Dossiers de la semaine

Théorie - Pratique

On l’idée d’opposées alors qu’elles sont complémentaires :  pour obtenir à coup sûr un effet pratique, la compréhension théorique des paramètres en jeu est essentielle. La méthode scientifique en a fait sa force : elle part du terrain et de l’observation. Pour l’essentiel, elle tente de créer un terrain d’observation où tous les facteurs sont contrôlés ou mesurés avec une certaine précision. La méthode atteint sa limite lorsque l’observateur influence ce qui est observé. Difficile alors de mesurer l’influence ! Mais heureusement, cette influence est habituellement minime.

Il est facile de théoriser à partir de quelques impressions mais quand vient le temps de l'application, tous les paramètres s’imposent et mettent à l’épreuve la justesse de la théorie. S’il manque des éléments, on le saura assez vite. Par exemple, la théorie de la gravitation universelle connaissait une difficulté avec Mercure, jusqu’à ce que la théorie de la relativité générale précise les limites de la précédente théorie. Bien des théories tiennent le coup jusqu’à ce que de nouvelles mesures les confrontent; la «catastrophe ultraviolette» a stimulé bien des chercheurs; les théories de la dérive des continents ou des semi-cristaux en ont dérangé bien d'autres.  

En somme, de bonnes théories partent de bonnes données. Les bonnes applications s'appuient sur une compréhension claire. Aussi, à la base, la première étape peut s’énoncer ainsi : «Comment bien définir le terrain, comment bien observer, comment bien noter ses observations, comment bien les organiser ?»

Cette compétence de base peut s’enseigner à tous les niveaux et dans toutes les disciplines, même en langues ou en sciences sociales, ceci incluant la pédagogie. Dans ce dernier cas, l’observateur influence ce qui est observé et les paramètres sont nombreux et difficilement mesurables… mais au nombre d’observateurs, on finira bien par organiser nos observations et parvenir à une théorie pédagogique bien plus simple et efficace.

Bonnes observations !


Denys Lamontagne - [email protected]



Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Théorie - Pratique - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Théorie - Pratique

On l’idée d’opposées alors qu’elles sont complémentaires :  pour obtenir à coup sûr un effet pratique, la compréhension théorique des paramètres en jeu est essentielle. La méthode scientifique en a fait sa force : elle part du terrain et de l’observation. Pour l’essentiel, elle tente de créer un terrain d’observation où tous les facteurs sont contrôlés ou mesurés avec une certaine précision. La méthode atteint sa limite lorsque l’observateur influence ce qui est observé. Difficile alors de mesurer l’influence ! Mais heureusement, cette influence est habituellement minime.

Il est facile de théoriser à partir de quelques impressions mais quand vient le temps de l'application, tous les paramètres s’imposent et mettent à l’épreuve la justesse de la théorie. S’il manque des éléments, on le saura assez vite. Par exemple, la théorie de la gravitation universelle connaissait une difficulté avec Mercure, jusqu’à ce que la théorie de la relativité générale précise les limites de la précédente théorie. Bien des théories tiennent le coup jusqu’à ce que de nouvelles mesures les confrontent; la «catastrophe ultraviolette» a stimulé bien des chercheurs; les théories de la dérive des continents ou des semi-cristaux en ont dérangé bien d'autres.  

En somme, de bonnes théories partent de bonnes données. Les bonnes applications s'appuient sur une compréhension claire. Aussi, à la base, la première étape peut s’énoncer ainsi : «Comment bien définir le terrain, comment bien observer, comment bien noter ses observations, comment bien les organiser ?»

Cette compétence de base peut s’enseigner à tous les niveaux et dans toutes les disciplines, même en langues ou en sciences sociales, ceci incluant la pédagogie. Dans ce dernier cas, l’observateur influence ce qui est observé et les paramètres sont nombreux et difficilement mesurables… mais au nombre d’observateurs, on finira bien par organiser nos observations et parvenir à une théorie pédagogique bien plus simple et efficace.

Bonnes observations !


Denys Lamontagne - [email protected]



Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !