Articles

Les badges améliorent-ils la reconnaissance des savoirs ?

Les effets et conditions de la reconnaissance

Par Denis Cristol , le 04 juin 2018

Les formes de la reconnaissance

La reconnaissance est un acte social performatif qui habilite la personne reconnue dans son pouvoir de connaître et d'agir. Cet acte formel ou informel produit des effets par sa simple énonciation, c'est pourquoi il est désigné comme performatif au sens du linguiste Austin. L’expression verbale produit un effet. Austin distingue :

  • l'acte locutoire (tel mot renvoie à tel référent, tel autre prend tel sens) ;
  • l'acte illocutoire (l'énoncé doit s'entendre comme telle action) ;
  • l'acte perlocutoire (l'énoncé provoque tels effets au-delà de la simple compréhension de l'énoncé).

L'absence de reconnaissance est déceptive et produit de la démotivation. L'enseignement en tant que système de distribution de méconnaissances et de reconnaissances dispose d'une immense influence sur nos rapports aux savoirs aux autres et à la vie. En quoi le pouvoir du numérique peut-il transformer cette distribution? La neutralité supposée d'un algorithme peut-elle être une source de confiance en soi? L’attribution d’une note automatique est-elle un acte au sens d’Austin ou bien une routine mécanique ?

Qui reconnaît?

La question de qui est habilité à reconnaître est importante quant aux effets produits. L'impact est en effet différent si c'est notre ami d'enfance, un conjoint, un proche, un pair, une commission ad hoc de spécialistes, un jury aléatoire, un professeur, un enseignant, un éducateur, des auditeurs, ue assemblée votante, voire un algorithme qui reconnaît quelque chose qui vous distingue.

La proximité et la relation d'amitié empêche parfois une vision objective: la critique est trop forte ou particulièrement atténuée. Mais, si celui qui est l'objet d'une reconnaissance ne reconnaît pas en retour la légitimité de celui qui le distingue, l'effet peut être déjoué. Recevoir une distinction honorifique d'une personne en contradiction avec l'honneur distribué est de peu de poids. L'effet serait même inverse. Imaginons un instant la valeur d’une distinction ou d'un diplôme remis par un homme ou une institution crapuleuse?

De la même façon celui qui décerne un diplôme doit pouvoir se prévaloir de la maîtrise des savoirs reconnus au récipiendaire, au risque de n’être qu’un agent pour autrui. Alors l'impartialité et la neutralité d'un algorithme peuvent-ils exacerber des jugements portés ou au contraire en limiter la portée? Le savoir et son évaluation peuvent-ils être conçus en dehors de tout rapport au savoir et de tout cadre social? N'est ce qu'une mesure objective d’une situation ou se mêle-t-il également un jugement esthétique ou subjectif? L'air du temps valorise-t-il aussi des apprentissages à la mode?

Qu'est ce qui est reconnu?

La reconnaissance qu'elle soit donnée ou attendue s'attache à une qualité, un savoir-faire, une compétence, un tour de main, une connaissance, une aptitude, une capacité, un savoir, une expérience, une contribution, un résultat ou un potentiel qui se distingue du commun.

N'importe qui ne peut se prévaloir du titre de boulanger ou de celui d'avocat. C'est toute la gamme des activités humaines qui fait l'objet d'une valorisation. Parfois à l'instar des grades d'arts martiaux, la reconnaissance de la maitrise est progressive jusqu'au sommet de l'art. De la ceinture blanche à la ceinture noire, c'est un ensemble de nuances qui s'étale. Le spectre de la progression est rendu visible. Il va du novice impétrant au maître accompli, capable d'apporter de nouvelles nuances aux héritages passés d'une discipline.

Un questionnaire à choix multiples (QCM) ou des épreuves en ligne pourraient attester de savoir stabilisés mais qu'en est-il de la singularité d'un style? Des algorithmes normeront ils la pensée disruptive avant-gardiste ou créative disant ce qui mérite d’être su demain et ce qui est sans intérêt? Sans le sens critique d’un évaluateur, comment ce qui est intrinsèquement humain sera-t-il repéré ?

Comment reconnaître ?

Il existe une variété de façon d'obtenir une reconnaissance selon les activités humaines:

  • l'assiduité à des pratiques et l'accumulation de preuves au quotidien,
  • la confrontation à un référentiel, une norme d'usage prise en référence,
  • la production de travaux de traces qui marque un apprentissage (devoir, projet, réponse à des QCM, passage d'épreuves pratiques ou théoriques),
  • la réponse aux questions d'un jury à l'occasion d'une soutenance orale ou de l'argumentation d’un mémoire ou d'une note de synthèse,
  • la recherche et l'expression de preuves,
  • la recommandation d'un ou plusieurs professionnels proches de celui à reconnaître,
  • être observé en action, voir des résultats connus,
  • une enquête sur les activités effectuées.

Dans toutes ces modalités, les traces laissées en ligne deviennent plus faciles à collecter. Les portfolios de nouvelles générations capturent des textes, des images, de la vidéo et de plus en plus de preuves multimédias. Les badges acquis à l’occasion de MOOC participent de nouveaux signes. Mais elle soulèvent de nouvelles questions : comment en évaluer la pertinence à l’apport au stock de savoir humain déjà étiqueté ?

Quels sont les effets de la reconnaissance?

Les effets de la reconnaissance attestent un accroissement de connaissances et de maîtrise ou des résultats probants dans un art, une discipline ou une activité humaine. Dans un processus de recrutement, ils rassurent un employeur pour l'attribution d'un poste. Ils justifient une augmentation de salaire. Ils permettent d'augmenter l'estime et la confiance en soi, ou le sentiment d'efficacité personnelle.

Parfois, la reconnaissance produit simplement un espoir d'une situation meilleure ou bien une mise en visibilité sociale de pratiques ou de visions sur le monde. La part d'influence sur sa propre vie augmente pour l’individu reconnu. Puisqu’il a réussi, et que d’autres lui disent, il pourra le faire encore plus et mieux. La reconnaissance possède une vertu d'émancipation.

Lorsque cette reconnaissance est démultipliée en ligne, les effets sont également plus visibles. Si un expert reconnu valide vos compétences sur un réseau social, c'est tout le réseau qui est mis au courant. Et si l'expert reconnaît n'importe qui, c'est sa propre réputation qui est mise à mal.  Le réseau joue un rôle d'auto régulation. Il est cependant utile de distinguer les recommandations de compétences et les recommandations qualitatives argumentées. Par exemple sur Linkedin, si les premières ont peu de crédit car n’importe qui peut évaluer, les secondes sont plus situées. Mais que vaut vraiment l’attestation de réussite à un MOOC sur son CV, simple centre d’intérêt ou réel investissement d’apprentissage ? Quid de la mécanisation de la reconnaissance? Ne produit elle pas une anonymisation? Quel va être le récit de la conquête du savoir ? La reconnaissance vaut aussi par le rituel de passage et les épreuves auquel elle soumet l’impétrant.

Quelles sont les formes de la reconnaissance?

Les reconnaissances publiques

Plus celui ou ceux qui reconnaissent sont estimés légitimes par le plus grand nombre, plus la reconnaissance qu'ils offrent aura un impact fort. La légitimité épouse souvent celle des corps constitués. Au sommet de la pyramide se trouvent diplômes, titres et grades attribués par l'état, le gouvernement ou ses représentants.

Par exemple un ministère de l'éducation nationale et, par association, une université, auront une légitimité institutionnelle forte car ils sont gardiens des intérêts généraux et soumis à de nombreux protocoles.  Par ailleurs des nuances sont aussi identifiables selon la réputation de l’école par exemple sa place dans un classement. Un individu sera aussi classé selon l’ordre de sortie d'une promotion, le « major de la promotion », saura faire valoir cette distinction comme le sociologue Pierre Bourdieu l’a montré. Il y a aussi des voies détournées de la réussite à un concours de la fonction publique ou de la confrontation à l’épreuve de la Validation des acquis de l’Expérience (VAE) qui va demander soit de mémoriser des contenus et des méthodes, soit d’apporter des preuves : écrit, mémoire, dissertation ou réponses à des questions, etc.

Les reconnaissances privées

Les reconnaissances privées sont des reconnaissances professionnelles. Par ordre de légitimité croissante il est possible de noter

  • Les attestations de présence, des acquis ou  des compétences.
  • Les labels, certificats et certifications : respect d'une norme ISO ou reconnaissance octroyée par Microsoft
  • Les titres et les diplômes décernées par des écoles privées ou des corporations professionelles (mastère, mastaire, titre d’ingénieur etc.) et identifiés par des agences gouvernementales (en France le Répertoire Nationale des certifications professionnelles RNCP).

En dehors du strict champ de la formation, il existe toute une gamme de reconnaissance professionnelle: prix ou nomination professionnelle de l'année, réussite aux épreuves d’un assesment center, retour d’évaluation à 360°, entretien d’évaluation voire même auto-évaluation. Ces voies cherchent à s’approcher de résultats effectifs : le travail ou l'œuvre visible.

Autres visages de la reconnaissance

Par souci d’exhaustivité il est encore possible de citer, les distinctions, citations et décorations et les médailles reçues pour services rendus. Des cas de reconnaissance bien particulier sont aussi notables comme avec la canonisation d'un saint ou bien la vérification d'un miracle qui obéit à une procédure. Aux faits objectifs et preuves mesurables s'adjoignent la force de la croyance.

Effet de réputation

Les badges qui attestent la participation aux MOOC n’échappent pas aux effets de réputation de la plateforme qui abrite la formation ou à la qualité de l’enseignant ou de l’école qui diffuse le cours. Toute l’analyse sociologique présentée dans l’article se transpose. Mais en plus, au fur et à mesure que croit la connaissance de l’existence des MOOC dans la population, le crédit qui est associé à ce qu’ils attestent grandit. Les apprenants auraient même selon un article de recherche paru dans Distance et Médiation des Savoirs, un moindre stress dans la passation des épreuves. Il faut cependant vérifier la nature de la reconnaissance obtenue par le badge, il en existe selon Marie Loyen plusieurs types

  • Badges d'encouragement, de réussite
  • Badges d'adhésion
  • Badges de capacité
  • Badges de participation
  • Badges de collaboration
  • Badges de production

Comme toute reconnaissance sociale, la présence humaine reste prépondérante; si l’algorithme sait mécaniser des tâches d’attestation à des réussites d’épreuves normées, il ne saura pas se substituer au recruteur et à son jugement évaluatif.

Sources

Journal open édition - Badges et certifications : ressentis d’apprenants ayant suivi des MOOC  https://journals.openedition.org/dms/2049

CNRTL Performatif http://www.cnrtl.fr/definition/performatif

Terra nova libérer la VAE http://tnova.fr/rapports/liberer-la-vae-comment-mieux-diplomer-l-experience

Unow Le badge en formation  https://www.unow.fr/blog/le-coin-des-experts/badge-a-competence/

Thot cursus éducatif. Que vaut réellement un Mooc sur votre cv.   https://cursus.edu/articles/33455#.WvIEQ8q-ihA

Wikipedia diplôme https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Diplôme 

Certification Microsoft https://www.microsoft.com/fr-fr/learning/certification-exams.aspx
ISO 9001 https://www.iso.org/fr/iso-9001-quality-management.html

RNCP http://www.rncp.cncp.gouv.fr/

40 MOOC et rncp https://moocinfo.net/2015/11/19/mooc-openclassrooms-iesa-chef-de-projet-multimedia/

L’œil du recruteur – les recommandations Linkedin ont-elles une valeur ?  http://oeildurecruteur.ca/les-recommandations-linkedin-ont-elles-une-valeur/

Wikipédia – La distinction. Critique sociale du jugement. https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Distinction._Critique_sociale_du_jugement

La Toupie – Biographie de Pierre Bourdieu - http://www.toupie.org/Biographies/Bourdieu.htm

Job Teaser - Tout savoir sur l’assesment center - https://www.jobteaser.com/fr/advices/26-tout-savoir-sur-l-assessment-center

Lourdes sanctuaire – La reconnaissance d’un miracle - https://www.lourdes-france.org/reconnaissance-miracle

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur