Articles

Publié le 15 septembre 2019 Mis à jour le 16 septembre 2019

Chouette une boulette !

Qu’apprend-on de ses erreurs et comment le fait-on ?

La longue marche

Il est souvent affirmé qu'apprendre de ses échecs ou de ses erreurs est une excellente chose. Faut-il bien sûr avoir un retour réflexif. Quand on se regarde dans un miroir et que l'on évalue ce qui s'est passé dans une expérience on en tire une leçon et on progresse dans le cycle essai erreur. Tomber 7 fois se relever 8 fois créerait selon un proverbe japonais de la résilience et nous armerait pour faire face aux situations les plus difficiles à venir. Tout ce qui ne nous détruit pas nous rend plus fort assène le philosophe Nietzsche. Est-ce si facile ? Apprend-on de tous les coups ? Tire-t-on les bonnes conclusions ou renforce-t-on ses biais et ses croyances ?

J'ai repris quelques épisodes vécus dans ma vie pour examiner à postériori ce que cela m'avait appris dans la durée et en tirer des leçons sur la manière dont on apprend de ses ratés. Ce texte serait une sorte de résumé à la façon des bildungsromans ou romans d'apprentissages allemands en vogue au XIXème siècle.

Chronique des erreurs et des échecs

"Tu veux être ton ami ?"

Un des premiers échecs qui me reste en mémoire est l'arrivée dans une nouvelle classe vers l'âge de 7 à 8 ans et la façon maladroite de m'intégrer. Rester près des autres, s'approcher sans un bruit et demander de but en blanc "Tu veux être mon ami". Les refus de cette époque résonnent encore douloureusement. L'apprentissage relationnel, le développement de savoir-faire sociaux rappelle quelques épisodes cuisants.

Quelle conclusion tirer de cet épisode si ce n'est que l'amitié est moins affaire de volonté que de ressenti ? Mais la leçon est tirée bien plus tard. Apprendre engage des boucles récursives qui s'étalent parfois dans la durée. Et peut-être imprime t'elle sa marque dans la personnalité. Des instants très courts à forte densité émotionnelle installent des cicatrices qui nous permettent de communiquer.

Hernie discale

Peut-être que l'épisode précédent a déclenché l'idée de me mettre en avant pour être remarqué ou remarquable. C'est au même âge, que j'eus l'idée de hisser au-dessus de ma tête mes camarades de classe et de les faire tournoyer à bout de bras. C'est en sollicitant de la sorte mon corps que j'aurais eu une hernie discale incompréhensible pour cet âge selon les médecins. Tout se passe comme si nos corps gardaient les stigmates de nos façons de ressentir, de penser et d'agir. Nos corps gardent la trace de nos explorations et de nos maladresses. Ces blessures s'activent pour nous éviter de renouveler ces tentatives anciennes.

La première chute de vélo

Chacun a ses anecdotes d'apprentissage du vélo plus ou moins heureuses. Pour la mémorisation de nombreuses activités il est courant de dire "c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas, on s'en rappelle toute sa vie". La première expérience de l'équilibre dynamique avec une bicyclette où grandit d'un seul coup le sentiment de maîtriser sa trajectoire est un moment essentiel. Le moment où l'on se relève de sa première chute accompagne cette construction de l'autonomie.

La séquence démarrer, avancer, jouir du mouvement, chuter, repartir, affiner sa course, peut-être retomber demain, pourrait bien s'inscrire dans nos esprits et produire des effets dans d'autres activités connexes. La métaphore du vélo et de ce qu'elle représente nous accompagne. Nous avons chacun la nôtre.

Permis de conduite

Si votre expérience de l'apprentissage du vélo a été facile, peut-être accélérera-t-elle le sens des règles de la circulation avec une voiture ? À moins que comme moi s'intégrer et prendre sa place dans un flux dense dont on ne sait très bien où il va, reste toujours un peu délicat. Passer son permis de conduire est un rituel quasi initiatique qui fait de nous une personne avec des responsabilités sur la vie des autres.

Pour ma part ce n'est qu'à la troisième tentative que me fut concédée cette responsabilité. Qui plus est c'est sur une piste protégée et dans le cadre de mon service militaire que l'autorisation fut accordée. Pour l'instant (pourvu que cela dure), aucun véhicule n'a été ni éraflé ni accidenté. Et si une faible assurance produisait un comportement prudent ? Finalement nos faiblesses pourraient bien se transformer en force, nos fragilités en potentiel de vie. Il est intéressant de regarder

Redoublement 1ere année de fac

Les études constituent un réservoir sans fond d'expériences d'apprentissage de soi. Je me souviens avoir suivi un ami de lycée pour m'inscrire à l'université. Je n'avais guère d'idée sur mon orientation et encore moins sur un métier futur. Probablement qu'une motivation basée sur autrui plutôt que sur sa seule vision s'avère fragile.

Aussi ce fut un grand désarroi de redoubler pendant que mon ami passait en année supérieure. Mais cette situation conduit à se retrouver face à soi-même. Il s'agit d'explorer de nouvelles ressources. Peut-être que cet épisode solidifie ou trie des envies pour se recentrer et étayer des bases plus solides. Et puis si la comparaison se poursuit mon ami a quitté prématurément l'université et je me suis trouvé à faire de son sillon le mien. Ce qui était son initiative est devenue la mienne et s'est affinée jusqu'à ce que les options de cours proposées touchent en profondeur mes intérêts et me mettent sur ma voie.

200 lettres de candidature pour trouver un stage

Se rendre attractif pour un employeur fait aussi partie des apprentissages de la vie. Écrire près de 200 lettres de candidature sans succès pour obtenir son premier stage est assez pénible. Vous prenez conscience de l'importance des formes et des liens sociaux qui vous ouvrent où vous ferment les portes. Vous regardez l'autre autrement. Pourquoi est-ce que cela semble si facile pour lui ? Ou ai-je démérité ? Qu'attendent-ils pour me faire une place ? Sont les questions qui vous trotte dans la tête et affectent la confiance en soi.

Mais quand une victoire enfin apparaît la mission se transforme en vocation. Un mal pour un bien ou l'impermanence des issues jamais définitives. Une épreuve surmontée apprend la valeur de la patience et renforce la pugnacité.

Perte d’un groupe d'amis

L'expérience humaine est au cœur de nos vies. J'ai lu un jour sous la plume d'un sociologue qu'un groupe d'amis avait une espérance de vie d'environ 30 ans. L'adolescence période hormonale intense de construction de soi est propice aux rencontres aux affiliations, aux appartenances de tous les genres. Les photos souvenirs, nous rappellent parfois certaines explorations qu'on aimerait oublier.

Le détachement d'un groupe qui a participé du début de ses racines, de ses préférences de ses goûts de la construction de ses envies profondes est à la fois un déchirement et un décollage la possibilité de se singulariser, d'approfondir tout son pouvoir d'agir. Sortir d'un groupe-matrice c'est déchirer une enveloppe et établir la possibilité d'un ailleurs.

Contrats non gagnés

On se souvient bien des premières fois. Le professionnel débutant doit savoir se vendre. Gagner des contrats établit un lien entre mon effort et ma rémunération. Parfois il faut beaucoup de labeur pour obtenir l'attention d'un client. De multiples détails se mêlent du succès ou de l'échec. Certains paramètres dépendent de soi et d'autres sont afférant aux situations aux contextes et aux événements.

Apprendre à vendre est un effort d'apprendre à écouter et se situer au plus près de l'équation solution. Un contrat non gagné peut-être une statistique à améliorer, après tout on ne gagne pas à tous les coups, ou bien un doute qui s'immisce en soi ou encore un jeu une opportunité d'apprendre à maîtriser plus de détails.

Avion loupé

C'est heureusement rare, mais cela arrive. Rater un créneau horaire sans retour en arrière possible laisse une douloureuse sensation. L'avion décolle et l'on reste au sol. On peut choisir d'accabler la circulation, les autres, la mauvaise fortune (cause attribution externe), ou bien disposer d'une occasion de se remettre en question (cause d'attribution interne). Les "causes d'attribution causale" sont en psychologie un processus mental d'évaluation de ce qui nous arrive.

Appliqué sans excès ce processus nous aide à apprécier ce qui a conduit à une situation heureuse ou malheureuse. Par exemple il incite ici à revoir son rapport au temps, à l'argent engagé dans un déplacement et à l'enjeu qu'il revêt pour nous. Appliquer ses boucles de réflexivité évite de refaire cent fois la même erreur. Ce que Eric Berne nomme la répétition des scénarios de vie.

Refus d'un poste de dirigeant

L'estime de soi se construit souvent au travail. Elle est liée à la confiance en soi qui permet d'accepter et de prendre les risques indispensables pour progresser. La réussite professionnelle s'accompagne de l'envie de nouvelles responsabilités. Quand un jour l'un de vos dirigeants vous refuse une promotion au prétexte que "l'on ne promeut jamais un légionnaire dans la cohorte qui l'a vu grandir", soit on s'offusque et l'on veut se transformer en Brutus assassinant César, soit on en tire son partie.

Les sociologues distinguent trois attitudes possibles au sein des organisations "combattre, fuir ou subir". Selon les situations socioéconomiques, les compétences perçues, l'état du marché, ou encore la confiance en soi capitalisée, l'apprentissage et l'expérience seront vécus bien différemment. La possibilité d'échange avec un tiers de confiance sans se défausser

Tedx conférence pas retenu

Qui n'apprécie pas les TedX conférence, où un orateur brillant dispose de 12 à 15 minutes pour nous embarquer dans son univers avec l'idée de changer le monde ? Avoir du fond et savoir s'exprimer en public ne suffit pas. Faut-il encore être excellent. La marche vers une sélection est une épreuve.

Après avoir passé un premier barrage de 50 pour me trouver dans la liste des 20 finalistes et accéder aux 5 élus, mais le vote du public rappelle que le lien authentique à soi, la part d'imaginaire, l'ambiance projetée la théâtralisation, la connexion à l'auditoire et l'énergie sont primordiales.

Ce qui mérite de l'indulgence

Pris avec de la distance les échec et erreurs vécus résonnent encore après l'événement comme s'ils étaient tatoués sur la peau. Même s'ils sont pour beaucoup presque effacés c'est comme une feuille défroissée dont on perçoit encore les plis. Il reste la trace de l'expérience assortie à un bouquet d'émotions.

Mais il semble inutile d'être trop sévère avec soi ou avec les autres en cas de succès ou d'échec. Gardons-nous de jugements définitifs rappelons-nous de l'impermanence des contes taoïstes. Un fait ne saurait jamais définitivement être jugé comme un bien ou un mal. L'histoire se continue et ce qui est dévalué un jour devient un trésor plus tard.

 

Sources

Wikipédia Bilsdungroman https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_d%27apprentissage

Wikipédia - Eric Berne  https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Berne

Universalis Cause d'attribution causale
https://www.universalis.fr/encyclopedie/attribution-causale-psychologie-sociale/

Sciences humaines Pourquoi est-il si difficile de changer ?
https://www.scienceshumaines.com/pourquoi-est-il-si-difficile-de-changer_fr_23783.html

Psychologie - Qu’est ce que la résilience ?
https://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Epanouissement-de-l-enfant/Reponses-d-expert/Qu-est-ce-que-la-resilience

Sciences humaines - Combattre, fuir, subir
https://www.scienceshumaines.com/combattre-fuir-subir_fr_25520.html


Mots-clés: Réflexivité Apprendre Résilience Cycle essai-erreur Erreurs échecs

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !