Articles

Le cimetière des mauvaises idées pédagogiques

À chaque fois on se dit «non pas ça» mais, comme dans un film d'horreur, les mauvaises idées pédagogiques sont increvables

Par Denis Cristol , le 06 mai 2019 | Dernière mise à jour de l'article le 14 juin 2019

Comme pour la fin de vie des éléphants il existe un cimetière des idées pédagogiques. Un jour ou une nuit, elles font leur petit baluchon de principes et d'idéologies, prennent la route de l'oubli et finissent sous la poussière. Les cimetières d'idées sont pleins de bonnes et de mauvaises intentions démontrées inefficaces.

La décharge électronique

On y trouve des naissances précoces à ranger dans les idées mort-nées qui procèdent de la pensée magique. "J'ai fait un rêve, il y aurait un ordinateur Thomson MO5 et T07 dans chaque classe, et tous apprendraient une nouvelle langue émancipatrice. Adieu grec et latin, cédons tout au langage informatique".

Faute d'accompagnement, de formation, de programmes, le rêve d’informatique pour tous part en déconfiture mais rien n'empêche un nouveau planeur d'affirmer " Avec une tablette numérique pour tous ou un TBI dans chaque classe ou (choisissez le motif l'histoire est identique) l'accès au savoir sera enfin libéré." La technologie change mais pas la mécanique bien huilée du songe techno. La pédagogie ne partirait-elle pas d'un rêve partagé plutôt que seulement d'une lubie individuelle ? C'est toute la difficulté d'apprendre ensemble à laquelle se frottent les pédagogues.

La fosse universelle

Des fosses communes regorgent de fausses bonnes idées à la pelle. Elles reviennent hanter les esprits des décideurs comme par exemple "je décide d'une unique méthode de lecture pour des centaines de milliers d'enseignants. La science est avec moi. Vous devrez obéir à la loi et enseigner comme je l'ordonne." C'est d'une touchante naïveté de croire que la raison aplatit tous les problèmes. Et de quelle raison parle-t-on ? Les pédagogues ont peu de vérité en partage sauf peut-être d'être modeste sur les certitudes. Ils sont moins des répétiteurs de circulaires (et parfois la désobéissance sauve des générations d'enfants) que des médiateurs du savoir. Et en plus ils ont des idées et ils prennent en compte la singularité de leurs élèves et la spécificité des situations.

Tant mieux car cela nous épargne du fossé entre travail prescrit et travail réel qui existe aussi en éducation. Enterrons sans flon flon ni trompettes la pédagogie ultime. R.I.P. (Rest in peace) idées définitives. Rappelons-nous que le soleil ne tourne pas autour de la terre et que ce qui est tenu vrai un jour sous peine de mort s'avère souvent dépassé avec le temps.

La damnation de l'évaluation

Certains affirment que pour supprimer la fièvre, il suffit de casser le thermomètre. Dans le même esprit si on supprime les notes alors on stabilise enfin le niveau, il ne monte ni ne descend plus puisqu'il n'y a plus rien pour le mesurer. Mais ne devrait-on pas plutôt réfléchir au service que rend l'évaluation et aux conditions qui permettent d'atteindre ce service ? Faut-il imaginer de l'autoévaluation ou de la coévaluation ? Faut-il prendre le temps de contractualiser sur le sens et l'usage d'une note. Qui veut tuer son chien l'accuse d'avoir la rage. Comment éviter d'enterrer les notes trop vite ? A quelles conditions d'attribution les notes permettent-elles de développer de la réflexivité sur son parcours d'apprentissage ?

Le mouroir psychologique

Le repérage des délinquants précoces est une idée digne d'un film de science-fiction. C'était celle d'un président français réputé pour attirer la vigilance de la justice sur ses activités parfois opaques. Tant qu'il n'est pas jugé coupable il est innocent mais pour lui, qu'aurait donné une détection précoce ? Cette volonté d'anticipation des comportements est aussi le thème du film Minority report. Voilà des idées qui pourraient être envoyées dans un cimetière pédagogique qui pourrait être sidéral.

Le jugement définitif d'asocialité mérite d'être jeté loin loin loin dans une ceinture d'astéroïdes inaccessible. Un boulet de plus à laisser corroder. L'humain ne cesse de se déployer dans le temps et dans l'espace. C'est sa nature d'être changeant et de se transformer au gré des interactions humaines. Si l'on avait enfermé le criminel Vidocq définitivement, on aurait perdu la chance de disposer du brillant chef de la police Vidocq. Reconversion exemplaire n'est-il pas ?

Le palais d'Hadès

On peut avoir une affection particulière pour les architectures pédagogiques grandioses. Les écoles trop grandes ou mal pensées, dont les héritiers peinent des années durant à assumer les frais de maintenance. Les écoles casernes où l’on tasse les élèves comme des œufs dans une boite pourraient être placées sur un bucher mortuaire tellement elles produisent des comportements contraints et réduisent l'élève à habiter le rôle du pion impersonnel d'une case-salle vers une autre case-salle.

L'entonnoir mortel

Parmi les idées les plus néfastes à ensevelir dans un cercueil de plomb on doit compter les manuels nationalistes préparant à la haine. Alice Miller avait identifié de tels ouvrages au XIXe siècle en France et en Allemagne avec les résultats que l'on connaît. Des millions de morts héros et patriotes peuplent les cimetières des deux côtés du Rhin. Gageons que des fantômes se sont échappés des ossuaires car des manuels plein de préjugés et de ressentiment circulent encore à croire les israéliens et les palestiniens, et d'autres véhiculent des stéréotypes et des opinions tronquées. Il y a même quelques écoles secondaires en Inde ou l'on apprend la religion et la kalachnikov. Ce cocktail pédagogique produit peu d'ouverture à l'autre.

Le chaos terminal

L'hybridation de dispositifs pédagogiques en dehors du besoin d'un public ou des compétences des équipes en charge de le développer est à ranger dans la catégorie "petits meurtres entre amis" ou bien poison et vieilles dentelles". En effet nombre de dirigeants arrivés à la gestion des affaires ordonnent le numérique pédagogique au mépris des métiers et de connaissances décennales sur les conditions de succès de l'implantation du digital. Enterrons l'idée du pédagogique numérique sans peine qui fait économiser du temps et de l'argent. Le bénéfice est possible mais à condition précisément d'investir du temps et de l'argent au développement des savoirs-agir de tous.

Le vampire doré

Le fiasco de la privatisation des écoles en Suède, l'un des bons élèves éducatifs de l'Europe, n'est pas sans nous rappeler la bulle autour des prêts étudiants en Amérique du Nord. Le marché se marie-t-il bien avec la pédagogie ? Pas sûr. En Suède, la privatisation pousse à une inflation de bonnes notes, facilitée par le fait que les examens nationaux sont souvent corrigés par des professeurs du même établissement que les élèves

L'empereur sombre

En 1967 l'expérience d'un professeur américain sur l'autocratie dans un lycée rappelé dans le film "La vague" nous rappelle la facilité avec laquelle le mal peut-être séduisant. Dans le cadre d'une démonstration pédagogique l'enseignant instaure les fondements d'une dictature le jeu finit par installer des comportements stigmatisant et des comportements coercitifs au sein de la classe. L'expérience nous rappelle « la banalité du mal ». Placé en posture d'autorité l'enseignant qui ne rendrait compte à personne peut produire des monstruosités, et l'on pourrait dire que ce risque guette tout leader pédagogique qui refuserait tout droit de regard sur sa pratique ou ses décisions.

Dans le champ des possibles

Les pédagogues ne devraient-ils pas choisir comme épitaphe "ci-git les certitudes pédagogiques", tellement celles-ci empêchent d'écouter le réel. Un conseil : Si des idées vous viennent et qu'une petite musique funéraire les accompagnent dans une sorte d'air de déjà tellement vu, utilisez la technique de la pouponnière à idées.

Écrivez la pour ne pas risquer de la perdre de vue, laissez-la grandir un peu. Échangez avec des pairs pour l'améliorer la tempérer et, pourquoi pas une folie, associer des apprenants à la construction de leur propre cadre d'apprentissage. ? En fait cette folie pourrait bien être une deuxième piste. Pensez l'autre comme auteur de sa vie et non comme récipient d'une politique éducative.

Sources

Sud Ouest – Tablettes numériques à l’école, une fausse bonne idée https://www.sudouest.fr/2017/11/28/tablettes-numeriques-a-l-ecole-une-fausse-bonne-idee-3987166-4699.php

Wikipédia La vague https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Vague_(film)

Le nouvel obs Quand Sarkozy voulait détecter les troubles du comportement chez l'enfant
https://www.nouvelobs.com/societe/20081201.OBS3496/quand-sarkozy-voulait-detecter-les-troubles-du-comportement-chez-l-enfant.html

Alice Miller c'est pour ton bien https://www.alice-miller.com/cest-pour-ton-bien/

Minority report http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2013/04/01/la-science-qui-veut-predire-les-crimes/

Le point réforme du collège le fiasco
https://www.lepoint.fr/societe/reforme-du-college-le-fiasco-quebecois-11-03-2016-2024736_23.php

Cahiers Pédagogiques Supprimer les notes est-ce tromper les élèves ?  
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Supprimer-les-notes-est-ce-tromper-les-eleves

Le monde diplomatique – Privatisation de l’école, le fiasco Suédois
https://www.monde-diplomatique.fr/2018/09/GOARANT/59043

LCI – Méthode syllabique, globale définition en quoi consiste ces pédagogies de l’apprentissage de la lecture https://www.lci.fr/societe/methode-syllabique-globale-definition-en-quoi-consiste-ces-pedagogies-de-l-apprentissage-de-la-lecture-jean-michel-blanquer-ecole-primaire-2062422.html

Oury, F., & Pain, J. (1972). Chronique de l'école-caserne. FeniXX.

Wikipédia – Eugène François Vidocq
https://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne-Fran%C3%A7ois_Vidocq

Société informatique de France - Informatique pour tous
https://www.societe-informatique-de-france.fr/wp-content/uploads/2015/04/1024-5-baude.pdf

Wikipédia - Alice Miller - https://fr.wikipedia.org/wiki/Alice_Miller

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné