Articles

Fonctions et valeurs du territoire apprenant

Quand le territoire apprend devient inclusif, vivant et coopératif

Par Denis Cristol , le 14 janvier 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 22 février 2019

Les valeurs sociales, économiques et identitaires des territoires apprenants

L'approche de territoire apprenant est souvent limitée, d'une part à l'imbrication des dispositifs scolaires et universitaires sur une géographie et d'autre part, à l'ensemble des processus associés à ce codéveloppement. Au-delà des seuls enseignements formels, c'est toute une gamme d'apprentissages informels qui sont facilités ou inhibés sur le territoire. Une perspective enrichie est possible.

L'appréciation du caractère apprenant d'un territoire peut reprendre les modes d'analyse des organisations apprenantes. Ces analyses prêtent des propriétés aux organisations dans le but de comprendre comment celles-ci s'adaptent à leur environnement et bénéficient en conséquence d'un atout pour se développer. Ces analyses projettent les organisations avec des perspectives mécaniques, organiques ou en déduisent les évolutions selon des critères contingents tels que le management, la technologie, les produits et services, les ressources spécifiques, les marchés ou les bénéficiaires.

Cependant, le territoire se distingue d'une organisation par un niveau de complexité supérieur qui intègre une multitude de représentations plus ou moins partagées ou conflictuelles. Sa lecture est multidimensionnelle, simultanément géographique, linguistique, politique, humaine, économique, sociale, organisationnelle. Le territoire est bien plus qu'une carte (« Une carte n'est pas le territoire » nous rappelle Korzybski).

Le parti pris d'explicitation du territoire apprenant est ici d'identifier ce qui circule, qui est vivant et procure des transformations sources de réinterprétation des valeurs du territoire. Le territoire est exploré dans ses fonctions d'écosystème vivant combinant tous les acteurs publics ou privés au service de ses habitants, apportant des valeurs sociales, économiques et identitaires.

  • Les valeurs sociales font référence au vivre ensemble et au faire communauté ;
  • Les valeurs économiques se comprennent comme la capacité du territoire à générer des richesses durables ;
  • Les valeurs identitaires sont comprises comme la capacité à projeter du futur tout en gardant le sens d'une trajectoire.

L'édification progressive de ces valeurs est source d'apprentissage individuel et collectif.

Les fonctions du territoire apparaissent se complexifient et décrivent un écosystème vivant et apprenant.

Preuves de vie / croissance

Il y a de la créativité, une effervescence, parfois de l'entremêlement et un bruit joyeux. Ce sont les créatifs culturels, les anarcho-libertaires, les marginaux-sécants qui mettent un peu de pep. Des initiatives sont prises sur le territoire. Elles ont un premier et un deuxième suiveur ce qui enclenche un mouvement d'ensemble une vitalité du territoire. Elles sont suivies d'imitation même approximatives, de reprises et d'expansion. La croissance est une évolution qualitative et quantitative des solutions mises en œuvre pour satisfaire les parties prenantes du territoire.

Respiration / circulation / liquidités

La communication est ouverte elle est génératrice d'échanges. Des services mutuels sont rendus. Des dons et contre-dons se mettent en place. Des rituels de don-contre-dons s'installent. La labilité autorise des ajustements continus entre les acteurs au fur et à mesure des projets. Les acteurs extérieurs au territoire sont accueillis comme des sources d'idées et d'énergie nouvelle. La mobilité géographique, professionnelle et personnelle brasse les idées et les acteurs.

Générativité / nouvelles idées / sérendipité

Des projets naissent, sont bonifiés, mis à disposition du plus grand nombre. Des temps et des espaces de coconception existent à l'occasion desquels les questions essentielles sont traitées. Des points de repères et de rencontres permettent aux parties prenantes de se mélanger et de se retrouver. Des reconnaissances s'expriment, des demandes de visite mutuelle s'organisent.

Intégrité / sentiment d'appartenance

Il existe des continuités d'action, des trajectoires d'actions communes lisibles. Des communautés restauratrices se fédèrent pour faire advenir un meilleur futur, y compris aux exclus du territoire. Des acteurs décident d'investir leur énergie au service du territoire et en font leur repère.

Résilience / recyclage des projets et des idées

Les idées sont tracées sous formes de livre blanc, de vidéo, d'audio, de témoignages, de matériel didactique. Des communs de la connaissance sont mis en place, ils prennent des formes facilement ré exploitables. Des projets avortés servent de compost aux nouvelles idées. L'impropriation est un mode en vigueur qui respecte l'initiative des idées.

Interconnaissance des besoins des autres acteurs

Les acteurs du territoire savent ce que font les autres et ce dont ils ont besoin pour avancer dans leur projet. Des échanges spontanés d'information ont lieu. Chacun va au-devant des autres et lui apporte information et ressources. Une veille partagée se met en place. Progressivement les redondances les moins valables disparaissent au profit de solutions communes.

Alliance entre parties prenantes

Des coopérations s'organisent de façon informelle ou sous forme de conventions formelles. Des partenariats stratégiques de mutualisation de finalités et de moyens se mettent en place. Des budgets sont partagés pour agir ensemble sur des finalités communes. Des convergences de réseaux et d'acteurs de génèrent à partir de la base. Les alliances se font plus horizontales et plus ouvertes.

Désapprentissages

Des destructions de croyances opèrent, par exemple sur l’impossibilité d’agir ou de s’unir, ou de trouver des ressources, ou encore de se faire confiance. Un vocabulaire et des procédures anciens sont progressivement recouverts par de nouvelles pratiques. Des normes tombent dans l'obsolescence.

Structure souple et efficiente

Le territoire dispose de structures souples pour les communications, les déplacements. Des réseaux sociaux en ligne sont utilisés pour favoriser les communications. Des logiciels facilitent communication et rencontres en ligne. La nature suffisamment ouverte des structures permet leur évolution.

Un diagnostic de la vitalité des territoires

Dans ce regard porté sur le territoire, les fonctions sont agencées les unes aux autres pour produire des valeurs sociales, économiques et identitaires. Le modèle de la permaculture aide à se représenter un territoire vivant et organique au-delà de la seule description d'équipements, de programmes scolaires ou d'apprentissage, de budget et de compétences.

L'image de la permaculture en se concentrant sur ce qui circule, sur la place relative des fonctions entre elles, permet un diagnostic de la vitalité des phénomènes de reliance et d'émergence. Elle encourage des choix de vitalisation des fonctions pour une meilleure dynamique de l'énergie d'apprendre. Les fonctions décrites se développent parfois lentement et échappent le plus souvent aux outils de mesure statistiques classiques car ce qui évolue ce sont moins des données que des polarités.

Progressivement les éléments se tournent les uns vers les autres et font écosystème. Aider à faire réseau de territoire apprenant, c'est permettre de prendre conscience des liens et d'avoir envie de les renforcer. Il est possible de se former à ces démarches par exemple au TeamLabs, à l’université de Mondragon, ou encore en Finlande à la Tiimiakatemia ou à travers des événements s’appuyant sur le numérique ou en se rencontrant et en valorisant le faire (Makers) ou bien encore dans l’université de l’innovation publique du CNFPT.


Sources

Une carte n’est pas le territoire http://www.lyber-eclat.net/lyber/korzybski/preface_editeur.html

Wikipédia - Korzybski https://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Korzybski

Martha Russell - Ecosystem Economy  https://www.youtube.com/watch?v=SazLfFT_ht4

EIT Digital (EU) https://www.eitdigital.eu 

Digital Promise - Education / Digital (USA)
https://digitalpromise.org/2015/03/06/designing-a-network-of-education-innovation-clusters/

Mandragon Unibertsitatea https://www.mondragon.edu/en/home

TeamLabs https://www.teamlabs.es/en 

Thot Cursus – Frédéric Duriez – L’organisation apprenante 10 principes et plus encore
https://cursus.edu/articles/37674/lorganisation-apprenante-dix-principes-et-plus-encore

Thot Cursus – Denis Cristol – Tiimiakatemia se former dans une communauté d’entrepreneurs
https://cursus.edu/articles/37042/tiimiakatemia-apprendre-dans-une-communaute-dentrepreneurs

Thot cursus – Denis Cristol - https://cursus.edu/articles/37629/la-pedagogie-des-defis-territoriaux

Maker Faire https://paris.makerfaire.com/



 

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné