Par Élodie Lestonat  | e.lestonat@cursus.edu

Mon collègue connecté : le cours de physique prend son envol

Créé le lundi 16 mai 2016  |  Mise à jour le jeudi 23 juin 2016

Mon collègue connecté : le cours de physique prend son envol

« La force permet de modéliser l’action mécanique d’un corps sur un autre. La force est ainsi susceptible de modifier la vitesse d’un corps, sa trajectoire, ou bien même de déformer ce dernier. Une force se caractérise par sa direction, son sens et sa valeur.

Une force est généralement représentée par un vecteur. Ce vecteur ayant même direction, même sens et une longueur proportionnelle à la valeur de la force ainsi représentée. Un corps en équilibre ou en mouvement est soumis à un ensemble de forces dont on peut effectuer le bilan… Qu’est-ce que tu en penses ? C’est clair, non !? interroge Pierre

- Ben… pour moi oui ! Ça l’est… Mais pour tes élèves de troisième C, ça reste encore à prouver, lui répond Madame Albert, sa collègue de SVT

- Ah ouais !?... C’est à ce point ? s’inquiète Pierre

- Disons que nos petits troisièmes C ne sont pas vraiment des flèches, confirme Madame Albert. Après, si tu disposes d’exemples ou de mises en situation probantes, et d’une patience à toute épreuve, tu devrais pouvoir t’en sortir, ajoute la professeure, sans avoir l’air pour autant particulièrement convaincue.»

Pierre Bosselin est professeur titulaire remplaçant. Il a été nommé au collège des Trois clairières à la fin de la semaine dernière, suite au malheureux accident de ski du collègue de Sciences Physiques qu’il est chargé de relayer le temps de sa convalescence.

Lors de son rendez-vous avec Madame La Principale, celle-ci ne lui a pas caché que les élèves de la classe de troisième C, dont il devait prendre la charge au pied levé, n’étaient ni spécialement motivés, ni expressément motivants. Une entrée en matière, qui aujourd’hui couplée avec les conseils quelques peu désœuvrés de sa collègue de SVT, aurait pu s’avérer très décourageants.

PowerUp 3.0 : plus grisant qu’une boisson énergétique

Mais Monsieur Bosselin, de par son statut de professeur remplaçant, est un habitué des situations d’urgence et des contextes difficiles. Il n’est d’ailleurs pas venu les mains vides. Il s’est ainsi équipé de quelques trouvailles ingénieuses dont il a lesté sa sacoche.

L’une d’entre elles pourrait s’avérer fort utile pour permettre à ses nouveaux élèves d’appréhender le caractère conceptuel de la « force » d’une manière plus ludique et donc plus captivante. Il s’agit, non pas d’une réplique du sabre laser de maître Yoda, mais du « PowerUp 3.0 ».

Rien que le nom…

« C’est quoi M’sieur ? Un nouveau jeu vidéo !?.»

.. se moque Antoine depuis le dernier rang, déclenchant rires et plaisanteries

C’est parfait. Exactement ce à quoi Monsieur Bosselin s’attendait comme réaction.

« Et dans quelques instants, je porte l’estocade, pense-t-il tout bas. Et n’oubliez pas de prendre avec vous vos téléphones portables. Nous allons en avoir besoin, affirme-t-il tout haut.

- On a droit à nos portables Monsieur ? s’étonne Valérianne

- Bien évidemment, sinon comment imaginez-vous contrôler votre avion ? renchérit le professeur

- On va piloter un avion ? souffle Kévin, épaté par cette annonce

- Oui ! Ce sera la meilleure mise en situation possible pour que vous puissiez comprendre ce qu’est une force et comment elle influe sur le mouvement d’un objet. Rendez-vous demain 9 heures dans le parc derrière le bâtiment principal. »

Origami ou/et ingénierie

C’est un peu surprise que Madame La Principale constate, par la fenêtre, le calme et la concentration qui règne parmi le groupe d’élèves qui entoure le professeur de physique. Elle n’est pas vraiment habituée à ce type de comportement chez ses élèves de troisième C.

Mais lorsqu’elle aperçoit Antoine lancer un avion en papier, elle craint à nouveau le pire. Pourtant, aucun rire, aucun signe d’un quelconque débordement. Une attention extrême continue de régner parmi les enfants. Aussi sa curiosité l’incite-t-elle à quitter son bureau et à se rendre dans le parc pour voir ce qui s’y déroule.

« …Comme vous pouvez le constater, explique Monsieur Bosselin, l’avion ne s’est pas déplacé en ligne droite. Ceci parce que les petits ailerons n’ont pas été inclinés de façon identique. L’intensité de la force exercée sur l’aile droite de l’avion était donc plus importante que celle exercée sur l’aile gauche.

C’est pour cela, Antoine, que ton avion a immédiatement pivoté sur la droite. Il faut que chacun d’entre vous effectue des essais pour trouver l’équilibre parfait des forces interagissant sur votre avion afin qu’il avance en ligne droite. Après quoi nous installerons le moteur.

- Qu’est-ce que c’est ?, demande Madame La Principale à Kévin alors que ce dernier installe une petite coque transparente équipée d’une antenne sur le nez de son avion en papier

- Ça c’est le moteur de l’avion, m’dame. Mais ça sert aussi pour diriger l’appareil. Dedans il y a la batterie et un émetteur Bluetooth. Derrière, je vais fixer l’hélice et le truc qui bouge : c’est la gouverne, explique-t-il fièrement

- Mmm… je vois. Et comment allez-vous faire pour diriger votre avion ? questionne Madame La Principale

Attention : décollage immédiat

- Facile ! On a téléchargé une application sur not’ portable. Regardez M’dame, c’est comme si on était de vrais pilotes. Y’a un écran pour l’assiette, un indicateur de puissance et une manette des gaz. Dès que j’aurais allumé le moteur, je serai connecté à l’avion grâce au Bluetooth.

Pour le diriger, il suffit de basculer mon portable sur la droite ou sur la gauche, comme ça. Le prof nous a expliqué qu’il y avait dans le téléphone une fonction qui permettait de contrôler la direction : ça s’appelle « gyrophagie »…

- « gyroscopie » voulez-vous sans doute dire, interrompt Madame La Principale

- Oui, c’est ça : gyroscopie.

- Et vous n’avez pas peur de détruire votre aéronef dès votre premier essai si le vol se déroule mal

- Oh non ! C’est du papier mais c’est ultra costaud. On a déjà fait plein d’essais pour bien trouver l’équilibre des forces qui s’exercent sur l’avion en vol. Y’a eu des crashs mais l’avion y vole toujours super.

Madame La Principale rejoint alors son bureau en se disant qu’elle va devoir convoquer le plus rapidement possible Monsieur Bosselin afin que le nouveau membre de son équipe pédagogique lui indique comment se procurer cet avion en papier connecté qui devrait ravir son fils pour son prochain anniversaire.

 

 

Illustrations : www.poweruptoys.com

Références

M, Jessica. "Test Du PowerUp 3.0, L’avion En Papier Connecté." OBJETCONNECTE.NET. Date de publication 5 mai 2015. http://www.objetconnecte.net/test-du-powerup-3-0-lavion-en-papier-connecte-0954/.

Power Up : www.poweruptoys.com

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire