Articles

Déviant positif numérique

De la bande de mecs à la tribu de Geeks

Par Denis Cristol , le 10 mars 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 18 avril 2019

Exister aux yeux des autres

Le concept de déviance est énoncé par Howard Becker dans ses travaux sur la carrière déviante (Outsiders. Études de sociologie de la déviance, 1963). Il explique que la déviance n’est pas le produit d’un dysfonctionnement objectif mais la qualification par les autres, par un groupe, que l’auteur entend comme des entrepreneurs de morale. Les phénomènes de groupes révèlent des mécanismes de transgression ou de conformation comportementale. Nous serions tellement sujets au besoin d'attachement, au désir d'appartenance qu'il nous est difficile de nous passer de l'approbation d'un autre aux yeux desquels nous existons.

Ce désir peut même être mimétique car ressembler à son voisin est une façon de communiquer avec lui notre similitude, notre besoin de ne pas être rejeté de se fondre dans la masse. Peut-être que le processus de l'empreinte décrit par Konrad Lorenz joue pour le premier groupe que l'on croise et que l'on édifie en famille idéale. C'est une manière apaisante d'éviter de choisir.

Les phénomènes des bandes d'adolescents ou de gangsters adoptent les mêmes codes vestimentaires, parfois ils se font tatouer (les maras salvatrucha du San Salvador les yakuzas japonais) et ces tatouages les accompagnent partout, comme si leur identité était définitive et indélébile. L'analyse du sociologue Michel Maffesoli va même encore plus loin avec l'idée de tribus. Nous aurions glissé dans un monde post-moderne ayant cessé de croire aux grands récits nationaux du parti, de l'église, du syndicat ou de la famille. Chaque tribu raconterait sa propre histoire. Et cela s'amplifie avec internet et ses micro tribus si labiles.

Les déviants positifs

Lorsque dans une ville, un quartier, une école un membre échappe à la loi du milieu, il dévie d'une norme de comportement, un allant de soi. Il sort des données statistiques. La reproduction façon Bourdieu est entamée, Norbert Alter analyse d'ailleurs les trajectoires de dirigeants atypiques. Il montre des ressorts importants de réalisation personnelle, un goût de liberté. Le social est plus organique que mécanique. Pour Wikipédia la déviance positive se traduit « par un changement dans le comportement hors du commun de certains individus, qui par leurs stratégies, sont aptes à résoudre un problème ».

Comprendre les processus qui le produisent est intéressant à un moment où le repérage de personnalités capables d'aller dans des sens singuliers est important quand il s'agit d'innover, d'accueillir le futur d'apprendre la nouvelle langue digitale.

Les déviants positifs et l'innovation

Au travail on distingue le travail réel versus le travail prescrit ou les règles prêtes à l’emploi et les règles interprétatives et il y a là matière à créer des petites divergences. C’est le début d’un processus d’innovation. Le processus d’innovation décrit par Schumpeter (1926) et repris par Alter se décompose en trois séquences : suite à des prises de risques et initiatives de quelques innovateurs, des imitateurs par grappe généralisent l’innovation, rendant possible dans un troisième temps une généralisation par un plus grand nomnre d'imitateurs.

Les déviants positifs ont une capacité unique pour l'innovation. Il faut en effet avoir du courage et un brin d'inconscience pour ne pas se fondre dans le troupeau et pour échapper à la règle, à la détermination sociale, à la programmation comportementale de l'école, aux leaders toxiques, au "qu'est-ce qu'ils vont penser de moi ?".

Apprennent-ils à refouler les lois du groupe où en créent-ils de nouvelles en alternative ? Seraient-ils plus sensibles à la modélisation (ils observent et imitent des personnes inspirantes pour se développer) qu'au modelage (ils sont pris par d'autres comme objet à façonner) ? Pourquoi parviennent-ils à devenir plus autodéterminés ?

Le déviant positif numérique

Aujourd'hui le déviant positif est numérique. Il explore presque naturellement les nouveaux espaces offerts. En effet les espaces à défricher ont encore peu de règles fermement établies. Il prend la forme d'un geek, d'un hacker, d'un entrepreneur «startup» avide d'imposer ses solutions au monde. Il a l'esprit plateforme de là il peut décoller pour acquérir de nouvelles compétences, s'enrichir ou faire le bien de l'humanité. Tous ces mots anglais qui sont sensés dire le neuf charrient avec eux de nouvelles représentations, de nouvelles normes de comportements de nouveaux savoirs peu présents dans les écoles.

La déviance est parfois acculturation. Internet peut aussi bien être comparé à la loi de la jungle où seul le plus fort survit qu'a la loi de la Toundra où il faut s'entraider pour faire face au froid. Autrement dit pour exister le déviant positif numérique apprend à fonctionner en collectif. Il s'allie à d'autres codeurs pour créer des programmes ouverts. Il s'appuie sur les réseaux pour trouver des solutions. Entre le codeur confirmé qui parle la langue et imagine de mots, des développements et une grammaire, le geek qui parvient à se faire comprendre, et l'apprenant bricoleur ne demande qu'à s'ouvrir, le profil du déviant positif numérique est assez large.

Prendre une responsabilité

Un des risques de la déviance est de substituer à l'ordre ancien un nouvel ordre au seul profit de nouveaux vainqueurs qui ne se soucient ni de justice sociale, ni d'équité ni d'environnement. Il s'avère important que nous devenions tous des déviants positifs et que nous apprenions la langue d'internet, des algorithmes, des intelligences artificielles qui nous gouvernent. Et cela tombe bien car nous n'avons jamais eu autant d'opportunités pour devenir des autodidactes. Voici quelques pistes pour progresser et devenir à votre tour un déviant positif numérique :

Source

Wikipédia - Howard Becker https://fr.wikipedia.org/wiki/Howard_Becker

Wikipédia – Michel Maffesoli https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Maffesoli

Wikipédia déviances positives https://fr.m.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9viance_positive

Wikipédia – Konrad Lorenz https://fr.wikipedia.org/wiki/Konrad_Lorenz

Outsider https://www.scienceshumaines.com/outsiders_fr_13013.html

Le phénomène des bandes cecaldi 1962 https://www.persee.fr/doc/rfsoc_0035-2969_1962_num_3_1_6855

Théorie du passage à l'acte http://ses.ens-lyon.fr/articles/sociologie-de-la-deviance

Alter N. (2005), L’innovation ordinaire, PUF

Management et avenir 2010 Les motifs de la déviance positiver
https://www.cairn.info/revue-management-et-avenir-2010-2-page-91.htm

Wikipédia – Déviance positive https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9viance_positive

http://www.cfp.ca/content/59/4/448.short

La déviance positive source d’innovation
https://www.rhinfo.com/thematiques/management/engagement/accueillir-la-deviance-positive

Etes-vous un déviant positif ? http://4cristol.over-blog.com/2018/07/etes-vous-un-deviant-positif.html

Soutenir le changement communautaire et organisationnel : l'approche de la déviance positive
https://www.nccmt.ca/fr/referentiels-de-connaissances/interrogez-le-registre/229

Fire fox foundation https://foundation.mozilla.org/fr/

Ecommerce Mag - Le meilleur des MOOC pour se former au numérique
https://www.ecommercemag.fr/Thematique/management-1225/Diaporamas/moocs-incontournables-former-numerique-317076/initier-developpement-web-317077.htm

Linkedin INLEARNING https://www.linkedin.com/learning/topics/linkedin?originalSubdomain=fr

Le Monde - Mara Salvatrucha
https://www.lemonde.fr/ameriques/portfolio/2018/08/03/salvador-la-foi-emmuree-des-maras_5339131_3222.html

Open classrooms https://openclassrooms.com/fr/

Framasoft https://framasoft.org/fr/

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné