Articles

Publié le 19 mai 2021 Mis à jour le 19 mai 2021

Qu'observe-t-on quand on fait du dessin d'observation ? (1/2)

Dessiner avec le cerveau droit, avec le gauche, et pourquoi pas les deux ?

Être ou ne pas être !

Faire un dessin d’observation ne représente à priori rien de bien compliqué. Se concentrer, bien regarder, et reproduire les proportions, les angles, les formes. Sauf que ça ne fonctionne pas si simplement. Pendant qu’on essaie de reproduire et d’être au plus près, notre œil et notre esprit sont en discussion.

Ce que nous croyons voir dépend beaucoup de ce que nous savons déjà. L’observation est toujours une construction et le dessin d’observation oblige à sélectionner et à élaborer à partir de cette construction. Des dizaines d’artistes ont inventé des méthodes pour résoudre ce paradoxe. Nous vous proposons un panorama en deux articles des principales d’entre elles.

Regarder et faire abstraction de ce que l’on sait

Betty Edwards : un succès planétaire

Oubliez tout ce que vous savez ou croyez savoir. Réapprenez à regarder. Betty Edwards a sans doute écrit un des livres consacrés à l’apprentissage du dessin les plus vendus : « Dessiner avec le cerveau droit ».

Nous ne voyons plus un animal ou une chose que nous pourrions nommer et décomposer, mais des contours, des espaces, des relations, des angles, des ombres, des lumières et des couleurs. Betty Edwards nous incite à ne pas nommer les choses que nous dessinons, à mettre en veilleuse notre cerveau gauche, tourné vers l’analyse pour permettre au droit de se concentrer sur ce que l’on perçoit.

La méthode développée dans les années 1970 s’appuie en effet sur le modèle des deux cerveaux. La partie gauche, qui analyse, qui nomme et qui cherche à organiser nous empêcherait de nous concentrer sur les informations que les yeux nous renvoient. Il s’agit donc de faire taire une partie du cerveau pour permettre à l’autre de s’exprimer… Les hypothèses théoriques sont sans doute datées mais Betty Edwards en sort une méthode utile qui a permis à ses millions de lecteurs de progresser ou de gagner un peu de confiance en eux.

Angles, proportions, vides et pleins

Alors, qu’observe-t-on quand on dessine avec Betty Edwards ? En s’interdisant de nommer les choses, ses étudiants se concentrent sur les contours, sur les espaces, et en particulier sur les espaces vides. Ils prêtent attention aux formes, aux angles et aux proportions. Retourner le modèle, dessiner sans regarder sa main sont autant d’exercices destinés à nous faire perdre des habitudes et des automatismes qui nous brident.

L’approche orientée « cerveau droit » séduit, d’autant qu’elle promet à chacun d’entre nous des progrès rapides. Les exemples de travaux d’élèves présentés dans le livre sont convaincants au vu des avancées réalisées. Les travaux de grands débutants laissent la place à des représentations plus crédibles. On peut cependant leur trouver un manque de fermeté, de structure et de caractère.

Comprendre ce que l’on voit

Ce que nous apprend Aaron Blaise

Aaron Blaise a travaillé sur le Roi Lion et a réalisé Frère des Ours. Il a également participé à de nombreux autres dessins animés comme La Belle et la Bête. Il enseigne maintenant le dessin dans des cours à distance, en vidéo.

Pour dessiner un mammifère ou un oiseau, il commence par en détailler le squelette, les articulations, les points d’attache des muscles. Pour dessiner un lion, il part du crâne en résine qui trône parmi d’autres dans son studio, puis il construit un squelette, pose des muscles, de la peau et enfin de la fourrure. Il raconte l’animal et ses points forts au fur et à mesure que l’œuvre prend forme. Ici, les os ont du volume pour porter une masse importante, là, la peau est plus épaisse ou la crinière plus fournie. C’est le dessin « de l’extérieur vers l’intérieur ».

C’est parce que l’on connait le fauve que l’on sait quoi observer. « On n’est curieux qu’à proportion qu’on est instruit » nous dit Jean-Jacques Rousseau. Plus on s'est penché sur l'anatomie, plus le contact direct avec l'objet ou son image prendra du sens.


Aaron Blaise n'est pas le seul à procéder ainsi. Stan Prokopenko a formé des dizaines de milliers de graphistes, et ses vidéos sur YouTube ont des centaines de milliers, parfois même des millions de vues. Il y interagit avec Skelly, un squelette en 3D, et consacre beaucoup de temps à nous expliquer les aspects techniques, poursuivant ainsi une tradition qui va de la Renaissance jusqu’à la première partie du XXème siècle. Tim Pond passe de nombreuses heures dans les zoos à observer et dessiner les animaux. Son livre insiste sur l’anatomie, la construction, tout en insistant sur le dessin rapide sur le vif.

On dessine ce qu’on sait, pas ce qu’on voit !

Ernst Gombrich : l’illusion d’un œil

Le grand historien d’art du XXe siècle Ernst Gombrich nous le confirme dans son livre majeur « Art et Illusion ». Les grands maîtres du dessin d’observation comme Dürer ou Vinci ont commis quelques erreurs d’anatomie liées à ce qu’ils savaient ou à ce qu’ils anticipaient. Ils pensaient reproduire fidèlement, établir un raccourci entre l’œil et la main, et pourtant, c’est leur mémoire qui parlait.

Ainsi, les cœurs dessinés par Léonard à partir de dissection font apparaître des caractéristiques qu’il a pu lire dans les œuvres de Galien, mais qu’il n’a pas pu observer. Il a relayé des erreurs du médecin grec en croyant copier ce qu’il voyait. Les premiers illustrateurs qui observaient scrupuleusement des chevaux leur faisaient des cils sur la paupière inférieure, en se référant à ce qu’ils connaissaient : l’œil humain.

Observer, pour un illustrateur, c’est interpréter, mettre en forme, rapprocher l’inconnu du connu. Croire le contraire, refuser de comprendre ce que l’on voit et penser que l’on peut poser un œil neuf et vierge de toute connaissance sur des objets est illusoire.


Dessiner « à travers »

Observer, c’est donc aussi se représenter ce qui se passe sur la partie invisible de l' objet. J’observe mieux un œil si j’ai des notions sur ses aspects convexes et concaves qui expliquent ses reflets. Je représenterai mieux un mammifère si je me figure ses quatre membres et la façon dont ils sont positionnés. Pour bien observer, je dois aussi dessiner ce que je ne vois pas. Dessiner un personnage avec un chapeau, c’est dessiner la forme de son crâne, éventuellement le volume de la coiffure, et seulement ensuite m’attaquer au chapeau. Sinon, tout bon observateur que je suis, je risque de dessiner un crâne qui ne rentre pas dans le chapeau !

Nous l'avons  vu, le travail de copie est loin d'être une activité objective, où la main se contenterait de présenter ce que l’œil voit. L'illustrateur fait de nombreux allers et retours entre des modes d'appréhension différents. Il confronte ce qu'il sait à ce qu'il voit et interprète ce qu'il voit en fonction de ce qu'il sait.

Changer d'approche, passer d'une technique inspirée de Betty Edwards à des techniques plus classiques héritées de la Renaissance permet sans doute de nombreux progrès. Dans la deuxième partie de l'article, nous verrons qu'il est possible d'aller plus loin dans ce travail de construction. Le dessin d'observation gagnera en effet à ce que l'illustrateur prenne des parti-pris affirmés, pense aux rythmes et simplifie les formes mentalement.

[Suite sur la partie 2 ... ]

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources

Betty Edwards, Dessiner grâce au cerveau droit. 4e édition, Éditions Mardaga, 320 pages, 2014
https://www.decitre.fr/livres/dessiner-grace-au-cerveau-droit-9782804705749.html

Ernst Gombrich Art et Illusion — éditions Gallimard — première publication en 1971, traduction Guy Durand — 1996
https://www.decitre.fr/livres/l-art-et-l-illusion-9782070115396.html

Stan Prokopenko - un site très généreux avec beaucoup de vidéos en accès libre : https://www.proko.com/

Aaron Blaise - De nombreuses ressources, des cours très complets, mais payants : https://creatureartteacher.com/


Mots-clés: Observation Analyse Anatomie Méthodes d’observation Dessin d'après nature

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Le pouvoir de l'observation


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !