Articles

Le russe sur le pouce

Russe-facile, le blog pour apprendre le russe sur le pouce

Par Sandrine Benard , le 09 avril 2018

« Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. »

Ainsi parlait le grand Philosophe Confucius, déjà 5 siècles avant notre ère ! Mais est-il question de pêche ici ? Non, bien sûr, mais plutôt de l’objet de notre quête, les langues ! Mais alors comment comprendre et adapter ce proverbe ? Tout simplement en disant que quand vous voulez utiliser une autre langue, mieux vaut vous donner les moyens de l’apprendre que d’utiliser un interprète ou un traducteur qui le fera toujours vous. Pratique, oui, mais qui vous laissera dépendant !

Mais alors comment faire ? C’est justement la question que s’est posé un jeune homme qui avait décidé de relever un grand défi : apprendre le russe, « comme ça », sur le tas et mettre au point sa propre méthode d’apprentissage linguistique et la partager sur son blog : russe-facile.fr

Les origines

Adrien Jourdan, jeune travailleur freelance diplômé en LEA (langues étrangères anglais et allemand), a 26 ans quand il se rend compte que connaître la langue russe lui serait bien utile au vu du nombre croissant de ses clients originaires de ce pays. Mais comment faire ? Bien qu’il parle déjà anglais et allemand, cette langue est très loin de ce qu’il maîtrise, y compris au niveau scriptural. Le défi est de taille, mais cet amoureux des langues est prêt à le relever. Ses maîtres-mots ? Rester constant et régulier sur le long terme, jusqu’à développer lui-même sa propre méthode de langue pour apprendre, vite et bien, le russe facilement.

Les difficultés

Comme il le dit lui-même dans une interview réalisée pour un site d’anglais, « avec le russe, tout devient plus dur qu’avec une langue latine ou germanique.

De manière générale la prononciation d’une langue slave est assez complexe et lourde pour un francophone. Par-dessus, tu peux rajouter un système de déclinaison poussé (beaucoup plus qu’avec l’allemand par exemple) et un vocabulaire qui n’a rien à voir avec le français. Et sans grammaire correcte impossible de se faire comprendre. »

La raison d’être

L’apprentissage du russe pour Adrien est long et difficile, mais au fur et à mesure de sa progression, il en arrive à développer ses propres techniques de « survie » et décide donc de créer son blog « Russe facile » en se basant sur son propre vécu :

« Il y a 5 ans, je ne connaissais rien au russe, pas un mot, pas une seule lettre et pourtant aujourd'hui, je parle russe couramment ! Mais ça n'a pas toujours été sans peine. Pour y arriver, j'ai traversé pas mal d'épreuves. Et ça m'a fait perdre beaucoup de temps et d'énergie. C'est pour ça que j'ai créé ce site : pour vous aider à apprendre le russe facilement. »

La méthode Adrien est née.

La méthode Adrien

(Bon, OK, c’est moi qui l’ai baptisée comme ça, mais c’est plutôt sympa, non ?)

Adrien profite donc de son blog pour partager sa méthode innovante et dynamique de l’apprentissage du russe. Bien loin des sentiers battus, il propose de découvrir cette langue sur le pouce et n’hésite pas à tester et évaluer les méthodes de langues traditionnelles en les mettant à l’épreuve.

Son système est simple et se base sur 3 étapes :

  • Démystifier la langue russe
  • Apprendre la grammaire
  • Utiliser les trucs et astuces

D’ailleurs, dès votre arrivée sur le site, votre œil sera irrémédiablement attiré par un message vous proposant de télécharger gratuitement un petit guide (5 pages) intitulé « Apprenez le russe facilement ».

Ici, il s’agit juste d’une présentation rapide de sa méthode et des conseils et encouragements de l’auteur qui veut vraiment nous persuader qu’apprendre le russe est tout à fait possible et ce, dans un laps de temps honorable.

Il s’attarde principalement sur la démystification de la langue russe. En effet, on n’apprend pas le russe comme on apprend l’anglais ou l’espagnol. Bien que cette langue soit parlée dans le plus grand pays du monde, elle n’est pas la langue la plus parlée du monde (1500 millions de locuteurs pour l’anglais, 567 millions pour l’espagnol, 291 millions pour le français et enfin, à la 7e place du classement, 268 millions de locuteurs pour le russe), ni la plus enseignée. Enfin, on a toujours cette croyance populaire que c’est une langue difficile, très éloignée de la nôtre et que l’apprentissage de son alphabet demeure une véritable gageure… eh bien non, selon Adrien ! Le tout est une question de volonté. La preuve, aujourd’hui, il vit à St-Pétersbourg et semble parfaitement adapté à son nouveau pays !

Finalement

En conclusion, on peut dire qu’Adrien joue un peu le rôle d’un pionnier en proposant sa méthode élaborée par son expérience, ses réussites et ses échecs. Par le biais de son blog, il démontre au fil de ses différentes publications, vidéos et fiches-mémo qu’il n’est pas plus difficile d’apprendre le russe qu’une autre langue.

Le russe est démystifié et la passion d’Adrien est contagieuse, on a envie de le suivre, de voir si sa méthode marche, si nous aussi, à son instar, nous serons capables de maîtriser la langue de Tolstoï en peu de temps. Pour moi, c’est sûr, je m’y mets, rendez-vous dans 3 ans pour voir si je peux lire Guerre et Paix en version originale !

Illustrations :  https://russe-facile.fr

Sources :

https://russe-facile.fr/apprendre-facilement-le-russe/page/10

Liste de langues par nombre total de locuteurs, article Wikipedia

Russe facile : cours de russe gratuits sur Internet, article Thot Cursus

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur