Articles

Chercher un emploi à l'heure du numérique

Quelques outils et principes pour décrocher l'entretien

Par Frédéric Duriez , le 17 juin 2019

La sélection des curriculum vitae est soumise aux règles de productivité qui prévalent dans l’ensemble des organisations. Il faut aller vite. D’autant que les candidatures arrivent parfois en grand nombre, surtout quand les chercheurs d’emploi automatisent les envois en fonction des mots clés d’annonces qu’ils ne lisent pas toujours.

Les mini-curriculum vitae, les formulaires en ligne, les vidéos de présentation, la construction d’une identité numérique sont autant de pistes à envisager, selon les secteurs d’activité et les postes recherchés.

quelques astuces pour chercher un emploi

Le temps manque, des formats plus courts peuvent être utiles.

Le recruteur fait des choix dans un laps de temps très court. Il faut attirer son attention, capter son intérêt et convaincre par la cohérence et la concision. Le curriculum vitae standard en format A4 n’est pas toujours la bonne réponse. Certains candidats disposent aussi d’une présentation plus visuelle, entre la carte de visite et le CV. 

mini-cv

Ils se conçoivent avec des logiciels graphiques, sur des formats destinés aux réseaux sociaux. Au minimum, il convient de respecter les règles suivantes :

  • Choisir un format paysage adapté au réseau visé
  • Utiliser des pictogrammes en s’appuyant sur des ressources gratuites comme celles référencées en bas de cet article
  • Soigner la réalisation, sans surcharge
  • Préférer les logos des logiciels utilisés aux noms
  • Supprimer ce qui n’est pas différenciant (votre goût pour le cinéma, les romans, etc.).

Des candidats vont plus loin et proposent une présentation vidéo. Elle démontre la créativité, l’aisance à l’oral et marque les esprits, dans la mesure où le procédé est encore rare. Stepstone, plateforme de recherche d’emploi, nous propose quelques conseils.

Ne pas rester seul

Les réseaux sociaux permettent de chercher en s’inscrivant dans un collectif. Indispensable pour éviter le découragement, c’est aussi très utile pour obtenir un rendez-vous. Beaucoup de chercheurs d’emploi ont trouvé grâce aux « liens faibles ». Ce ne sont pas les amis directs ou la famille qui vont vous aider directement, mais souvent des amis d’amis, des connaissances lointaines, d’anciens camarades... Philippe Douale résume ce constat par cette phrase : « ce ne sont pas vos amis (liens forts), mais vos contacts (liens faibles) qui peuvent vous aider à trouver un emploi. »

Parmi les réseaux, LinkedIn semble être l’application la plus adaptée à la recherche d’emploi et aux connexions professionnelles. Des experts multiplient les conseils pour augmenter vos chances. Mais il s’agit d’un travail sur la durée, souvent commencé en amont de la recherche d’emploi.

Sur Twitter, le tag #i4emploi identifie les tweets de propositions de services. Les membres de la communauté relaient les messages dont ils pensent qu’elles peuvent intéresser leur réseau. Le ciblage se fait ainsi par les premiers destinataires, qui font le choix de diffuser les annonces ou non à leur réseau. C’est un « don de tweet » qui a fait ses preuves et que le collectif à l’origine du mot clé explique sur son compte.

Créer du contenu en lien avec l’activité recherchée 

Chercher du travail, ça se prépare souvent bien avant d’avoir quitté son activité précédente, ou même avant la fin des études. Se créer une image numérique prend du temps. On conseille aux futurs candidats de développer du contenu sur Internet, de produire des ressources qui intéresseront les recruteurs. Pas de meilleure preuve de motivation et de compétence qu’une présence déjà affirmée sur Internet autour des domaines recherchés par les organisations ciblées.

LinkedIn, en particulier, permet d’enrichir son profil en proposant des contenus rédactionnels. En reliant le curriculum vitae, les formations et les productions, ce réseau apporte beaucoup d’informations sur les activités professionnelles d’un.e candidat.e.

L'ikigaï, l’arbre de Will Weston pour affiner son projet

On ne présente plus l’Ikigaî, tant son succès a été fulgurant en quelques années. L’activité consiste à préciser la zone en vert au centre de la rosace, en se posant une série de questions positives. L’intersection entre ce que j’aime, ce que je sais bien faire, ce dont le monde a besoin et ce qu’on pourrait me payer, peut m’aider à établir un projet professionnel.

Ikigai pour se positionner

Will Weston enseigne le dessin d’imagination et d’observation dans les meilleures écoles du monde. Il propose à ses étudiants une alternative symbolisée par un arbre. Le tronc figure la compétence clé. Je dois maîtriser cette compétence jusqu’à un certain niveau pour être considéré comme bon. Au delà, je me fais juste plaisir. Mais cette compétence ne suffit pas, il faut que j’en ajoute d’autres à un niveau optimal.

Ainsi Will Weston, nous dit qu’un enseignant en graphisme doit être très bon en dessin, mais il n’est pas nécessaire d’être le meilleur dessinateur du monde. Il doit avoir de très solides bases en anatomie, mais la connaissance du squelette et des muscles de surface suffisent. Il doit maîtriser la perspective, mais là encore, l’excellence n’est pas nécessaire. « Plutôt combiner des compétences à un très bon niveau que d’atteindre les sommets sur un seul domaine. »  pourrait être la devise du modèle.

l'arbre de Will Weston

Nous nous permettons d’ajouter à l’arbre d’origine quelques « compétences folles ». Pas indispensables et pas identifiées par les employeurs, elles peuvent faire la différence au moment d’un entretien ou sur un curriculum vitae. 

De très nombreuses ressources sont disponibles sur les sites qui se proposent de faire le lien entre demandeurs d’emploi et organisations qui recrutent. Il s’agit d’un jeu subtil où le candidat doit montrer qu’il se conforme à certaines règles (orthographe, mise en page du curriculum vitae, forme de la lettre de motivation...) mais aussi qu’il fait preuve d’imagination, et qu’il saura apporter de la nouveauté à l’organisation qui le sélectionnera.

Il reste ensuite à préparer l’entretien, individuel ou de groupe. Ici encore, les compétences mobilisées sont nombreuses.

Illustrations : Frédéric Duriez

Ressources :

Itaque Coaching - "Nos guides de la recherche d'emploi sur Internet : le CV" - consulté le 16 juin 2019 https://www.ithaquecoaching.com/articles/guide-recherche-emploi-internet-cv-3331.html

Grace Fussel - envatotuts+ "11 creative cv design tips" consulté le 16 juin 2019
https://business.tutsplus.com/articles/11-creative-resume-designcv-tips-with-template-examples-for-2019--cms-25478

Undesign, une bonne entrée vers des ressources gratuites, et en particulier des icônes
https://undesign.learn.uno

créer son CV en ligne

https://zety.com/resume-builder

https://enhancv.com

https://resumebuild.com/resume-builder/

Michel Barabel et Olivier Meier —L’avènement des compétences dites « mad skills » consulté le 14 juin 2019
https://www.linkedin.com/pulse/lavènement-des-compétences-dites-mad-skills-comment-la-michel-barabel

Philippe Douale « Comment développer votre réseau avec LinkedIn ? » consulté le 14 juin 2019
https://orgaphenix.com/linkedin-developper-reseau/

Hervé Bommelaer - 19 excellentes façons de bousiller sa recherche - consulté le 14 juin 2019
https://www.linkedin.com/pulse/19-excellentes-façons-de-bousiller-sa-recherche-hervé-bommelaer

Matthieu Gauthier - Comment utiliser LinkedIn, check-list des 37 meilleures astuces.consulté le 14 juin 2019
https://blog.hubspot.fr/marketing/comment-utiliser-linkedin-check-list-des-37-meilleures-astuces

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné