Articles

Publié le 19 août 2020 Mis à jour le 28 octobre 2020

Territoires en paix, éducation en hausse

Un monde violent mais moins que l'on imagine

Ciel et nuages

Le sens de la violence

La violence se définit comme un abus de pouvoir physique ou psychique pour obtenir ce que l'on désire. Elle se traduit par une contrainte sur autrui, des blessures voire la mort. Elle traduit une volonté de domination sans partage. Selon certains analystes militaires américains  le monde serait devenu VUCA : volatile, incertain, complexe ambigu et donc propice à l'expression de la violence.

Pourtant Steven Pinker dans son ouvrage  "La part d'ange en nous" montre que les humains sont moins violents aujourd'hui que dans la première moitié du XXème siècle voire lors des siècles précédent. Pour cela Il s'efforce de réunir des statistiques sur une variété d'indices tels que guerres, homicides, femmes battues, suicides, esclavagismes, génocides ou peine de mort. Il constate que contrairement aux idées reçues la violence tend à diminuer notamment après la deuxième guerre mondiale !

Ce résultat paraît contre intuitif tellement l'impression est d'être submergé par des faits divers. Certainement car ceux-ci sont alimentés en boucle par les mass-médias. Ces derniers restent obnubilés par les trains qui arrivent en retard plutôt que par ceux qui arrivent à l'heure.

La fascination des spectateurs pour l'inédit, le spectaculaire de la violence  encouragerait les journaux, les radios et les télévisions. Il ne s'agit pas ici de nier la somme des désastres et malheurs persistants, et bien trop réels, mais si l'on reprend les indices un par un, il se pourrait bien que l'intuition de Pinker soit juste. En relevant des statistiques, il est possible de noter des améliorations sur longue tendance, peut-être pas si optimistes, mais néanmoins encourageantes.

Et si le monde était moins violent que l'on ne le pensait ? Et si l'éducation portait peu à peu ses fruits ?

La guerre est probablement la source de violences systématiques la plus massive. Depuis les guerres interétatiques du début de la première moitié du XXème siècle, le nombre de conflits entre états a diminué. Des guerres froides, puis des guerres  civiles ont pris le relais mais les dommages aussi considérables qu'ils aient été sont restés  en deçà des effroyables boucheries (19 millions de morts lors de la 1ere et 60 millions lors de la seconde guerre mondiale). Les accords entre états et l'exemple de la pacification européenne donné au monde montre que des réconciliations sont possibles. Les économies et les intérêts matériels sont tellement imbriqués que le coût économique d’un conflit est démultiplié. Tuer son fournisseur ou son client est tout simplement mauvais pour les affaires.

Si au niveau des états des équilibres se sont tant soit peu installés, au niveau des homicides individuels, là encore et malgré des tueries de masse spectaculaires, les homicides ont diminué. Au fur et à mesure que les états s'accaparaient la violence et la légalisaient pour leur compte, la violence privée aurait fléchi.  Même dans un pays comme les États-Unis où le port d'arme est monnaie courante, les décès par homicides (environ 13 000 morts par an) se situent en deçà de la violente  conquête du far West. Il existe bien des actes terroristes atroces et des assassinats politiques mais mourir d’un accident de voiture, de cancer, ou de faim est nettement plus probable sur la planète.

Les violences faites aux femmes et aux enfants font l'objet d'une surveillance accrue. De nombreux pays ont interdit les punitions corporelles dans les écoles, mais aussi dans les  foyers. L'éducation transforme peu à peu ses pratiques en intégrant plus de douceur. La communication non violente  la méditation en pleine conscience pénètrent de nombreux programmes. Dans certains pays où subsistent des crimes d'honneur ou des viols sans recours, des prises de conscience opèrent sous l'égide de mouvements féministes qui déconstruisent  les arguments rituels et traditionnels.

Les statistiques de Pinker sur le suicide montrent là encore une diminution des violences faites à soi-même. Il s'appuie sur des séries longues aux États-Unis en Angleterre et en Suisse pour affirmer cela. Cependant les statistiques épidémiologiques de l'OMS montrent des résultats plus contrastés. Les séries statistiques commencent à s'établir depuis les années 50, avec des remontées lacunaires selon les continents. Le nombre de suicide lors de la crise financière de 2008 serait sans commune mesure avec celle de 1929.

L'esclavagisme est largement combattu, les mouvements d'émancipation ont été particulièrement actifs dans le monde. Dès la plus haute antiquité l'esclavagisme a fait des ravages, on pense aux gladiateurs des arènes romaines puis à la traite des soudanais par les arabes.  La "traite des noirs" qui a sévi cruellement pour une estimation de 42 millions de personnes (dont 11 millions par les marchands européens) fait actuellement l'objet d'un travail de mémoire et les statues en font les frais.

Quelques pratiques existent encore notamment en Afrique, en Inde en Chine et au Pakistan. Et ce sont près de 40 millions d’êtres humains qui seraient en esclavage ou dans des formes de travail forcé. Si la contrainte corporelle a diminué, des discriminations sociales et raciales subsistent. Des formes contemporaines  de domesticités, de travail forcé  et d'esclavagismes économiques sont encore à l'œuvre. Certains employeurs confisquent les passeports de travailleurs migrants pour mieux  les contrôler.

Les génocides visent l'éradication d'une race ou d'une ethnie, et dans cette folie tous les moyens sont permis. Avec 6 millions de morts la Shoah en est l'illustration la plus frappante, la plus systématique et la plus emblématique. Les génocides indiens (14 millions de morts estimés) ou d’aborigènes en Australie ont dépeuplé des continents entiers, les génocides  arméniens (1,2 millions de morts), les génocides entre tutsis et hutus (plus de 800 000 morts), ou plus récemment ceux de minorité yazidis (peut-être 100 000 morts) ou rohingyas (100 000 morts, 1 milion de déplacés) sont effroyables. Des formes les accompagnent qui consistent à éradiquer les croyances, les cultures traditionnelles, les langues ou à stériliser de force les femmes.

La peine de mort a également été combattue. Elle est presque éradiquée en Europe (sauf en Biélorussie), et a fortement décliné en Asie centrale  et de nombreux pays n'y ont recourt qu'en cas exceptionnel. 104 pays l’ont aboli et seulement 25 seulement l’on appliqué en 2016. Les procédures sont parfois longues. La mise à mort des criminels tend à devenir l'exception plutôt que la règle. 

Plus à partager

Les chiffres sont inégaux selon les zones géographiques, parfois les données sont incomplètes ou erronées, il reste aussi à vérifier  dans la liste des accélérations et des regains, il est difficile de dire avec certitude si les tendances observées sont irréversibles et homogènes. Pourtant l'image du monde incertain et violent qui nous est dépeint par les militaires est présentée sans nuances, alors que de nombreux indices montrent des améliorations.

L'hypothèse la plus raisonnable pour expliquer la baisse de la violence pourrait être en corrélation à une hausse de l'effort d'éducation et de savoirs partagés, à un nombre important d'organisations non étatiques qui veillent, peut être encore grâce aux moyens de communication à résonance internationale.

Internet, malgré les efforts considérables des états totalitaires, ne parvient pas à être complètement censuré. Cet effort contribue probablement à de la stabilité et à une meilleure prospérité économique qui réduirait le besoin de dominer puisqu'il y a plus à partager. Le lien entre éducation, démocratie et prospérité reste plus que jamais à consolider. Mais une vigilance accrue est toujours d'actualité face aux crises migratoires ou climatiques et leurs camps de réfugiés qui apportent leurs nouveaux lots de violence.

Sources

Guerre - https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_contemporaines

Fallen - Les proportions des guerres et de la paix dans le monde illustrées magistralement
https://cursus.edu/ressources/37212/fallen-lart-de-linfographie-interactive

1945 -1998 - Isao Hashimoto - https://www.ctbto.org/specials/1945-1998-by-isao-hashimoto/

Homicide - Mucchielli, L. (2008). L'évolution des homicides depuis les années 1970: analyse statistique et tendance générale.
https://www.slate.fr/story/96245/monde-chaos-paix?amp
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27homicide_volontaire

Femmes et enfants battus
https://information.tv5monde.com/video/feminicides-combien-de-femmes-tuees-dans-le-monde
https://www.onufemmes.fr/nos-actualites/2019/11/25/feminicides-etat-des-lieux-de-la-situation-dans-le-monde

Suicides
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/09/08/ou-se-suicide-t-on-le-plus-dans-le-monde_4482878_4355770.html
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89pid%C3%A9miologie_du_suicide

Esclavagisme
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Esclavage_au_XXe_si%C3%A8cle
Le Monde - 40 000 000 d’esclaves dans le monde https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/23/40-millions-d-esclaves-dans-le-monde_6012692_3210.html
https://www.herodote.net/L_esclavage_en_Afrique-synthese-13.php

Génocides
https://www.monde-diplomatique.fr/mav/76/
https://www.cnews.fr/monde/2019-04-07/y-t-il-encore-des-genocides-aujourdhui-dans-le-monde-828077

Peine de mort
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Application_de_la_peine_de_mort_dans_le_monde

Pinker, S. (2017). La part d'ange en nous - Histoire de la violence et de son déclin
https://www.decitre.fr/livres/la-part-d-ange-en-nous-9782352046776.html

L’organisation et son environnement: Le problème avec l’acronyme ‘VUCA’
https://philippesilberzahn.com/2017/05/29/organisation-et-son-environnement-probleme-avec-acronyme-vuca/


Mots-clés: Éducation Formelle Paix Violence VUCA pinker crime homicide esclavagisme suicide

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !