Articles

Attirante et pertinente, l'école du futur proche

Sept pédagogues actuels qui enseignent pour des millions d’enfants nous disent la même chose

Par Denys Lamontagne , le 02 mai 2016 | Dernière mise à jour de l'article le 01 juin 2016

Qu’ont en commun Madhav Chavan, Oscar Mogollón et Vicky Colbert, Ann Cotton, Rodrigo Baggio, Sugatra Mitra et Taio Rocha ?  Très peu de choses.

Peut-être ne connaissez-vous aucun de ces pédagogues, ou quelques uns seulement, mais à eux tous, ils ont modifié la vie de plusieurs dizaines de millions d’enfants, aux Indes, en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie.  Là où il y a du monde, beaucoup de monde.  Là où les gouvernements ont souvent baissé les bras face à des défis qui paraissent insurmontables.

Mais malgré toutes leurs différences et la diversité de leur parcours, ils en arrivent tous aux mêmes constats et aux mêmes décisions. L’éducation n’est pas un luxe mais une nécessité; elle n’a plus à coûter cher et n’a pas non plus à être ennuyante.

Pour parvenir à la rendre accessible à tous, changer nos pratiques s’impose de fait et cela passe par des ordinateurs et un réseau Internet, mais surtout par la participation des premiers intéressés, les étudiants.  Les futurs citoyens sont capables de faire en sorte que l’apprentissage devienne une activité intéressante et productive qui les avantage à court terme et pas dans 12 ans.

La concurrence

Car l’école ennuyeuse et imposée, souvent incompétente, est maintenant en concurrence avec le monde extérieur mille fois plus attirant, attrayant et exigeant. C’est la réalité presque partout au monde.

Quelque chose de bon et d’utile n’a pas à être imposé. L’école, si elle veut se déployer dans les villes surpeuplées autant que dans les campagnes, doit devenir attirante et invitante, pertinente et habilitante rapidement pour les individus.  

Des modèles qui fonctionnent

Madhav Chavan et son organisme Pratham touche des millions d’individus aux Indes. Son modèle prend particulièrement en compte le fait que les régions autant que les bidonvilles n'auront jamais les professeurs dont elles ont besoin. On doit se les donner nous-mêmes et pas dans dix ans.

Oscar Mogollón à inspiré la création du modèle de la Escuela Nueva qui a été popularisé à l’échelle planétaire par Vicky Colbert. La participation active de chacun est au coeur de ce modèle,

Ann Cotton et sa fondation Camfed - Campaign for Female Education, a compris que l’éducation des filles était essentielle pour briser le cercle de la pauvreté. Ce message est enseigné à des parents, à des professeurs, à des ministres. Il semble particulièrment difficile à comprendre, mais encore ici, la prospérité est l'affaire de tous, pas seulement de la moitié de la population.

Rodrigo Baggio du CDI - Center for digital inclusion - au Brésil, ouvre des centres d’accès offrant des programmes d’alphabétisation numérique accélérée à des des dizaines de milliers de personnes depuis plusieurs années, dans une formule reproductible maintenant étendue dans 15 pays.

Sugata Mitra, que nous avons souvent présenté, a ouvert le mur (Hole in the wall) et les yeux à beaucoup de gens quant aux capacités innées de groupes à se prendre en main et à trouver réponses à leurs besoins à partir des capacités du groupe lui-même, avec Internet.

Enfin, Taio Rocha du CPCD - Centro Popular de Cultura e Desenvolvimento - affirme, comme principe, l’unicité du point de vue de chacun et qu’on doit le respecter.  Il a inventé plus de 2 000 jeux pédagogiques qu’il diffuse à la grandeur de l’Amérique latine. Son école n’est jamais ennuyeuse.


Malgré leurs cheminements différents, leurs contextes différents, leurs cultures différentes, tous proposent des modèles de pédagogie active, coopérative, centrée sur l’étudiant et leurs besoins de savoir, dont le rythme est auto-déterminé et, peut-être l’élément le plus important, autoreproductible, c’est à dire que la formation des professeurs est incluse dans le processus et est continue.

On fait partie d’un réseau, d’une communauté en relation avec son milieu. Le professeur est là pour faciliter, animer. guider le travail, encourager les étudiants à différents niveaux plutôt que de tenter de donner un cours à tous en même temps. L'école qui se développe en collaboration devient ainsi attirante et pertinente.

Illustration : Page Facebook du Centro Popular de Cultura e Desenvolvimento

Références

Pratham - http://pratham.org/

Interview de Madhav Chavan - There is lack of leadership on the elementary education front - Live Mint - Aparna Kalra
http://www.livemint.com/Politics/hNdJkRU52HIGEzEHUNEWzN/There-is-lack-of-leadership-on-the-elementary-education-fron.html

The Active school - A tribute to Oscar Mogollón
http://www.iadb.org/en/topics/education/a-tribute-to-oscar-mogollon,6651.html

Fundación Escuela Nueva: Changing the Way Children Learn from Colombia to Southeast Asia
http://www.brookings.edu/blogs/education-plus-development/posts/2014/04/23-colombia-southeast-asia-learning-gustaffson-wright

Fundacion Escuela Nueva - http://escuelanueva.org

Camfed - Campaign for Female Education - https://camfed.org/

Center for digital inclusion - http://www.cdi.org.br/

Hole in the wall - http://www.hole-in-the-wall.com/

Sugatra Mitra - Kids can teach themselves - Ted
http://www.ted.com/talks/sugata_mitra_shows_how_kids_teach_themselves

Taio Rocha - CPCD - Centro Popular de Cultural Developmente
http://www.cpcd.org.br/

Learning from the Extremes (.pdf) - Charles Leadbeater et Annika Wong
http://www.cisco.com/c/dam/en_us/about/citizenship/socio-economic/docs/LearningfromExtremes_WhitePaper.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné