Articles

Publié le 06 juillet 2020 Mis à jour le 11 novembre 2020

Le numérique pour anticiper ou prolonger une visite

Additionner les kilomètres parcourus et multiplier les visites en un temps limité, c’est ce que proposent de nombreux voyagistes. Pourtant, beaucoup d’entre nous ne partagent pas cette vision du tourisme. Les contraintes économiques et sanitaires mais aussi l’urgence climatique invitent à changer l’organisation de nos vacances.

Et la bonne nouvelle, c’est que le numérique nous aide à transformer cette contrainte en expérience esthétique et humaine !

Quand un itinéraire devient toute une histoire

L’œil de celui qui regarde

La beauté est dans l’œil de celui qui regarde » nous dit Oscar Wilde. Pas besoin d’une nature qui bat des records ni de collectionner les sites trois étoiles des guides touristiques. La fierté du voyageur ne se construit plus sur la base des paysages splendides visités. Elle réside davantage dans le fait d’avoir vu le beau là où d’autres moins attentifs ou créatifs n’auraient aperçu que du banal.

Dans une succession de photographies, Mauro Toselli nous fait découvrir progressivement une cabane, jolie mais ordinaire, qui prend un caractère étrange et sauvage au fur et à mesure que l’objectif s’approche. Cette construction fragile qui porte les marques du temps devient vivante et écorchée. Un appareil photo ou un carnet à dessin stimulent le regard du voyageur et font parfois émerger l’extraordinaire du banal apparent.

À l’extrême, les carnettistes bloqués par le confinement dans des grandes villes ont produit des aquarelles qui aident à découvrir la beauté des architectures, des toitures, et des rues où se pressent de rares passants.

Quand on est contraint de regarder toujours par la même fenêtre, on n’a pas d’autre choix que d’apprendre à voir ! Instagram a permis le partage de ces images attentives à l’ordinaire et recueillies à travers des fenêtres de taille réduite. Le hashtag #uskathome pour « croquis urbain chez soi » compte plus de 40 000 entrées en juillet 2020, qui sont autant d’invitations à voir son environnement immédiat.



Les logiciels qui nous aident à créer des cartes.

Apprendre à voir, c’est pratiquer le slow tourisme plutôt que de balayer les 700 pages d’un guide touristique en 5 jours. C’est aller à la rencontre des gens et des espaces et parfois se perdre un peu, laisser sa chance à la sérendipité et à l’étonnement... Un territoire devient le lieu où se racontent des histoires. Ils ont été habités, ils portent les traces d’occupations humaines successives, ils ont une géologie, une faune, une flore qui les rendent uniques. Le voyageur qui saura le voir et le partager aura vécu un moment aussi fort que s’il avait pris la millième photographie d’un site touristique.

Des applications en ligne nous aident à faire rimer territoire et histoire. Le très utile blog outilstice en propose une liste. Elles mêlent narration et cartographie pour des récits, des explications historiques ou des parcours. De cette sélection, nous retiendrons particulièrement l’application de l’IGN pour sa méthodologie claire, StoryMaps pour le rendu visuel, et la qualité narrative et visuelle des exemples et l'Expédition pour sa pertinence dans une communication touristique de proximité.

Augmenter l’expérience d’une visite

Musée de l’école rurale en Bretagne

Le musée de l’école en Bretagne est ancré sur un territoire. Ses visiteurs se passionnent pour l’histoire du monde scolaire dans un environnement rural ou s’intéressent à la région. De mars 2020 au mois de juin, le musée a fermé et ses animateurs ont maintenu le lien avec les visiteurs.

Chaque jour, à travers les réseaux sociaux, ils ont proposé un type d’activité :

  •  « Tu es vieux si... » invitait les gens à se souvenir des objets, des vêtements, des équipements que l’on trouvait couramment dans les écoles il y a quelques dizaines d’années.
  • Des tutoriels et des activités, comme l’écriture à la plume.
  • Des questions issues du certificat d’étude, des dictées anciennes.

 Donner à voir et diffuser des idées d’activités constitue une première étape. Mais les échanges se conçoivent dans les deux sens. Les habitants et internautes ont été invités à apporter eux aussi du contenu. On pense aux souvenirs de cantine collectés et présentés sur les réseaux.

L’ancrage territorial se traduit aussi par un lien avec les établissements médico-sociaux, et en particulier les établissements qui hébergent des personnes âgées parfois dépendantes. Elles sont porteuses des savoir-faire qui se développaient à l’époque ou l’école de... était en activité. Le musée a proposé des activités de broderie mises en valeur sur Internet.

Le catalogue des actions du musée de l’école rurale en Bretagne est loin d’être épuisé. Il montre une utilisation inventive du numérique et des réseaux pour valoriser une région, un espace touristique et des traditions. Lorsque l’épidémie se sera éloignée, nul doute que cette inventivité continuera de se déployer en parallèle des visites classiques.


Quelques prestataires spécialisés dans le e-learning ou la digitalisation des entreprises proposent leurs services. La plaquette de Nell et associés , Nell Museum explique clairement les potentialités  du numérique pour améliorer l'expérience des visiteurs.


Voyager local par choix

Voyager local peut être vécu comme une contrainte économique ou sanitaire. Mais cela peut aussi résulter d’une réflexion sur notre effet sur l’environnement et sur le sens que l’on donne au voyage. Le slow tourisme fait ainsi l’éloge de la lenteur, des moyens de locomotion doux, des découvertes qui ne s’apparentent pas à une collection frénétique de « choses à voir».

Des applications proposent aux nouveaux touristes de s’engager, et d’associer local et développement durable et tourisme éthique. «Tech for good» nous en présente deux, Tookki et WeGoGreenr.

Staycation est une jeune entreprise qui vise le créneau des voyages courts et à proximité des lieux de résidence. Le concept attire sur des séjours de quelques jours, souvent le week-end, en jouant sur l’insolite près de chez soi. L’écho touristique évoque cette tendance dans l’article signé Florian de Paola : les frontières entre lieu de travail et de vacances sont parfois moins figées. Les lieux de vacances s’équipent d’espaces de télétravail et de tiers-lieux, un séjour professionnel peut se poursuivre sur quelques jours de visites et le virtuel s’invite dans le monde du tourisme, permet de parcourir des espaces depuis son canapé...

Ne plus chercher à collectionner les sites touristiques vus, mais s'arrêter, réinventer sa façon de regarder de partager sur place et au retour, c'est ce qu'on se souhaite pour ces vacances qui arrivent !

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Nell et associés - plaquette culturelle consultée le 5 juillet 2020
https://nell-associes.com/wp-content/uploads/C1_plaquette_culturelle_site_compressed-1.pdf

Fidel Navamuel : outils de cartographie narrative - juin 2020, consulté le 5 juillet 2020
https://outilstice.com/2020/06/outils-cartographie-narrative/

The Good Good magazine - Voyager local éthique et insolite
https://www.thegoodgoods.fr/art-de-vivre/tech-for-good-voyager-local-ethique-et-insolite


Mots-clés: Vacances Visites Voyages carnet de voyage tourisme local

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Tourisme intérieur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !