des villes disparues et une époque beaucoup moins bien documentée que celle de la Révolution française, par exemple.

Le Youtubeur Nota Bene s’est entretenu avec eux. Ils ont pu expliquer ainsi leur travail de recherche ainsi que les adaptations nécessaires pour rendre l’expérience du joueur agréable et plus épique.

Comme l'affirment les développeurs, le mode proposera plus d’une dizaine de tours guidés pensés expressément pour la classe avec des temps moyens de 20 minutes. Ils donneront donc suffisamment de temps aux enseignants pour préparer cette visite virtuelle et de refaire un débriefing par la suite avec les apprenants. Rien n’empêchera toutefois les professeurs motivés de proposer aux élèves de se promener un peu avec la manette en main et de traiter de la population, de l’Égypte de cette époque, de la faune, la flore, etc.

Est-ce que cette nouvelle fonctionnalité sera intéressante, même pour les joueurs? Ils sont beaucoup à le croire étant donné, comme le rappelle ce journaliste, que le plaisir principal des Assassin’s Creed est de s’immerger dans la période historique choisie par les développeurs davantage que les mécaniques de jeu qui sont plutôt les mêmes d’un titre à l’autre.

Ubisoft veut même aller plus loin. Non content d’enfin offrir une solution pédagogique à leur jeu, l’éditeur s’est associé avec Google TenseFlow afin de créer un projet de recherche pour simplifier le déchiffrage des hiéroglyphes. Parce que si la pierre de Rosette a permis depuis 200 ans de mieux traduire ce langage, il n’en demeure pas moins qu’il n’y a eu pratiquement aucune amélioration dans la traduction depuis. En utilisant le machine learning, les deux entreprises espèrent que le décryptage des idéogrammes épyptiens pourra passer à un stade supérieur. Ils font d’ailleurs appel à des chercheurs et historiens afin de créer un traducteur performant dans les prochaines années.

Bref, clairement, après un développement de quatre ans sur ce nouvel opus, Ubisoft a envie enfin qu’Assassin’s Creed aille au-delà de la sphère vidéoludique. Ils veulent partager cette passion de l’Égypte antique.

Évidemment, il reste des interrogations. De quoi auront l’air véritablement les visites guidées? Seront-elles fascinantes et immersives ou simplement des diaporamas de luxe? De plus, combien de professeurs d’histoire pourront véritablement utiliser le jeu? Déjà, il leur faudra acheter au moins une copie et posséder une console (PS4 ou Xbox One) ou un ordinateur capable de faire rouler le jeu.

Il serait bien que l’éditeur accompagne cette démarche d’offres commerciales spécifiques pour le milieu de l’éducation. Néanmoins, ne crachons pas dans la soupe. Il s’agit là d’un nouveau pas volontaire, avec Civilization Edu, d’un grand éditeur prêt à créer une solution mélangeant pédagogie et jeu vidéo. Il y a de quoi se réjouir et espérer que ces firmes continuent ces initiatives dans le futur et que d’autres emboîtent le pas.

Illustration : K-putt Ass Creed 4 via photopin (license)

Références

"Assassin's Creed Origins : Ubisoft Annonce The Hieroglyphics Initiative." Geek Generation. Dernière emise à jour : 28 septembre 2017. http://www.geekgeneration.fr/assassins-creed-origins-the-hieroglyphics-initiative/

Audureau, William. "Avec Le Jeu Vidéo « Assassin’s Creed Origins », Ubisoft Invite à L’égyptologie." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 28 septembre 2017. http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/28/avec-le-jeu-video-assassin-s-creed-origins-ubisoft-invite-a-l-egyptologie_5192849_4408996.html

Benard, Sandrine. "Langues Et Cultures Dans Assassin's Creed." Thot Cursus. Dernière mise à jour : 21 août 2017. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/29304/langues-cultures-dans-assassin-creed/#.Wd-0G2jWyM9

Honorof, Marshall. "The Secret History of Assassin’s Creed Origins." Tom's Guide. Dernière mise à jour : 3 septembre 2017. https://www.tomsguide.com/us/assassins-creed-origins-history,news-25777.html

Johnson, Leif. "Does ‘Assassin’s Creed’ Need Murder to Be Fun?" Motherboard. Dernière mise à jour : 29 septembre 2017. https://motherboard.vice.com/en_us/article/9k3zy5/does-assassins-creed-need-murder-to-be-fun

Orland, Kyle. "Combat-free Mode Makes Assassin’s Creed: Origins Incredibly Easy to Explore." Ars Technica. Dernière mise à jour : 27 septembre 2017. https://arstechnica.com/gaming/2017/09/discovery-tour-lets-you-explore-assassins-creed-origins-combat-free/

Roberge, Alexandre. "Peut-on Enseigner L'histoire Avec Le Jeu Vidéo?" Thot Cursus. Dernière mise à jour : 7 avril 2015. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/25211/peut-enseigner-histoire-avec-jeu-video

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire