Articles

Des quizz pour plus d'interactions en classe

Le jeu-questionnaire peut dynamiser un cours qui s'enlise... à condition de bien se servir de ces outils

Par Alexandre Roberge , le 17 septembre 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 30 octobre 2018

Les outils numériques peuvent à la fois être des distracteurs mais aussi de formidables outils pour agrémenter un cours. Sachant que les cours magistraux entraînent une perte de concentration sur la durée, on peut alors utiliser des façons de captiver l’auditoire à nouveau.

Le faire participer en direct est une des méthodes intéressantes. Les »clickers» ou plus simplement les questionnaires à choix multiples sont faciles à mettre en place. Ils ne sont peut-être pas l’approche la plus amusante en soi mais cela permet de tester directement les savoirs des apprenants et de renforcer les acquis.

Des tonnes d'applications

La bonne nouvelle est qu’il existe une pléthore de solutions technologiques pour utiliser des jeux-questionnaires. Le CANOPÉ de l’académie d’Amiens en a d’ailleurs recensé onze. Toutes ces applications peuvent être utilisées en temps réel et sont gratuites (ou ont une option sans frais intéressante). Les enseignants peuvent ainsi choisir ce qui correspond le mieux à leurs besoins.

Y a-t-il des timides dans la classe qui n’oseront pas répondre si leurs réponses peuvent être identifiées? Allez-y en utilisant « Speak up » créé par l’Université de Lausanne. Préférez-vous un questionnaire que les élèves devront répondre par courriel à la maison? QuizBean ou les formulaires de Google pourront totalement répondre à vos attentes. Des solutions comme Socrative ou mQlicker ont déjà été traitées sur notre site.

À cette liste, nous pourrions aussi ajouter Evalbox qui veut simplifier la vie des profs en leur permettant de concevoir des tests sur mesure, de noter en temps réel les réponses des élèves et même vérifier s’ils ne trichent pas. Le tout sera automatiquement corrigé d’après le corrigé offert par l’enseignant et celui-ci pourra archiver les résultats. Du côté anglo-saxon, depuis 2017, de nombreuses écoles et institutions muséales utilisent Quizling. L’application se veut une façon de jouer et de gagner des points en répondant à un questionnaire. Or, pour les enseignants, celle-ci peut s’avérer fort utile pour ajouter une partie de jeu aux petits tests ou créer un bon accompagnement mobile lors d’une visite dans un musée. D’autres outils de questionnaire peuvent être aussi trouvés sur cette carte mentale.

Les bons usages des questionnaires

Bien que fort outillés, encore faut-il savoir comment bien se servir de ces applications interpellant les apprenants en direct. Ici sont regroupés des conseils pour bien utiliser ces outils. Déjà, l’usage doit être assez fréquent et doit comporter différents types de questions à répondre que ce soit des choix multiples ou des phrases à compléter. La variété va beaucoup jouer dans l’intérêt des apprenants pour ces exercices interactifs.

Une autre partie fort importante est aussi la qualité de la rétroaction automatique. En effet, l’avantage de ces questionnaires est que l’élève a tout de suite la réponse à savoir s’il a tort ou raison. Or, bien souvent, cela se résume qu’à un message de félicitations ou soulignant l’erreur. Pourtant, comme le souligne cette vidéo, des rétroactions complètes sont bien plus importantes et utiles. Elles rappellent la notion de la question que le répondant ait bien répondu ou non.

 

Si ces outils permettent d’ajouter de l’interactivité dans les formations, ne seraient-ils pas aussi un moyen pour les apprenants eux-mêmes de prendre en charge leurs apprentissages? Que ce soit dans le milieu professionnel ou scolaire, les étudiants peuvent eux-même se servir de ces simples outils. Par exemple, pourquoi ne pas proposer, après un module, qu’une équipe d’élèves créent un questionnaire destiné au reste de la classe? L’enseignant peut ainsi voir s’ils ont bien compris les éléments importants et cela crée une dynamique de classe encore plus interactive.

Le questionnaire à choix multiple demeure une mécanique fortement utilisée et qui a encore sa raison d’être. Il apporte de l’interactivité dans la classe. Pour les apprenants et les enseignants, il peut aussi s’avérer un moyen de noter le degré de compréhension d’une matière. Avec la multiplication des applications de QCM sur la Toile, celui-ci n’est pas près de mourir.

Références

"11 Outils De QCM Participatifs En Temps Réel Avec Analyse Résultats." CANOPÉ Académie d’Amiens. Dernière mise à jour : 10 janvier 2017.
http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=9476.

"5 Teaching Techniques for Using Online Quizzes." SurveyMonkey. Consulté le 11 septembre 2018.
https://www.surveymonkey.com/mp/5-teaching-techniques-for-using-online-quizzes/.

Dremeau, Isabelle. "La Ruée Vers Les Jeux-questionnaires, Et Après ?" E-learning Letter. Dernière mise à jour : 8 mars 2017.
https://www.e-learning-letter.com/info_article/m/1285/la-ruee-vers-les-quizz-et-apres.html.

Evalbox — Logiciel QCM En Ligne Gratuit. Consulté le 11 septembre 2018.
https://evalbox.fr/.

Quizling – The Knowledge Game!. Consulté le 11 septembre 2018.
https://quizlingapp.com/.

"ÉVALUATION DES APPRENANTS PAR JEU-QUESTIONNAIRE ET SONDAGES." MindMeister. Dernière mise à jour : 31 mai 2018.
https://www.mindmeister.com/fr/685342035/valuation-des-apprenants-par-quiz-et-sondages-m-thodologie-et-outils.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur