Articles

Publié le 22 septembre 2019 Mis à jour le 25 octobre 2019

Apprendre par observation

Comprendre les déterminants cachés des humains

Introduction

Hérodote, père de l'histoire, est un des observateurs antiques les plus cités. Sans le savoir il a contribué à poser des bases de l'anthropologie. Il est possible d'apprendre par le moyen de l'observation anthropologique. Ce moyen d'observation au cœur d'un milieu pourrait bien produire des savoirs situés capables de renouveler nos sociétés. L'anthropologie participe à des savoirs construits et pas seulement reçus.

Camilo Cela observe tout ce qui se passe dans un café et en tire des déductions sur l'humanité. Une véritable encyclopédie de l'humanité. Ce qui est possible dans un café est aussi envisageable dans une institution éducative ou une organisation de travail. Cet article s'intéresse à la façon de conduire une observation, aux posture de l'anthropologue, à la captation des données du terrain puis à leur interprétation.

Conduire l'observation

L'observation-participante d'une situation familiale, professionnelle ou publique induit des emprises affectives sur les protagonistes. La composante affective dans laquelle est prise l'anthropologue joue un rôle considérable et transforme le milieu observé. Au quotidien nous sommes anthropologues qui nous ignorons. En avons-nous conscience ? Comment utiliser au mieux ce potentiel ?

Pour commencer, l'accès au milieu de l'observation par l'anthropologue est à interroger, de même que la façon dont les intermédiaires ont permis d'accéder au terrain. La trop grande proximité affective avec le milieu gène l'observation. Tel anthropologue séduit par la culture dans laquelle il s'insère se trouve tout d'un coup marié et perd toute distance critique.
Tous les détails comptent lorsque nous observons l'humanité. Ce qui peut être nommé, vu, entendu, ressenti, concerne l'anthropologie. L'observateur est son premier outil. La première chose à observer c'est ce qui nous saute aux yeux sans trop de rationalisation et d'interprétation. Qu'est ce qui m'étonne ?

L'observation de situations se distingue du questionnement sociologique qui produit des résultats déclaratifs. Le questionnement (ouvert ou fermé) livre des attitudes à partir de construction de croyances pré-construites. À contrario, l'observation se passe de déclarations. La matière brute qui lui sert c'est ce qui n’apparaît pas dans ce qui est dit.

Une catégorie particulière d'observation est l'observation participante. L'observation participants est la situation dans laquelle on est à la fois sujet et objet de l'observation. Collette Petonnet évoque une observation flottante pour caractériser sa pratique ni tout à fait dedans, ni tout à fait dehors de la situation. Ce faisant, l'observateur se solidarise avec le milieu et produit des objets ou du langage avec ce milieu. Cette porosité lui permet de s'ouvrir à un niveau plus fin de compréhension.

Postures de l'anthropologue

L'anthropologue modifie le milieu qu'il observe. Le regard porté dérange et perturbe le milieu, parfois il l'enrichit. Il se pose aussi dans une question de rapport à la morale à l'honnêteté dans la relation. Observer l'autre à son insu donne le sentiment d'être un voyeur, ou de passer à côté de la vie des sujets observés, puisque l'anthropologue est centré sur ses observations. L'anthropologue a pour éthique de dire qu'il est en situation d'observation et de restituer aux observés ce qu'il a observé.

La motivation première est la curiosité sur la façon de faire extrêmement différente des humains et l'humanité dans son ensemble. L'observateur cherche à se faire oublier par son milieu. L'observateur est aussi soumis à ses interprétations. Il utilise ses émotions et ressentis pour suivre son intuition qui le guide mais aussi pour s'en méfier et ne pas se laisser absorber. Le ressenti est un indice issu de la perception. L'anthropologie c'est prendre le risque d'être humain parmi les humains, de déstabiliser le milieu et d'être déstabilisé par lui. Un point clé consiste à séparer la collecte de données et l'interprétation de celles-ci. Un autre point clé est de mettre de côté ses questions pour se centrer sur ce qui vient.

Pour Levi Strauss il s'agit d'observer l'humanité dans sa plus grande richesse. C'est l'intention la plus large qui le porte. Mais il s'agit aussi de se focaliser pour ne pas se perdre dans un monceau de données. Une solution consiste à s'appuyer sur les traces de prédécesseurs. La comparaison permet de trouver des repères. Ainsi Philippe d'Escola suit les traces de Levi Strauss et compare en permanence ses travaux à ceux de ses pairs. Aujourd'hui il s'agit d'appréhender l'espèce humaine dans ses interactions avec le vivant plus largement. Il s'agit d'approche géosociales.

Grille d'observation : capter des données du terrain

L'anthropologue relève des traces à partir d'une grille d'observation qui s'efforce de capter toute activité humaine sans négliger aucun point. Son regard englobe le milieu et les interactions qui n’y produisent pas seulement un individu. Les traces humaines sont multiples :

  • Les mots, expressions, conversations (sujet abordé), révèlent ce que font les personnes;
     
  • Les gestes, les proximités physiques et réciprocité montrent les constructions des intimités, des solidarités ou des tensions;
     
  • Les symboles, images sont des raccourcis représentatifs des situations;
     
  • Les rites : pour Goffman les rites sont des façons de situer, de se saluer de se rencontrer, cela dit qui est qui par rapport à qui et quelles sont les valeurs prises en référence;
     
  • Les mythes sont les histoires qui sont racontées et qui deviennent vrais à force d'être répétées;
     
  • Les calculs rationnels : ex anticipation des épisodes prévisibles à venir (ex je me place dans le wagon au plus près de la sortie pour gagner du temps dans le métro car je suis un habitué);
     
  • Les effets et jeux de pouvoir entre humains : prise de parole, prise d'initiatives, ordre de priorité (habitudes / de passage), familiarité/tutoiement;
     
  • L'habillement : adhésion aux codes culturel en vigueur ou transgression dénote une compréhension du milieu. Adhésion à des repères. Le choix de soumission ou d'affranchissement aux codes vestimentaires exprime un rapport à l'autre et à l'autorité;
     
  • Les situations : qui produisent des comportements, le rapport au temps, aux enchaînements, aux interruptions, aux affluences, les silences qui rythment les situations donnent aussi des indications sur le milieu et les moments où chacun se centre ou s'isole;
     
  • Les contextes et événements singuliers qui connotent les situations produisent un climat, une ambiance;
     
  • Les interactions entre personnes marquent des distinctions entre les personnes et ce qu'elles valorisent (les valeurs), l'organisation des activités, les transgressions sont aussi observables;
     
  • Les espaces sociaux et les espaces physiques, leur décor, leur mise en scène, donnent des indications sur les discriminations, les territoires, les frontières et les distinctions qui opèrent, notamment par les affiches symboles et règlements qui portent les règles en vigueur;
     
  • Les représentations : croyances sur un objet une relation;
     
  • L'économie du milieu : ce qui maintient le milieu en vie, ce qui le nourrit, ce qui l'offre aux autres, ce qui est contenu dans les échanges, ce qui régule, ce qui est dissymétrique ou équivalent.

Rendre compte de l'observation : se risquer à l'interprétation

Pour rendre compte de l'observation Il s'agit de noter sur un carnet autant que possible les détails de son observation, y compris des choses qui semblent inutiles ou peu scientifiques, où dont on ne sait si cela va servir. Pour faciliter le compte rendu de l'observation les phrases simples comprenant sujet verbe complément sont à privilégier. Ce sera plus facile de revenir sur ses notes et remarques. Il est aussi possible de faire des croquis et des photos (de plus en plus admis). Il est envisageable de faire des films mais en demandant l'autorisation aux participants. Le film est un perturbateur et pousse les personnes à prendre des postures qui peuvent être artificielles. La façon de rendre compte peut être créative sous forme de textes et pourquoi ne pas rendre compte sous la forme de l'haïku qui capte l'instant, ou bien par métaphore ? (3 vers et une saison)

Conclusion

Dans le film Human, il y a une esthétique de l'observation. Yan Artus Bertrand donne à voir des émotions humaines, visages simplement exposés sur fond noir. Le bénéfice de l'approche anthropologique est d'apprendre à prendre de la distance. Cette approche interroge nos inclusions dans la société et nos relations avec les autres. Dans le même temps l'observation doit être humble car la période est si riche en événements qu'il est difficile de faire la part des choses dépendantes de situation observée ou de facteurs externes.

Une question que je me pose. Comment l’anthropologie s’adapte au monde numérique ? Pour certains l’anthropologie numérique consiste à combiner observation des humains dans des espaces par exemple de coworking, à la maison, en fab lab, dans des écoles et observation des traces laissées en ligne. Des débats font rage sur ce qu’est être humain entre les tenants de la tradition holistique de l’anthropologie qui visent une observation complète et ceux pour lesquels la présence en ligne est bien réelle et suffit à comprendre la culture par les interactions humaines.
 

Sources

Encyclopédie Universalis Hérodote https://www.universalis.fr/encyclopedie/herodote/

Goffman, E. (1973). La mise en scène de la vie quotidienne. Tome 1. La présentation de soi. Paris: Editions de minuit. Levi Strauss - Tristes tropiques
https://www.decitre.fr/livres/la-mise-en-scene-de-la-vie-quotidienne-9782707300140.html

Pétonnet, C., & Baix, C. (2002). On est tous dans le brouillard. Ed. du CTHS.
https://www.decitre.fr/livres/on-est-tous-dans-le-brouillard-9782735507795.html

Yann Artus Bertrand – Human http://www.human-themovie.org/fr/

Collège de France Philippe d'Escola https://www.college-de-france.fr/site/philippe-descola/index.htm

Wikipédia Camilo cella https://fr.wikipedia.org/wiki/Camilo_Jos%C3%A9_Cela

Observer en anthropologie : immersion et distance  Abderramane Moussaoui Dans Contraste 2012/1 (N° 36)

Observation anthropologique  https://www.cairn.info/revue-contraste-2012-1-page-29.htm

Wikipédia - Lévi Strauss https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_L%C3%A9vi-Strauss

Wikipédia Anthropologie numérique https://fr.wikipedia.org/wiki/Anthropologie_num%C3%A9rique


Mots-clés: Interactions Rituels Ethnologie Humain Chercheur observer

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !