Par Gamra ZENAIDI  | zen_gam@yahoo.fr

Apprendre par les pairs: quand l'apprenant devient partenaire

Créé le mardi 12 janvier 2010  |  Mise à jour le mardi 19 février 2013

Apprendre par les pairs: quand l'apprenant devient partenaire

L'enseignement n'est plus seulement du ressort du ''Maître''. Une réalité qui s'impose malgré la réticence d'un bon nombre d'enseignants et de pédagogues. L'apprenant est désormais un partenaire actif du dispositif d'apprentissage et non plus un simple consommateur ni la ''boîte vide'' qu'il faudrait remplir. L'apprentissage par les pairs rompt avec les approches pédagogiques traditionnelles et redéfinit les rapports régissant les éléments du triangle didactique, ''Maître- Elève- Savoir''. Tout se fait par les pairs: enseignement, apprentissage, accompagnement, entraide, mentorat, évaluation, conception de contenus pédagogiques...Mais attention à ''l'overdose''!

Apprentissage par les pairs : de multiples façons de l'expérimenter

L'apprentissage par les pairs ne date pas d'aujourd'hui et a même fait l'objet de nombreuses applications menées depuis plusieurs siècles par les pionniers de la pédagogie. Plus près de nous, dans son livre intitulé Peer Instruction (1997) Eric Mazur, professeur de physique appliquée à l'université de Harvard, définit cette approche comme étant ''un style d'apprentissage interactif qui implique activement les apprenants dans le processus de l'apprentissage". 

Les techniques d'apprentissage par les pairs se diversifient avec les outils numériques. Par exemple,  les étudiants se servent de télécommandes fournissant une rétroaction en temps réel à l'enseignant qui permet de façonner la suite du cours. Cette approche a été expérimentée dans de différents domaines et les résultats se sont avérés satisfaisants quand à l'amélioration du niveau des étudiants. Nathaniel Lasry, enseignant en Physique au Collège John Abbott de Harvard nous fait un retour d'expérience intéressant (pdf) concernant les résultats de recherche et les stratégies d'implémentation de cette méthode.

Une autre application de l'apprentissage par les pairs tout aussi intéressante nous est fournie par le Service d'appui à l'enseignement et à l'apprentissage, de l'Université d'Ottawa, ''C'est une méthode qui consiste en une série d’activités permettant aux participants de partager leurs expériences, vision et connaissances par rapport à un problème préalablement défini''.

Sur le même site, on trouvera un très bon tutoriel animé sur la manière de conduire une séance d'entraide entre pairs. L'apprentissage se fait donc dans un esprit de partage et de collaboration partant d'une situation- problème précise, et les apprenants renforcent leurs apprentissages tout en contribuant à la construction de ceux de leurs pairs. Dans ce genre de mise en situation, l'encadrement par un enseignant en présentiel ou un tuteur en ligne est primordial pour que l'apprentissage par les pairs soit efficace et crédible. Soulignons que ce type de situaiton peut parfaitement être adapté à la formation à distance, à condition que le tuteur encadrant l'activité ait été formé à son animation.

Valeur ajoutée de l'apprentissage par les pairs

Ces deux ensembles de ressources montrent que l'apprentissage par les pairs permet aux apprenants :

  • d'acquérir de nouvelles compétences à travers l'essai-erreur;
  • de renforcer leur esprit d'entraide et de collaboration,
  • d'apprendre par eux-même et développer une certaine indépendance,
  • d'amener les enseignants à se poser des questions sur leurs méthodes d'enseignement, les revoir, les améliorer voire même les adapter,
  • de consolider/ construire des relations d'ordre socio-motivationnel et d'améliorer leurs capacités de communication et de leadership.

 

Pour l'enseignant également, l'apprentissage par les pairs ne peut-être que bénéfique à condition qu'il soit bien maîtrisé et utilisé de manière judicieuse. Qui y a t-il de plus avantageux qu'un apprenant qui se prend en charge et participe en tant que partenaire dans le processus d'enseignement? Cette modalité d'apprentissage ne se substituera pas à toutes les autres, notamment aux séquences qui valorisent le rôle de l'expert, généralement tenu par l'enseignant. Mais, en-dehors de cas très pointus, il est bon de faire confiance aux capacités de réflexion et d'organisation des apprenants, qui auront toute leur vie à acquérir de nouveaux savoirs en comptant plus sur eux-mêmes et leurs pairs que sur un expert.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire