Par Alexandre Roberge  | a.roberge@cursus.edu

Déconstruire les théories du complot

Créé le dimanche 19 mars 2017  |  Mise à jour le lundi 20 mars 2017

Déconstruire les théories du complot

Ne paniquez pas braves gens, mais il faut le dire : le monde que vous croyez connaître n’est pas ce qu’il est. Enfin, voilà ce qu'affirment bien des individus pour qui, selon eux, nous serions manipulés par des forces au-dessus de nous. Il n’y a toutefois pas de consensus sur ces dites forces.

Certains parlent de créatures reptiliennes, d’Atlantes, de la CIA, de gouvernement mondial secret, d'élites financières, de groupes religieux, etc. Toutefois, nous n’avions pas besoin de vous en informer. Quiconque a passé un peu de temps sur Internet a croisé au moins une histoire de ce genre, une image partagée sur les réseaux sociaux ou une vidéo supposément « documentaire » sur un sujet de la sorte.

L'ère du complotisme

En fait, dans la dernière année, on a vu le complotisme prendre le pas sur l’information. Particulièrement aux États-Unis, où les théories du complot ont galvanisé une frange de l’électorat de Donald Trump qui préférait croire à ces idées fausses plutôt que les journalistes. Plusieurs portaient même des chandails invitant, sans gêne, à lyncher les travailleurs de l’information, les « véritables menteurs » selon eux. Un mouvement qui a suscité bien des articles dans les médias sur cette montée de crédulité, y compris sur notre site.

Un vieux réflexe

Pourtant, l’histoire du complotisme n’est pas nouvelle. Comme le rappelle cet article de Sciences Humaines, durant l’époque de la peste noire pendant le Moyen Âge, les gens accusaient déjà les lépreux et les Juifs d’empoisonner l’eau afin de tuer les chrétiens. Depuis, ce genre d’histoires s’est perpétué dans les siècles suivants jusqu’à nos jours. Il faut dire qu'il y a eu dans le passé de vraies machinations comme celui du Rainbow Warrior.

Or, les conspirationnistes ne voient le monde que sous l’angle du complot, sans tenter de faire appel à des coïncidences, à des erreurs ou même une perception erronée. Par exemple, des images ont circulé dans la foulée de l’attentat de Charlie Hebdo prétextant que le tout était organisé puisque le véhicule était différent sur deux photos qui avaient été publiées dans les médias. Sur l’une d’elles, les rétroviseurs étaient blancs et sur une autre, ils étaient noirs. Un oeil averti n'aurait besoin que de quelques secondes pour comprendre que la première a été prise d’un toit et qu’il y a eu réverbération de la lumière sur les phares. Or, les conspirationnistes n’en démordent pas. Ces attentats sont une vaste supercherie, entre autres, à cause de cet élément ou celui de la carte d’identité retrouvée dans la voiture. Et malheureusement, des jeunes croient autant à ces idées que les adultes.

Déconstruire par la pédagogie

Dans ce contexte, est-il possible de déconstruire les théories du complot? Le site Spicee, que nous vous avions présenté, essaie de le faire. Est-ce que cela peut fonctionner? L’article de Sciences Humaines n’est pas rassurant en ce sens. En fait, plus une personne est plongée dans le conspirationnisme et a publiquement affirmé ses positions, plus il est difficile, même avec des arguments solides, de la faire changer d’idée. Il devient donc important de faire en amont un travail avec les enfants afin de développer leur sens critique. D’ailleurs, la plateforme Éducsol a une page de liens et de ressources pour tous les niveaux expressément conçue pour déconstruire ces idées. Il faut dire que la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem fait elle-même régulièrement les frais de théories en tout genre.

Identifier la source, l'origine...

Le travail de déconstruction n’est toutefois pas évident. Un professeur d’histoire-géographie enseignant à des élèves de 4ème et 3ème année explique sa méthode. Comme le dit lui-même Thomas Vescovi, il ne s’agit pas d’une recette miracle. Lui-même ayant succombé à 15 ans à des théories du complot, il comprend bien comment des jeunes qui cherchent à saisir leur monde compliqué préfèrent les solutions faciles que sont Internet sans vérifier les sources.

Son approche est d’abord historiser les croyances, c’est-à-dire mettre en contexte différents éléments comme par exemple la naissance de Daesh ou l’empire fatimide qui était en place dans ce qui deviendra l’actuelle Tunisie. Ainsi, il apprend aux élèves à se méfier de ceux qui se servent de leurs croyances personnelles en politique. La deuxième partie est justement de comprendre le politique. Il explique comment les différentes factions s'en servent. Le débat en classe sur des sujets délicats devient plus apaisé et rationnel une fois que les élèves ont compris ces éléments. Enfin, il cherche des pistes de sortie avec eux. Une façon de parler des médias, de leur orientation politique, de médias indépendants et autres. Les jeunes finissent par saisir que l'affirmation comme quoi un groupe de gens contrôle la planète est plutôt irrationnelle.

En fait, Thomas Vescosi rappelle à ses élèves que l’idée d’un axe du bien et du mal est absurde. Le monde se compose d’états, de groupes et d’individus qui cherchent tous à défendre leur intérêt personnel et collectif. Bref, le travail de fond est d’expliquer le politique au sens large aux élèves. Une tâche importante d’autant plus que dès qu’ils sortent de la classe, ils seront confrontés à nouveau à des informations tronquées ou contradictoires.

Illustration : The girl with cold hands don't expect me to tell you via photopin (license)

Références

Battaglia, Mattea. "Théories Complotistes : Quand Najat Vallaud-Belkacem Trolle Ses Trolls." Le Monde.fr. Dernière mise à jour : 2 février 2017. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/02/theories-complotistes-quand-najat-vallaud-belkacem-trolle-ses-trolls_5073288_4355770.html.

Bert, Claudie. "Théories Du Complot : Notre Société Est-elle Devenue Parano ?" Sciences Humaines. Dernière mise à jour : 9 janvier 2017. https://www.scienceshumaines.com/theories-du-complot-notre-societe-est-elle-devenue-parano_fr_33953.html.

Devillers, Sonia. "Campagne US : Comment Le Complotisme a Pris Le Pas Sur L'info." France Inter. Dernière mise à jour : 10 novembre 2016. https://www.franceinter.fr/emissions/l-instant-m/l-instant-m-10-novembre-2016.

Le Luherne, Nicolas. "Les Bienfaits Du Scepticisme : Antidote à La Crédulité Rampante." Thot Cursus. Dernière mise à jour : 30 janvier 2017. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/28378/les-bienfaits-scepticisme-antidote-credulite-rampante/#.WMl1yvnhCM8.

Le Luherne, Nicolas. "Éduquer Face Au Complotisme : Interview De Thomas Huchon." Thot Cursus. Dernière mise à jour : 6 juin 2016. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/27390/eduquer-face-complotisme-interview-thomas-huchon/#.WMl1v_nhCM9.

"Ressources - Déconstruire La Désinformation Et Les Théories Conspirationnistes." Éduscol. Dernière mise à jour : 23 août 2016. http://eduscol.education.fr/cid95488/deconstruire-desinformation-les-theories-conspirationnistes.html.

Vescovi, Thomas. "Le Complotisme Déconstruit Par La Pédagogie, Par Thomas Vescovi." MeltingBook. Dernière mise à jour : 3 mars 2017. http://www.meltingbook.com/theorie-complot-politique-thomas-vescovi/.

Poster un commentaire

Commentaires

0 commentaire