Articles

Publié le 26 janvier 2020 Mis à jour le 28 janvier 2020

Bépo, les mots sans maux

Un nouveau clavier plus pratique pour les francophones

Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716), philosophe et scientifique allemand, disait :

« Il n'y a point d'art mécanique si petit et si méprisable qui ne puisse fournir quelques observations ou considérations remarquables. »

La mécanique est partout, directement ou indirectement. Notre corps lui-même n’est-il pas le plus beau mécanisme jamais construit, avec sa complexité et ses rouages si bien huilés ? Notre cerveau n’est-il pas le meilleur ordinateur jamais créé, capable, entre autres, d’apprendre une langue et de la mettre en pratique, d’organiser des mots pour en faire une phrase, d’organiser des phrases pour en faire des conversations…

Vous l’aurez compris, il sera aujourd’hui question de mécanique, plus précisément d’un outil qui fait aujourd’hui partie de notre quotidien et nous permet de communiquer, le clavier d’ordinateur. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi une telle disposition des touches était choisie ? Et si on changeait votre clavier pour le remplacer par un tout nouveau, accepteriez-vous ? Peut-on ainsi bousculer un système mécanique linguistique qu’on utilise depuis des décennies ? Enquête dans les confins du Qwerty et de l’Azerty…

Pratique sans être alphabétique

« Qwerty », « Azerty », « Quertz »… les claviers sont nombreux, mais bizarrement, jamais dans l’ordre alphabétique ! Pourquoi ? Pour une simple question de pratique !

En remontant un peu aux origines des premiers claviers, à savoir ceux des machines à écrire, dont l’inventeur était l’Américain Christopher Latham Sholes (1819-1890), le premier brevet de clavier Qwerty apparaît en 1870.

L’explication est simple : si les lettres étaient disposées de façon alphabétique, les petits marteaux tapant sur les rubans encreurs s’embrouilleraient quand deux touches attenantes étaient frappées trop vite… ce qui obligeait à ralentir le temps de frappe et donc à perdre le temps qui aurait dû être considérablement gagné par le biais de la mécanique !

C’est là que monsieur Latham Sholes comprend l’intérêt de disposer différemment les lettres du clavier, éloignant les lettres les plus utilisées afin d’éviter toute « confrontation » mécanique. Le clavier Qwerty était né !

Les claviers du monde

Comme tout le monde n’utilise pas les mêmes lettres, les différents types de claviers refléteraient donc le vocabulaire des diverses langues, c’est pourquoi dans le monde francophone, principalement en France et en Belgique, un nouveau clavier a fait son apparition au cours de la dernière décennie du XIXe siècle. Ce clavier, plus adapté au vocabulaire français et à ses nombreuses lettres E trouve donc son public dans l’espace francophone… mais pas au Québec, qui privilégie sa situation géographique nord-américaine et donc son clavier Qwerty !

Notons toutefois qu'au Québec on peut configurer son clavier en français, français canadien ou multilingue ! Une belle adaptation bien pratique qui ne contrarie ni la langue, ni la culture, ni la situation géographique !

Si les claviers Qwerty restent les plus populaires dans le monde, on remarquera toutefois quelques pays germanophones, à l’instar de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Suisse, qui lui ont préféré le clavier Qwertz, là aussi, mieux adapté aux lettres utilisées dans la langue allemande. On peut également les retrouver dans plusieurs pays d’Europe centrale et dans les pays Baltes.

Et demain ?

Le Bépo, ça vous parle ? Pas à moi en tout cas ! En fait, là aussi, il faut remonter un peu dans le temps, plus précisément en 1936, avec Auguste Dvorak (1894-1975), un professeur américain à l’origine de l’ouvrage intitulé Typewriting behavior (littéralement, le comportement dactylographique), qui a lui aussi cherché à améliorer le confort relatif aux touches de clavier, en axant davantage le système sur l’alternance entre les deux mains. Standardisée en 1982, ce clavier détient d’ailleurs à l’heure actuelle encore le record du monde de dactylographie. Toutefois, ce clavier n’étant adapté qu’à la langue anglaise, des volontaires francophones décidèrent de l’adapter à la langue française en 2005.

Gratuit et libre, le système Bépo était né. Son originalité est de mieux s’adapter aux mouvements des doigts sur le clavier par rapport à l’utilisation des lettres en français. Ainsi, avec un clavier Bépo, les touches les plus utilisées en français, à savoir A, U, I, E, ;/,,C, T, S, R, N et M se retrouvent sur la ligne du milieu (au lieu du Q, S, D, F, G, H, J, K, L, M de l’Azerty). Cette rangée centrale est primordiale vu que c’est là que se placent les mains au repos.

Ainsi, le clavier Bépo permet un contrôle à 70% des caractères fréquents contrairement à 20% chez l’Azerty. Bilan : moins de distance parcourue par nos doigts, moins de mouvements inutiles et donc, un gain de temps doublé ! À noter également un aspect orthopédique non négligeable puisque le travail mécanique des tendons et des articulations est soulagé, évitant les troubles musculo-squelettiques.

Enfin, la possibilité de retrouver les majuscules accentuées, mais aussi les symboles monétaires ou autres caractères spéciaux spécifiques à ceux des langues européennes (l’eszett allemand - ß – par exemple, ou encore le ñ ou ¿ espagnols) demeure un autre des nombreux avantages du Bépo. On estime qu’en quatre semaines, on peut être parfaitement fonctionnel, et donc beaucoup plus efficace au clavier... alors qu’attendons-nous pour passer au Bépo ?!


Sources et illustrations

- Christopher Latham Sholes, Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christopher_Latham_Sholes

- Qwerty, Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/QWERTY

- Azerty, Wikipedia
https://fr.wikipedia.org/wiki/AZERTY

- Qwertz, Wikipedia - https://fr.wikipedia.org/wiki/QWERTZ

- Carte des claviers en Europe, Wikipedia
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Latin_keyboard_layouts_by_country_in_Europe_map.PNG 

- la clé des claviers - https://pixabay.com/images/id-621830/

- Bépo - http://bepo.fr/wiki/Accueil


Mots-clés: Langue Mécanique clavier

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !