Articles

Évaluation des compétences à l'école : Points Lomer et SACoche

Un principe et des outils souples pour l'évaluation des compétences

Par Virginie Guignard Legros , le 17 juin 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 18 juin 2018

Même à l'école

L’évaluation des compétences est un leitmotiv qui se retrouve en dans la formation continue, dans la recherche d’emploi, dans la gestion des RH en entreprises et maintenant, celle-ci arrive sur les bancs de l’école.

Pendant longtemps on a dissocié compétences et savoirs. L’école dispense les savoirs de base dans les formations obligatoires, ceux-ci sont principalement intellectuels et cette activité se poursuit au delà vers l’université par opposition aux savoirs pratiques enseignés dans les formations professionnelles.

“En ressources humaines, la compétence représente l’aptitude d’une personne physique (voire d’une personne morale) dans le cadre d’une activité ou d’un poste déterminés :

  • à maîtriser l’état de l’art correspondant (par l’expérience acquise ou par la faculté de l’acquérir) ;
  • à mettre en œuvre le savoir-être, le savoir-faire et les ressources (hommes/matériel) nécessaires.”

Source Wikipédia

Comme on peut le voir le savoir intellectuel n’y est pas défini. Les compétences concernaient les hommes de terrain et pas le savoir les hommes de lettres. Le monde d’aujourd’hui change et les compétences deviennent plus importantes que les diplômes.

“Aux diplômes préférés hier, on privilégie aujourd’hui les savoirs-faire pratiques.

Longtemps, les universités, les écoles ont formé des professionnels sur la base de théories, laissant le jeune diplômé démuni face au monde du travail. Il devait alors se former sur le tas au monde du travail par itérations ou par stages. Aujourd’hui, les places de travail se font parfois plus rares et seuls les meilleurs trouvent un premier emploi. Les autres se retrouvent au chômage ou font une course en avant des diplômes qui à terme les fera plonger plus loin car surdiplômés, ils seront en surcapacités théoriques par rapport à leur statut de jeunes professionnels.

Les écoles, les universités cherchent des alternatives à cette situation. La Sorbonne par exemple, pour solutionner cette problématique, essaie aujourd’hui de faire des associations de compétences entre les tâches réalisées par ses alumnis (anciens élèves) dans le cadre de leur travail, avec les enseignements théoriques qu’elle dispense afin de trouver des arguments de valorisation de ses étudiants sur le marché du travail”.

Source : Les compétences face aux savoirs théoriques dans notre société actuelle Virginie Guignard - Thot Cursus 2017

La compétence théorique est bien réelle et est transposable dans le monde professionnel.

État des lieux des compétences dans la formation

Un réel besoin d’évaluer les compétences existe, d’un pays par rapport à l’autre par exemple. Un étudiant étranger qui arrive n’aura pas forcément un niveau égal de connaissance selon sa tranche d’âge ou même selon l’établissement intégré. Les décalages se perçoivent déjà plus loin dans les programmes d’échanges inter-universitaires.

L’évaluation des compétences est nécessaire dans tous les processus de transformation ou de transfert. C’est un puissant outil d’intégration à tous les niveaux. Lorsque l’on arrive dans une école, lorsque l’on doit faire un choix vers telle ou telle branche, des référentiels existent déjà, mais pas de modèle défini.

Voici l’exemple des points Lomer et du logiciel Sacoche

Les Points Lomer

“Nos objectifs :

  • Redonner une signification commune aux notes, quelle que soit la matière ;
  • Rendre transparents, aux yeux de tous les membres de la communauté scolaire, et en premier lieu aux yeux des élèves eux-mêmes, le principe d'évaluation adopté ainsi que la note inscrite chaque trimestre sur les bulletins scolaires ;
  • Développer l'autonomie des élèves ;
  • Valoriser les savoirs et les savoir-faire de chaque élève ;
  • Modifier chez les élèves, en particulier chez les élèves en difficulté, la perception très négative qu'ils ont parfois d'eux-mêmes et les remotiver ;
  • Faciliter l'aide individualisée.

Chaque élève dispose, pour chacune des matières concernées, de grilles de compétences (3) ayant deux fonctions :

  • elles récapitulent les compétences que devrait posséder l'élève à la fin de l'année scolaire et précisent les objectifs qui lui sont fixés, en conformité avec les programmes officiels.
  • elles sont un outil de communication entre les enseignants, les élèves, les familles et les personnes responsables des études dirigées et du soutien.

Chaque ligne d’une grille énonce une compétence exigible et permet le report des résultats de l'élève aux différents exercices d'évaluation grâce au codage suivant :

  • deux points verts (• •) indiquent que le jour du contrôle de telle ou telle compétence, l'élève a largement atteint l'objectif qui était fixé ;
  • un seul point vert (•) indique qu'il a atteint l'objectif malgré une maîtrise imparfaite ;
  • un point rouge (•) indique qu'il n'a pas atteint l'objectif mais qu'il n'en est pas très loin ;
  • deux points rouges (• •) indiquent que tout est à reprendre concernant l'objectif en question.

Outre des réévaluations effectuées lors d'un contrôle collectif ultérieur, des professeurs de certaines disciplines organisent des séances de réévaluation "à la carte" au cours desquelles un élève peut choisir lui-même la ou les compétences sur lesquelles il souhaite être évalué à nouveau”.

« Les Points Lomer*, 2003
http://michel.vauquois.free.fr/Presentation.html#PL

SACoche

“SACoche, dont les premières lettres sont l’acronyme de « suivi d’acquisition de compétences », a d’abord été utilisé par les collègues du professeur Crespin avant de s’étendre partout en France et même au Canada, où il est notamment exploité par le collège international Marie De France de Montréal et l’école secondaire Étienne-Brûlé de Toronto.

SACoche est un logiciel gratuit, sous licence libre GPL, qui s’utilise en ligne.

Les institutions scolaires intéressées par le logiciel peuvent en faire l’essai en passant par le site Web de SACoche où elles pourront choisir d’importer le logiciel sur leur propre serveur ou le laisser sur le serveur de Sésamath, une association française qui fait la promotion de ressources pédagogiques libres et gratuites pour l’enseignement des mathématiques.

Créé par Thomas Crespin, qui enseigne au collège Jean Aviotte dans le département de la Gironde, en France, SACoche est né en 2009 alors que le professeur de mathématique cherchait un moyen efficace pour évaluer les compétences de ses élèves. Découvrant d’abord les travaux du professeur Michel Vauquois, qui utilise depuis plusieurs années la grille des points dits « Lomer » pour évaluer les compétences de ses élèves, Thomas Crespin a eu l’idée d’intégrer ce système de notation par points de couleur à son logiciel SACoche”.

SACoche : un logiciel libre pour évaluer les compétences des élèves
par Marc-André Brouillard, le 8 février 2011 https://ecolebranchee.com

La gestion des compétences pour demain

Les compétences à l’écoles, les compétences dans la vie professionnelle. Est-ce judicieux d’imaginer un seul protocole de bases de données d’un programme à l’autre ?  

Aux États Unis et en Europe l’usager est maintenant propriétaire de ses données. Peut-on imaginer qu’au lieu d’envoyer un cv, on communique sa fiche informatique personnelle et bonifiable tout au long de la vie à un futur employeur ? 

À la maison, à une école dans le cadre d’évaluations d’entrées à l’université, en apprentissage ou simplement d’une classe à l’autre pour évaluer le meilleur écosystème à mettre en place autour des élèves et des employés ? Plusieurs s"y sont cassé les dents avec différentes normes (Dublin core, Scorm, Tin Can); de nouvelles innovations empêchent toute uniformisation pour l'instant, mais l'idée reste toujours présente.

Image Pixabay : BBPC - Pixabay

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné