Articles

Publié le 26 mai 2019 Mis à jour le 27 mai 2019

La pleine conscience chez les élèves

Une philosophie qui aiderait les jeunes à gérer leur anxiété et leurs émotions

L’enfance devrait être la période de l’innocence. Celle où l'on part à la découverte. Nous espérons tous que tous les enfants connaîtront plus de bonheur que de contrariétés dans leurs premières années de vie. Or, la réalité contemporaine n’est pas aussi rose. Peut-être le contexte anxiogène de notre époque y est pour quelque chose car l’anxiété se retrouve chez des enfants de plus en plus jeunes. Jusqu’à la maternelle dans certains cas.

Alors, comment faire pour prévenir ou diminuer le niveau d’angoisse tout en évitant la médication? Un nombre grandissant d’instituteurs se tournernt vers la méditation pleine conscience.

En contrôle de soi

Cette approche n’est pas neuve puisque la méditation est déjà présente dans de nombreuses religions, particulièrement le bouddhisme. Elle s’est révélée aussi intéressante auprès des personnes anxieuses. Ainsi, dans la méditation pleine conscience, non seulement la personne respire doucement par le ventre mais elle se concentre sur les sensations. Que ce soit ce qu’elle sent, entend, ressent, etc. L’idée étant de prendre du recul par rapport au train de pensées qui défile dans notre tête.

Pour l’école, il s’agit donc d’une façon de calmer les jeunes esprits et de les préparer à savoir gérer les situations stressantes dans le futur. En effet, la méditation n’a pas un effet immédiat sur l’anxiété. Comme n’importe quel exercice, la pratique et la répétition aident à se maîtriser et respirer quand arrivent des événements plus anxiogènes. Pour les adeptes de la méditation pleine conscience, l’inculquer le plus tôt possible dans la scolarité permet de développer ce réflexe que les enfants pourront apporter avec eux jusque dans leur vie d’adulte.

La question est de savoir si elle a des effets bénéfiques sur les élèves. De plus en plus de retours apparaissent sur la Toile et donnent une idée de l’effet sur les enfants. Par exemple, des écoles françaises ayant participé à un projet expérimental intégrant la méditation pleine conscience ont noté des effets positifs sur la concentration. De plus, ils ont remarqué une diminution des conflits en classe. Un mémoire s’est intéressé aussi à cette approche employée dans un groupe de maternelle et l’attention des petits s’était visiblement améliorée. D’autant plus que les élèves semblent apprécier ces moments de calme et de recueillement et en redemandent.

Pas la panacée attendue

Par contre, s’ils sont nombreux à épancher leur enthousiasme en ligne, certains remettent les pendules à l’heure. Il ne s’agit pas d’une panacée. Par exemple, la professeure de l’Université de Montréal spécialisée dans l’anxiété, Sonia Lupien, met en garde contre une implantation globale de la méditation. Elle rappelle que des études ont même montré que chez certaines personnalités, cela avait un effet délétère. Des psychologues aussi préviennent de ne pas croire qu’il s’agisse d’une solution miracle. Il faut surtout le voir comme un outil de plus pour les élèves afin de se calmer. Or, d’autres approches devraient être proposées pour ne pas imposer à certains un exercice plus stressant qu’autre chose.

D’autres s’interrogent sur le fond. C’est-à-dire que la pratique de la méditation est à la base religieuse. Comment peut-elle s’intégrer sans heurter la laïcité de l’école? Il existe d’ailleurs de multiples critiques sur Internet posant des questions sur le côté prosélyte du phénomène. Des reproches souvent exagérés et parfois frôlant le complotisme, mais qui n’en demeurent pas moins existants. À cela, les établissements l’adoptant devront montrer clairement qu’il s’agit d’un exercice de relaxation dépourvu de tout sens religieux.

Néanmoins, l’approche pleine conscience pourrait être intéressante à instaurer et pas seulement dans la question de la gestion de son émotion. En effet, toute activité peut être faite dans ce schéma de pensée qui mise sur l’attention et le présent. La notion de présence attentive mise en place, par exemple, avec des occupations exigeant beaucoup de concentration comme le codage aiderait les enfants à être attentifs et aussi, de ce fait, à mieux gérer leur stress et leurs émotions par rapport à l’apprentissage. Voilà du moins ce que montrent de premières études sur le sujet. Il faudra voir ce que des métaétudes concluront au fur et à mesure que certains expérimenteront la pleine conscience en classe.

Illustration : Michal Jarmoluk de Pixabay

Références

Brisson, Jessica. « Enseigner La Pleine Conscience Dès La Maternelle. » Néomedia. Dernière mise à jour : 14 janvier 2019.
https://www.neomedia.com/vaudreuil-soulanges/actualites/education/353409/enseigner-la-pleine-conscience-des-la-maternelle#

Couzon, Nathalie. « La Pleine Attention (méditation) Et L’apprentissage. » RIRE. Dernière mise à jour : 4 décembre 2018.
http://rire.ctreq.qc.ca/2018/12/la-pleine-attention-et-lapprentissage/

Couzon, Nathalie. « Leçons De Pleine Conscience à L’école : L’apport De La Présence Attentive En Milieu Scolaire. » RIRE. Dernière mise à jour : 19 mars 2019.
http://rire.ctreq.qc.ca/2019/03/lecons-de-pleine-conscience-a-lecole-lapport-de-la-presence-attentive-en-milieu-scolaire/

Latil, Lou. « Méditer à L’école Maternelle : Quand La Pleine Conscience Devient Un Outil Pédagogique. » DUMAS. Dernière mise à jour : 9 mai 2019.
https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01622515

Lévesque, Véronique. « La Médiation Pleine Conscience, Une Solution Pour L’anxiété. » L’exemplaire — Média-école Des étudiants En Journalisme. Dernière mise à jour : 12 mai 2018.
https://www.exemplaire.com.ulaval.ca/reportages/la-mediation-pleine-conscience-une-solution-pour-lanxiete/

Morasse, Marie-Ève. « La “pleine Conscience” Entre à L?école. » La Presse+. Dernière mise à jour : 2 janvier 2019.
http://plus.lapresse.ca/screens/20e1a7f1-0493-4919-9234-059223bba2d2__7C___0.html

Pion, Isabelle. « La Méditation Pleine Conscience Se Taille Une Place Dans Les écoles. » La Tribune. Dernière mise à jour : 22 janvier 2018. https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/la-meditation-pleine-conscience-se-taille-une-place-dans-les-ecoles-22f9790b93fa7d17303e19eac5a48b21.

Wagnon, Sylvain. « La Méditation à l'école : Laïciser Une pratique Spirituelle ? » The Conversation. Dernière mise à jour : 13 janvier 2019.
https://theconversation.com/la-meditation-a-lecole-la-ciser-une-pratique-spirituelle-109743


Mots-clés: Concentration Attention Enfants laïcité relaxation Méditation Anxiété emotion pleine conscience

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !