Articles

L'infonuagique - cloud computing - et le design de l'organisation

Aperçu d'un nouveau modèle technologique

Par Daniel Therrien , le 18 mars 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 19 mars 2018

Pixabay

L'évolution vers des technologies de stockage et de traitement des données massives amène les entreprises vers de plus en plus des serveurs externes pour le déploiement de leurs plateformes. Lorsque les gestionnaires demandent une analyse de besoins en lien avec la mobilité des employés, les consultants se tournent résolument vers le « cloud computing» . L'intérêt des entreprises pour ce nouveau modèle technologique est manifeste, mais l'est-il pour l’ensemble des usagers d’Internet ?

Nuagique ou cloud computing

Pour les besoins de cet article, le terme NUAGIQUE sera utilisé dans le sens du cloud computing. Les documents de références mentionnent qu'il s'agit d'un nouveau paradigme, d'une tendance forte. Les données sont livrées via des serveurs externes et favorisent tant la recherche et le traitement de l'information que le travail collaboratif.

Les applications y sont nombreuses et facilitantes pour les usagers dans leur travail, que ce soit en situation locale ou distante. C'est habituellement le réseau Internet qui procure l'accès aux serveurs externes. Les avantages sont nombreux et malgré un déploiement parfois fastidieux, les entreprises n'hésitent pas à s'inscrire dans cette démarche technologique au profit d'un meilleur rendement et d'une réduction des coûts1.

Les données sont facilement accessibles et traitées en mode local ou en ligne, partagées, et la collaboration entre des partenaires et des spécialistes est rendue possible en différents modes, synchrone ou asynchrone. La grande souplesse  de ce modèle attire les entreprises commerciales qui ciblent, entre autres, des clientèles habiles à utiliser leurs services, atteignant du même coup leurs habitudes de consommation afin de répondre à leurs besoins2. Il attire également nombre d'organismes qui ont la diffusion des informations de pointe et la collaboration à cœur, comme les institutions éducatives.

Le Mobile Health (santé mobile)

Une des applications marquantes des usages nuagiques concerne le monde de la santé. Dans son rapport de mai 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) exhorte ses États membres et ses partenaires à mettre en place des plateformes d'échanges de données massives et de renforcer des réseaux existants, favorisant ainsi la consultation et l'interaction mobiles. L'objectif à atteindre par l'utilisation de la santé mobile demeure l’amélioration de l'accès à des services de santé de qualité, et ce avec rapidité.

On vise en particulier l'accès aux diagnostics de maladies, le suivi des clientèles en région et leur prise en charge. La recherche et le partage d'informations seraient grandement favorisés par le développement des systèmes externes d'architecture distribuée, ce que prône l'OMS pour l'approche en santé mobile. Quoique la vison à long terme de cet organisme se projette en 2030, le travail au sens du développement des technologies nuagiques porte fruit puisque déjà 121 pays membres se sont dotés de stratégies nationales de cybersanté.

Dans le nuage avec Microsoft

À savoir s'il y a un intérêt commun pour se doter d'un « nuage personnel » qui nous rend visible et communicatif, il faut regarder du côté des entreprises de services technologiques pour comprendre qu'il n'y a qu'à lever les yeux.

La compagnie Microsoft s'est résolument orientée en fonction de l'approche nuagique avec son Google Cloud Platform. Mais la compagnie a aussi procédé à la démocratisation des accès en ligne et mobiles. Elle offre un ensemble de services logiciels à partir de son environnement applicatif, à la portée de tous et accessible à bas coût, parfois gratuitement. Des applications instrumentales sont disponibles gratuitement en ligne, si on est un membre Microsoft enregistré.

La suite Office 365 présente, quant à elle, une solution nuagique basée sur « la puissance de l'identité de nuage avec Azure Active Directory, combinée aux récentes mises à jour de Creators dans Windows 10 »3.

Il s'agit d'un environnement que plusieurs écoles aux États-Unis ont adopté. À l'aide de Google, et de son navigateur Chrome, les élèves deviennent des acteurs de leur apprentissages sous la gouverne des enseignants qui choisissent d'utiliser les applications mises à leur disposition dans Google Apps. Des stratégies pédagogiques sont mises en œuvre, engageant les apprenants dans une activité nuagique de construction collaborative des connaissances.

Cependant un fossé se creuse entre l'offre et la demande. La croissance du marché des services nuagiques publics ne sera que de 15% d'ici à 2020, selon Statista. La tendance à utiliser les services nuagiques ne se développe pas au rythme souhaité par les développeurs. La complexité de la démarche, ainsi que la nécessité d'une instrumentation mobile de pointe à haut débit freinent les élans des usagers, spécialement en raison de l'instabilité des environnements mobiles. Il en est de même lorsqu'il s'agit de rendre populaire une application comme Onedrive, pourtant accessible et relativement facile d'utilisation.

Et si les besoins ne croissaient pas aussi vite, et ne représentaient pas une nécessité? En d'autres termes, allons-nous dans la bonne direction?

Références

Danjou, C., Rivest, L. et Pellerin, R. (2016). Industrie 4.0 : des pistes pour aborder l’ère du numérique et de la connectivité. CEFRIO
http://espace2.etsmtl.ca/id/eprint/14934/1/le-passage-au-num%C3%A9rique.pdf et http://www.pmenumerique.ca/

Deeter, B., Shen, K., Khan, A. (2018). The State of the Cloud Industry in 2018. Organisation modiale de la santé. Conseil exécutif, 139/8. Cent trente-neuvième session, le 27 mai 2016.
https://www.bvp.com/blog/state-cloud-industry-2018

http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/EB139/B139_8-fr.pdf

Genaud, S. (2011). Applications distribuée. Évolution des systèmes distribuées. Présentation.
https://icps.u-strasbg.fr/~genaud/courses/sd/intro.html – Cloud computing.

Statista 2018 : Croissance du marché du cloud
https://fr.statista.com/statistiques/677348/prevision-croissance-marche-cloud-public-monde/

 

1Industrie 4,0, CEFRIO, 2016.

2 Selon un modèle d'exploitation commerciale: le SAAS (Software as a service).

3Sur le site de Mirosoft Office.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur