Articles

Publié le 20 avril 2020 Mis à jour le 18 octobre 2020

Mission, démission, rémission : vers des entreprises à mission

Retrouver le focus. Autour de la mission se situe l'engagement.

Source Pixabay

La mission numérique

Lorsque vous êtes passionnés de numérique, un véritable geek, vous êtes en mission, rien ne vous arrête. Vous êtes engagés dans votre organisation et à l'extérieur parfois même au-delà du raisonnable. C'est grisant de sentir que vous apportez à la terre entière votre allant et votre talent. Vous y mettez toute votre âme. Vous êtes missionnaire prosélyte, ambassadeur de votre cause. Une opportunité de diffuser tous les savoirs est à saisir. Tout le monde doit vous accompagner.  Vous confondez temps de travail et temps personnel.

D'ailleurs vous n'avez pas l'impression de travailler, puisque ce qui importe c'est de convaincre, de découvrir les nouvelles applications, les potentiels inexplorés d'en tirer toute la substantifique moelle.  Parfois vous vous surprenez à des heures tardives à veiller à la lueur de votre téléphone portable pour tester une nouvelle application.

Demain vous pourrez bluffer tout le monde en proposant un peu de magie numérique des résumés ultra pertinents à partir de textes complexes, des traductions de langues étrangères, des éditeurs sonores, des travaux collectifs wiki, des cartes faciles à faire, des services alternatifs, l'accès à des expertises etc. À vous seul vous allez faire reculer l'illectronisme et faire avancer l'émancipation individuelle et collective.

La démission numérique

Le code d'honneur  des samouraïs japonais les conduirait à faire seppuku en cas d’inconduite ou de dilemmes moraux insolubles. Autrement dit, ils se donneraient la mort. La traduction contemporaine est plus douce fort heureusement. Quand les circonstances se font hostiles, que le combat est perdu, que votre organisation se centre sur elle-même en oubliant ses clients, que vos dirigeants ne voient dans le numérique qu'une machine à cash déshumanisante, que vous vous sentez piétinés dans vos valeurs, vous êtes contraint de battre en retraite.

Vous pouvez adopter la technique de la terre brûlée, détruire tous vos fichiers  ou au contraire organiser une retraite en règle. Selon votre tempérament vous laissez des ruines ou des graines à germer. Personne n'a voulu de votre LMS, de votre application, de votre MOOC connectiviste, de vos idées. Vous êtes interdit de rêves, votre organisation vous pose des problèmes insolubles en privilégiant l'ultra court terme...  qu'à cela ne tienne vous imaginez autre chose, vous glissez sur la toile. Vous vous projetez ailleurs. Vous revenez aux méthodes anciennes.

Mais, parfois même, il vaut mieux partir pour que fleurissent d'autres futurs. Et que d'autres que vous s'épanouissent. Inutile de s'accrocher à des branches pesantes qui finiront par tomber.

L'intensité de la démission est à mettre en regard de l'intensité de la mission

Plus l'engagement a été fort, plus vous avez travaillé de toute votre âme, plus la séparation peut s'avérer douloureuse. Comment laisser une part de soi sans un regard en arrière, sans un regret? Il restera bien vos compagnons d'exploration, des traces numériques de votre passage. Des programmes, des fichiers, des ressources, des vidéos, mais le plaisir est un peu gâché. Tout n'a pas été tout rose. Vous avez fait au mieux, les autres aussi. Il s'agit de passer à autre chose.

Certains vous pleurent, d'autres sont indifférents, d'autres encore guignent votre siège encore tiède ou votre mug fantaisie. Les natures humaines suivent leur inclination. Est-on vraiment obligé de subir des missions sans intérêt pédagogique ?  Comment refuser de faire du remplissage ou de l’abattage juste pour satisfaire des chiffres ? Il n’y a point de bonne pédagogie en ligne sans engagement de l’apprenant dans son milieu et sans appui d’un médiateur qui se positionne en facilitateur.

La rémission numérique

Le troisième temps est celui de la rémission. Pour un malade c'est un temps de guérison. Mais dans une entreprise c'est  un temps de bilan, d'analyse, de retour sur ce qui a été fait. Un temps d'introspection, un moment de "plus jamais ça", ou de "Je viens de comprendre quelque chose".

Peut-être la lenteur d'un apaisement, le gain de plus de maturité ?  C'est la digestion qui se met en place et produit une transformation. Passés les emballements de la magie où l'on croit que sur un claquement de doigts le digital résout tous les problèmes, on se prend à devenir plus raisonnable et à mieux identifier les justes possibilités. Le digital j'en prends deux doigts pas plus. Une sobriété heureuse en quelque sorte. La rémission est affaire de dosage. Il s'agit de faire grandir les meilleurs possibles entraperçus, de traîner à nouveau sur les forums avec un œil neuf, de sentir les tendances, moins avec la griserie d'une abeille qui pointe son nez insouciant dans le pollen, et plus avec la vision détachée de la nature qui poursuit son cycle. Le numérique à haute dose finit par nous faire suffoquer.

La permission et les entreprises à mission

Pourquoi ne pas se donner le droit de prendre de la distance ? Pourquoi ne pas rejoindre une entreprise à mission ?

4 principes fondent de telles entreprises :

  • Engagement : Adoption d’une mission engageant l’entreprise auprès de ses parties prenantes à déployer les moyens nécessaires pour accomplir sa finalité sociétale.

  • Évaluation : Traduction de la mission dans des engagements et objectifs chiffrés, objectivés et évalués à un rythme annuel.

  • Mission : Formulation d’une mission, librement définie, dotée d’un impact social, sociétal ou environnemental positif, engageant les actionnaires (inscription dans les statuts ou tout autre document officiel).

  • Gouvernance : Intégration des enjeux de la mission au sein de la gouvernance de l’entreprise, soit au sein de l’organe de contrôle principal, soit par la création d’un comité ad hoc.

Ces entreprises déclarent s’attaquer à des problèmes sociaux ou à des causes d’intérêt général, et certaines de grandes tailles pourraient avoir un effet. Retrouver des missions qui comptent, s’engager pour autre chose que des rapports et des comptes rendus lus par personne, voilà un autre programme.

Dans des environnements incertains, dans lesquels chacun comprend la valeur de la vie, il est temps de se réaliser dans des actions qui comptent. La soumission librement consentie a des limites, quand la grosse machine continue à avancer sans se remettre jamais en cause. Le digital peut être une formidable machine à broyer et à rendre stupide ou bien permettre un « numérique capacitant ».

C’est celui que nous pouvons appeler de nos vœux.

Sources

Entreprise à mission  https://www.entreprisesamission.com/

Caillé, A. (2010). La démission des clercs: la crise des sciences sociales et l'oubli du politique. La Découverte.

Riposte créative https://ripostecreativeterritoriale.xyz/?PagePrincipale

Audacity https://audacity.fr/

Gogocarto https://gogocarto.fr/projects

Chatons https://chatons.org/

Numérique capacitant
https://labo-archive.societenumerique.gouv.fr/2019/03/14/a-conditions-numerique-etre-capacitant/

Les échos – Ces sociétés qui se convertissent  en entreprise à mission 
https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/ces-societes-qui-se-convertissent-en-entreprises-a-mission-1163357

Thot cursus - Créer un Mooc connectiviste
https://cursus.edu/articles/36645/creer-un-mooc-connectiviste

Thot cursus edu Maux du numérique en pédagogie  
https://cursus.edu/articles/35597/maux-du-numerique-en-pedagogie


Mots-clés: Engagement imagiers mission Démission rémission entreprises à mission

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !