Articles

Publié le 11 novembre 2020 Mis à jour le 12 novembre 2020

L'IA qui ne savait pas parler

Le langage est-il l'apanage de l'Homme ?

Le langage est-il l’apanage de l’être humain ? Est-il le seul à pouvoir non seulement parler, mais aussi converser, établir un échange avec une autre entité ?

Non, cette autre entité à laquelle nous faisons allusion ne relève pas du genre animal, mais bien de l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, il sera question de robots.

Les robots, ces I.A., quoique extrêmement avancées technologiquement peuvent-elles toutefois établir un véritable dialogue avec nous ? C’est ce que nous tenterons de découvrir. De l’homme au robot, la langue « virtuelle » existe-t-elle ou n’est-ce qu’une chimère noyée dans cette mer de données ?

Les assistants virtuels et nous

Alexa, Google, Siri font désormais souvent partie de notre quotidien. Ces assistants virtuels sont intégrés à nos téléphones intelligents, à nos ordinateurs, voire à nos maisons avec leurs déclinaisons matérielles.

On fait appel à eux pour plusieurs choses, que ce soit pour nous rappeler un évènement, un rendez-vous, lancer une minuterie, prendre une note, répondre à nos interrogations sur une définition, une traduction, une conversion monétaire ou de longueur (merci Alexa de voler à mon secours pour traduire en mètres des mesures en pieds !), nous chanter une chanson, nous souhaiter bon anniversaire, nous dire bonjour le matin et nous encourager à faire de beaux rêves avant d’aller dormir, nous informer des nouvelles, de la météo, des heures d'ouverture d'une boutique, ... Bref, un outil qui devient rapidement indispensable à celle ou celui qui s’en sert à juste titre.

Oui, nous leur parlons. Ils nous répondent, mais est-ce pour autant une conversation ? Non. Il s’agit juste d’une compréhension à une question, une interprétation et une réponse appropriée. La « conversation » s’arrête là. Ne vous attendez pas, par exemple, à ce que votre ami virtuel, après vous avoir répondu, poursuive la conversation avec vous sur le même sujet !

IA vs humain

Mais pourquoi les IA ne peuvent-elles pas tout simplement dialoguer avec nous ? Prenons un exemple tout simple : le verbe « donner ». En faisant le geste, mimé, à une personne, celle-ci comprendra, quelle que soit sa langue ou sa culture, que le fait de tendre quelque chose à quelqu’un signifiera qu’on le lui offre, qu’on le lui donne.

La notion de « donner » sera alors intuitivement comprise et réintégrée rapidement. Et un robot, alors ? Impossible de reproduire le même schéma ! Il faudra intégrer, par le biais d’un algorithme d’apprentissage, des milliers de phrases, regroupant toutes les combinatoires possibles entre les verbes et les situations en contexte. Dans un exemple aussi basique et banal que celui de l’acte de « donner », plus d’un millier de situations sont envisageables.

Selon Frédéric Landragin, expert en informatique-linguistique au CNRS et auteur de l'ouvrage "Comment parle un robot", le fait de pouvoir espérer aboutir à un premier modèle -correct- de langue pourrait prendre plusieurs années, car là, il ne s’agit pas seulement de faire traiter un concept par l’IA, mais bien de l’appréhender dans son ensemble.

Le projet Blender Bot

Cependant, tout cela est en train de changer progressivement. Et ces changements, on les doit à… Facebook ! À Paris, au Facebook AI Research (FAIR pour les intimes), un projet de recherche prometteur est en cours de développement. Il se nomme Blender Bot (le robot mixeur) et se targue de pouvoir dialoguer comme un humain, sur n’importe quel sujet. Info ou intox ?

La mer de données dans laquelle semble nager ce prototype est à la limite du crédible : un réseau de neurones de 9,4 milliards de paramètres, un corpus de 1,5 milliard de conversations et surtout… une mémoire qui se souvient des précédents échanges faits entre l’interlocuteur (humain) et l’IA ! Ainsi, pourra-t-il vous questionner, par exemple, sur comment s’est passé votre rendez-vous de la veille, celui-là même que vous lui aviez demandé de vous rappeler dans votre calendrier ! On frôle le paranormal ou l'envahissement de sa sphère privée, là ! Mais comment est-ce possible ? Aurait-on enfin trouvé « le chaînon manquant », celui qui permet de rendre le langage « intuitif » à l’IA ?

Et demain ?

Comme le souligne encore Frédéric Landragin, « à la différence de l'Homme, la machine n'est pas douée de sens commun. Résultat : elle peine à saisir les éléments implicites du langage ».

Il donne un exemple concret avec la phrase : « la coupe ne tient pas sur l’étagère car elle est trop petite. » Pour nous, aucun problème à comprendre cette phrase, mais pour une IA, celle-ci suscite une grande problématique : Qui est « elle » ? la coupe ou l’étagère. Les deux mots étant féminins, « elle » peut se rapporter à l’un comme à l’autre.

Pour assimiler ce concept, plusieurs référentiels devront être analysés dans sa base de données : les modèles de coupes, les modèles d’étagères, la comparaison de leurs tailles et de leurs volumes, mais ce n’est pas tout ! La question autour de la gravitation, en l’occurrence « qu’est-ce qui est sur quoi ? » rentre également en jeu. Après ces analyses, l’IA conclura que c’est bien à l’étagère qu’on fait référence, celle-ci étant trop petite pour supporter la coupe d’une part, et d’autre part celle-ci faisant office de support par rapport à l’objet de la coupe.

Finalement, on peut dire que même si l’IA tend de plus en plus à se développer et à se perfectionner, elle n’en reste pas moins soumise à ce que ses créateurs veulent bien lui inculquer. Aujourd’hui, on peut estimer que le langage reste propre à l’homme. Toutefois, rien ne dit qu’un jour les robots ne puissent penser par eux-mêmes, nous sommes déjà dans le domaine de la science-fiction…

Sources et illustrations

Mais pourquoi les robots ne savent-ils toujours pas parler ? Antoine Crochet-Damais, Journal du net, octobre 2020,
https://www.journaldunet.com/solutions/dsi/1494817-mais-pourquoi-les-robots-ne-savent-ils-toujours-pas-parler/#confirmation 

Comment parle un robot ?, Frédéric Landragin, Belial, juin 2020

Alexa, Photo de Anete Lusina provenant de Pexels
Robot, Photo de Alex Knight provenant de Pexels
Robot 2, Photo de Suzy Hazelwood provenant de Pexels


Mots-clés: Intelligence Artificielle - I.A. langues langage robots ia données facebook

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !