Articles

Publié le 10 mai 2022 Mis à jour le 10 mai 2022

Oser étudier dans un contexte d'expatriation

Être sûr de son projet

La covid-19 a mis des obstacles à la mobilité humaine. Une bonne nouvelle écologique mais bien moins pour l'industrie du voyage, entre autres. Néanmoins, cette situation mondiale n'a pas retiré les désirs d'expatriation. Les expatriés français interrogés n'ont nullement regretté leur décision malgré le contexte plus difficile. Si plusieurs comptent retourner en France, la majorité (60%) vont rester dans leur nouvelle terre d'accueil.

Qu'est-ce qui les motive tant à s'expatrier? Déjà, la curiosité de vivre dans une culture différente ou de se lancer dans une aventure en rejoint plusieurs. Certains le font pour accéder à de meilleures conditions socio-économiques. Dans cette catégorie se retrouvent ceux ayant eu droit à une évolution professionnelle et les étudiants. Ces derniers vont chercher des milieux plus ouverts que l'Hexagone par rapport aux formations continues. Sans compter les rémunérations parfois plus alléchantes dans leur secteur d'études.

Préparer son projet

Évidemment, on ne se lance pas dans les études en tant qu'expatrié sans l'avoir réfléchi. Qu'est-ce qui est cherché comme formation? Est-ce un programme en particulier unique ou très rare dans le monde? Est-ce pour se former afin d'éventuellement travailler dans le pays en question? Ou acquérir des connaissances supplémentaires qui seront appréciées dans son domaine? À partir de cette idée de base, il sera plus facile de voir quel type de formation prendre. Serait-ce un apprentissage à plein temps en présentiel sur un campus? Ou plutôt des cours en ligne permettant de s'occuper, entre autres, de la famille?

Il vaut mieux choisir des études dans une langue qui correspond à celle du milieu de travail actuel ou à venir. Vous comptez rester en Pologne? Alors, apprendre le polonais et suivre un cours dans ce langage mènera à une meilleure intégration sociale. Par contre, ceux désirant retourner en France devraient sélectionner un cours en français ou au moins en anglais. Il faut aussi penser à la question monétaire. Si certains pays offrent une éducation gratuite, plusieurs demanderont des droits de scolarité. Dans le cas d'un lien France-Québec, grâce à des ententes politiques, les étudiants expatriés paieront sensiblement la même chose que les Québécois. En revanche, d'autres comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne montent les tarifs agressivement.

Se préparer au choc

Un élément facile à oublier avec l'expatriation est le choc culturel. En effet, peu importe quelle est la destination, l'expatrié se retrouve dans un milieu qui n'est pas sien, peut-être même dans une langue étrangère, une histoire différente, etc. La recherche aurait montré cinq étapes de cette période d'acclimatation :

  1. La fascination : Tout est merveilleux, tout est nouveau, beau et excitant. Une phase lune de miel qui s'explique par le changement de la routine.
  2. La frustration : Après un temps, les ennuis quotidiens viennent gâcher l'euphorie. Que ce soit les différences culinaires, les difficultés de communication ou les échanges avec les autorités locales, ces choses bousculent la personne et mènent à de la colère, de l'insatisfaction et un désir de retourner chez soi.
  3. L'acceptation : L'expatrié finit par accepter toutes contrariétés. Il s'adapte à cette réalité, acquiert un peu plus d'aisance avec la culture locale et dans les discussions avec les autres. Les problèmes rencontrés ne semblent plus insurmontables.
  4. La satisfaction : La terre d'accueil ressemble maintenant à un chez-soi. Un attachement se crée avec les gens et le milieu environnant. Des amitiés se sont développées et même des relations amoureuses.
  5. La nostalgie : Cette phase se vit surtout chez ceux qui retournent dans leur pays natal. Étonnamment, ce milieu paraît étranger parce qu'il a changé depuis que le départ. En tentant de retrouver la vie d'avant, l'individu est confronté à la réalité que les proches ont continué leur existence et évolué sans lui.

Pour contrer ce choc, il sera important de discuter des sensations différentes avec d'autres étudiants expatriés, par exemple. D'autant plus que cela est facilité par les réseaux sociaux. En échangeant, chacun pourra s'apporter de l'aide dans son intégration ailleurs. Se préparer en outre en lisant sur les us et coutumes, en se familiarisant avec la langue parlée et en sachant quelles étapes suivre. La diplomatie française a rédigé un guide à l'intention des jeunes voulant partir un temps pour étudier ou travailler à l'étranger. Des sites se sont spécialisés pour informer les futurs expatriés comme Expat Student dans une version française ou Le Petit Journal.

Enfin, les terres d'accueil aussi peuvent offrir des services afin que l'intégration des expats se fasse en douceur. Par exemple, la communauté de HEC Montréal a mis sur pied un programme de mentorat depuis 2020. L'idée est que d'autres étudiants puissent guider les "prépas" au sein de l'établissement, avec les démarches administratives, ce qui est attendu d'eux par les professeurs, etc. Par la bande, ils sont d'une grande aide pour expliciter certains éléments de la vie dans la métropole québécoise.

Crédit photo : fr.depositphotos.com

Références :

Aubry, Marc. "Pourquoi S’expatrier Au Canada Pour étudier ?" French Radar. Dernière mise à jour : 16 novembre 2021. https://frenchradar.com/pourquoi-sexpatrier-au-canada-pour-etudier/.

Expat.com. "Faire Face Au Choc Culturel Lors De Vos études à L’étranger." L'Etudiant. Dernière mise à jour : 26 novembre 2021. https://www.letudiant.fr/etudes/international/faire-face-au-choc-culturel-lors-de-vos-etudes-a-l-etranger.html.

HEC Montréal. "Le Mentorat : Un Outil De Plus Pour Bien S’intégrer." Lepetitjournal.com. Dernière mise à jour : 22 mars 2022. https://lepetitjournal.com/expat-etudiant/etudier-letranger/mentorat-outil-bien-integrer-334202.

"How to Manage Culture Shock." Expatica. Dernière mise à jour : 1er mai 2022. https://www.expatica.com/living/integration/culture-shock-108735/.

"Le Guide Du Jeune Expat." France Diplomatie - Ministère De L'Europe Et Des Affaires étrangères. Dernière mise à jour en mars 2022. https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-francais/preparer-son-expatriation/le-guide-de-l-expatriation/article/le-guide-du-jeune-expat.

"Pourquoi Les étudiants Français Préfèrent S’expatrier Pour Démarrer Leur Carrière ?" Berlin Translate. Dernière mise à jour : 25 mai 2021. https://fr.berlin-translate.de/pourquoi-les-francais-preferent-travailler-a-letranger/.

"Quel Avenir Pour L'expatriation ?" Banquetransatlantique.com. Dernière mise à jour en août 2021. https://www.banquetransatlantique.com/fr/actualites/quel-avenir-pour-l-expatriation.html.

"Reprendre Ses études Pendant Son Expatriation." Femmexpat. Dernière mise à jour : 5 avril 2022. https://www.femmexpat.com/depart/reprendre-ses-etudes-pendant-son-expatriation/.

"Se Former En Expatriation." Femmexpat. Dernière mise à jour : 30 novembre 2021. https://www.femmexpat.com/vie-pro/formation/se-former-en-expatriation/.

"Studying Abroad As an Expat." Expatica. Dernière mise à jour : 7 juin 2021. https://www.expatica.com/education/higher-education/studying-abroad-103373/.


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Expats

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !