Articles

La vérité sur les moments "Eurêka"

L'éclair de compréhension vient-il vraiment de nulle part ou n'est-il pas la somme de travail et d'observation d'une personne?

Par Alexandre Roberge , le 28 mai 2018 | Dernière mise à jour de l'article le 29 mai 2018

La légende est connue, mais rappelons-la à ceux qui l’auraient oubliée. Archimède, savant grec à qui l’ont doit de nombreux principes sur l’hydrostatique et le principe de levier, aurait découvert sa poussée d’Archimède en prenant son bain. Voyant comme l’eau réagissait alors qu’il s’immergeait, il aurait constaté cette loi et se serait écrié « Eurêka », ce qui veut dire « J’ai trouvé », en courant nu dans les rues Syracuse. Ayant eu lieu il y a plus de 2000 ans, difficile de dire si cet événement est historiquement vérifique. Néanmoins, l’anecdote a été si frappante que le terme est resté lié aux découvertes scientifiques.

Au point où les historiens et le grand public aiment pointer des « moments eurêka » dans l’histoire de la science. L’autre récit le plus connu est celui de Newton qui aurait vu une pomme tomber, ou celle-ci aurait même heurté sa tête selon certains, et aurait ainsi eu l’idée de la loi de la gravité.

Cette liste du site Smithsonian traite aussi d’autres découvertes faites par ces moments mélangeant hasard et trouvaille comme la teinture synthétique, le plastique ou le micro-ondes. D’accord, mais ces instants eurêka se produisent comment? Des neurologues et neurobiologistes essaient justement de comprendre comment on y arrive.

Le processus mystérieux de la trouvaille

Le fonctionnement de notre encéphale nous étant encore plutôt inconnu, les scientifiques cherchent à comprendre ce qui se passe dans celui-ci quand nous avons un éclair de génie. Car cela peut être vu avec des machines de résonance magnétique de plus en plus perfectionnées. Une recherche effectuée par des savants américains, anglais et suisses tentent d'analyser le fonctionnement. En fait, leur hypothèse est que dans le subconscient se trouvent beaucoup d’idées. Or, personne ne savait comment celles-ci apparaissaient dans le conscient. Ces chercheurs ont donc cherché à voir quand cela se produisait. Ainsi, des cobayes devaient observer un écran sur lequel des points étaient affichés. Il fallait qu’ils les suivent du regard comme des grains de sable et voir de quel côté ils étaient majoritairement balayés (gauche ou droite). Ensuite, ils devaient indiquer sur une horloge le moment, selon eux, où ils ont pris leur décision. L’étude est encore à un stade préliminaire, mais les scientifiques espèrent comprendre la mécanique de compréhension.

Une autre récente étude faite par des chercheurs autrichiens et anglais a réussi tout de même à montrer ce qui nous pousse à vivre ces instants. Ils ont demandé à une trentaine de candidats de résoudre des petites énigmes. Celles-ci constituaient de trouver un mot qui unissait trois autres. Un exemple : les termes « suspendu », « couvert » et « Avignon » pour en venir à « pont ». À chaque fois, les chercheurs notaient ce qui se passait quand ils trouvaient les réponses. Ils ont remarqué que les noyaux accumbens étaient actifs tout au long du processus mais particulièrement lors de la découverte. Ils sécrétaient alors de la dopamine, un neurotransmetteur lié au plaisir par la récompenbse. D’où le sentiment de joie intense quand arrive un moment eurêka. Nous nous retrouvons récompensés par notre cerveau.

L’inspiration, ça se travaille

Par contre, il faut faire attention avec cette idée du moment eurêka. D’ailleurs, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a mis en garde les gens par rapport à cette approche. La création du réseau social ne s’est pas faite du jour au lendemain et il ne savait même pas qu’il serait parmi le groupe qui le créerait. Ils ont d’abord eu une idée de connexion entre étudiants un soir et petit à petit le concept s’est amélioré. D’ailleurs, cette historienne rappelle que l’histoire de Newton a quelque peu été embellie par les biographes. Même celle d’Archimède a sûrement été exagérée.

Néanmoins, ils restent que les deux ont eu cet éclair de compréhension. Or, dans les deux cas, nous pouvons noter qu'ils avaient une approche contemplative qui a pu aider dans le développement de leur pensée. Dans certains cas, ça a servi pour régler un problème. Par exemple, le docteur français René Laennec avait des difficultés à obtenir des battements cardiaques d’une patiente obèse avec la méthode traditionnelle d’écouter en collant une oreille sur la poitrine. Or, en voyant des garçons jouer dehors et se parler au travers d’un tuyau, il a eu l’idée d’un outil similaire, mais conçu pour les médecins. D’où l’invention du stéthoscope.

Bref, il faut enseigner que le moment eurêka n’est pas cet instant magique où les Muses viennent vous toucher d’une idée de génie. C’est en usant de sa créativité, en réfléchissant et en se permettant des périodes de contemplation que l’inspiration s’alimente et que des solutions se trouvent. Par exemple, cette infographiste rappelle qu’il lui faut gribouiller beaucoup d’essais et d’erreurs avant d’avoir la bonne idée. Il lui arrive aussi de faire autre chose ou d’en parler avec de la famille et des amis pour avoir un flash. L’éclair de compréhension n’est donc pas un don du ciel, mais uniquement le fruit de travail, de contemplation et de réflexion intense.

Illustration : toptenalternatives analysis-blackboard-board-355952 via photopin (license)

Références

Albreicht, Karl. « Have You Experienced "Eureka" Moments? » Psychology Today. Dernière mise à jour : 29 septembre 2017. https://www.psychologytoday.com/us/blog/brainsnacks/201709/have-you-experienced-eureka-moments.

Clifford, Catherine. "Mark Zuckerberg : “The Idea of a Single Eureka Moment is a Dangerous Lie”." CNBC. Dernière mise à jour : 31 mai 2017. https://www.cnbc.com/2017/05/31/mark-zuckerberg-the-idea-of-a-single-eureka-moment-is-a-lie.html.

Handwerk, Brian. "Sometimes, a Scientific 'Eureka!? Moment Really Does Change the World." Smithsonian. Dernière mise à jour : 6 mars 2018. https://www.smithsonianmag.com/science-nature/sometimes-scientific-eureka-moment-really-does-change-world-180968331/.

« How Reflecting on Life Experience Can Lead to That Eureka Moment. » Michaelandgeorge. Dernière mise à jour : 28 novembre 2017. https://michaelandgeorge.com/blogs/the-illuminators/illuminator-no1-becky-feiner.

Johnston, Ian. "Scientists Have Pinpointed the 'eureka' Moment in the Brain - and It Could Solve Some Philosophical Problems." The Independent. Dernière mise à jour : 27 juillet 2017. https://www.independent.co.uk/news/science/eureka-moment-brain-explain-biology-philosophy-issues-science-aha-archimedes-bath-a7863331.html.

Newman, Cathy. "How 'Eureka' Moments in Science Happen." National Geographic. Dernière mise à jour : 23 mai 2017. https://news.nationalgeographic.com/2017/05/eureka-insight-newton-archimedes-genius-science/.

Newman, Tim. "What Happens in the Brain During a 'eureka!' Moment?" Medical News Today. Dernière mise à jour : 30 avril 2018. https://www.medicalnewstoday.com/articles/321638.php.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné