Articles

Publié le 26 janvier 2021 Mis à jour le 27 janvier 2021

Apprendre à apprendre ensemble

Se relier à l'autre et à son milieu

Ensemble

Le premier principe

«Apprendre à apprendre» serait un méta savoir humain, clé majeure du potentiel de développement personnel et professionnel. Si la cause est respectée et entendue, à défaut de définition précise, chacun met un peu de ses croyances et connaissances pour opérationnaliser cette expression.

Pour aider à y voir plus clair, il existe de multiples théories de ce que signifie apprendre ce qui influence la perspective et les moyens mis en œuvre pour apprendre à apprendre.

Que signifie apprendre?

Pour le dictionnaire Larousse apprendre se définit comme «Acquérir par l'étude, par la pratique, par l'expérience une connaissance, un savoir-faire, quelque chose d'utile» et dans même temps renvoie au fait «Enseigner à quelqu'un quelque chose, lui faire acquérir une connaissance, un savoir-faire, une expérience».

La liste des théories de l'apprendre s'enrichit sans cesse car, selon mon intuition apprendre et vivre sont synonymes. Ils sont mutuellement coextensifs. Autrement dit ils vont toujours de pair. Pas d’apprentissage pas de vie, pas de vie pas d'apprentissage. Dès lors «apprendre à apprendre» revêt des significations forts différentes. Chacune de ces théories détient sa part de pouvoir explicatif parfois elles se chevauchent, souvent elles se complètent car elles prennent en référence des disciplines et leur prismes spécifiques.

Les principales approches et théories qui s'efforcent de décrire l'apprendre sont sommairement présentées ici de façon très réductrice. Pour mémoire, les principales sont le cognitivisme, le behaviorisme, le socioconstructivisme, l'humanisme, l'énactionisme et la phénoménologie, le connectivisme  et la mésologie. Selon l'approche prise en référence l'accent est placé  sur :

  • le cerveau : les objet de compréhension de l’apprendre sont alors la mémorisation, les processus de transformation de données en savoir incorporés, les dynamiques sensori-motrices etc.
  • les comportements ; apprendre découle alors des interactions qui les produisent, des stimulis extérieurs, les motivations etc.
  • la co-construction de la réalité : ce qui importe ce sont alors les dialogues avec les autres, les facteurs sociaux, les croyances, les identités, les groupes, les rôles et les représentations,   etc.
  • le fait d'être humain engage des activités spécifiques de conscientisation, de réflexivité, de projection, d'imagination, apprendre c'est se situer dans le cours de la vie
  • le lien entre le cerveau et son environnement : sont alors explorés  les déplacements, la qualité des espaces, les perceptions, les dispositions, les neurosciences dont mises à contribution.
  • les liens et la construction de savoir à plusieurs : sont alors observés les conditions de la pairagogie, les formes de collaboration d'échange et d'élaboration d'objets communs, de partage, de soutien  etc.,
  • et enfin le couplage entre l'individu et son milieu : les chercheurs explorent les conditions de l'agentivité, la façon dont s'établit la trajection et la liberté de se mouvoir et d'apprendre dans le milieu.

Que signifie apprendre à apprendre ?

Selon  le courant théorique pris en référence apprendre à apprendre ne revêt pas le même sens et n'engage pas les mêmes approches

Si la cognition est mise en avant alors apprendre à apprendre passe par la question de l'éducabilité cognitive. Maryvonne Sorel a rassemblé dans un ouvrage d'éducabilité cognitive un ensemble de méthodes pour développer et stimuler notre cognition :

On passe par le cerveau pour mieux maîtriser les épreuves propres à l'apprentissage.

Si le comportement humain est central comme l'affirment les behavioristes, c'est en modifiant les situations d'expression de ces comportements que l'individu apprend à apprendre. Cela participe d'une forme de  développement motivationnel. Aujourd'hui les techniques de manipulation comportementales passent par des moyens aussi variés que les nudges qui jouent de nos biais perceptifs ou encore des situations de réalités virtuelle, où l'on a l'opportunité de tester sans risque d'autres comportements en se plaçant dans la peau d'un avatar. Progressivement chacun se motive pour agir dans le sens de l'effort requis pour apprendre.

En matière de socio-constructivisme apprendre à apprendre consiste à agir sur sa propre réalité. En s'engageant avec les autres vers un but précis et en dialoguant constamment avec eux, à l'occasion de projet ou de défi relevé en commun, il est possible de faire évoluer ses représentations sur ce que signifie apprendre et d'opérer des changements de croyances à cet égard. C'est ici le sens de l'action négocié avec les autres qui se déplace et vers lequel l'apprenant se dirige.

Si l'humanisme prévaut c'est en faisant l'expérience de l'empathie, du partage de la profondeur d'une expérience, de l'ouverture réciproque, par exemple au moyen de récit de vie d'autobiographies croisées ou encore d'enquêtes appréciatives, que les conditions de  de l'apprendre vont ressortir. La dimension socio-affective et la haute qualité relationnelle des groupes sont ici au cœur de l'expérience d'apprentissage.

Dans son environnement réel

Le lien de l'individu avec son environnement est un axe essentiel. Explorer ce qui nous entoure comprendre ce sur quoi l'on a prise lorsqu'on s'engage. Repérer ses marges de liberté pour exercer ses choix et autodiriger ses apprentissages passe par des dispositifs avec des objectifs flous et des cadres d'apprentissage à construire ou négocier. La confrontation  à des situations pédagogiques inachevées est un bon moyen d’apprendre à se disposer et à tirer parti des ressources et des contraintes disponibles et donc d'apprendre à apprendre.

Avec l'informatique en réseau, la théorie connectiviste tente de s'établir. Le principe en est une libre construction du savoir par la médiation informatique. De façon agrégative et itérative, les membres du réseau constitue des bases de données, des référentiels, ordonnancent des contenus, échangent des centres d'intérêt. Sans plan d'apprentissage d'ensemble chacun contribue à un tout et appréhende une forme d'intelligence collective.  Au fur et à mesure des chemins et des traces de l'apprendre se dessinent. Certaines sont perçues comme plus apprenantes et finissent par nous faire apprendre plus vite. L'apprendre à apprendre se soucie ici des liens les plus pertinents.

Apprendre à apprendre à partir du milieu consiste à considérer les liens étroits entre l'individu apprenant et son milieu. Il est important de noter ici la différence entre environnement d'apprentissage extérieur, neutre, abstrait, impersonnel et milieu d'apprentissage comme particularisation du monde engagement subjectif accouplement dynamique.

Si l'environnement s'impose de l'extérieur, le milieu se compose par trajectivité de l'individu avec les paysages qu'il construit. Apprendre à apprendre consiste à lire les paysages rencontrés et à leur donner un sens en fonction des plans sur lesquels sont placées les informations, en fonction des détails disponibles et des habitudes de construire notre regard sur le monde à partir de nos sensations, de nos croyances.

Apprendre à apprendre ensemble

Ce moyen semble l'un des plus puissants. Il combine différents niveaux de sens et d'intérêt des théories présentées car il embarque le cerveau, le corps, les émotions, les espaces en particulier sociaux et les milieux où l'on apprend.

Cet apprendre à apprendre ensemble s'inscrit dans une perspective pairagogique. Il existe de nombreuses pratiques pour y parvenir comme la pédagogie des défis, la création de communautés restauratrices et inclusives, les cercles d'apprentissage. Toutes ces formes valorisent une apprenance collective où chacun cultive le désir et l'attitude d'apprendre avec et par les autres. Cette pratique bénéficie en outre au vivre ensemble et renforce la possibilité d'élaborer des ressources communes.


Sources

Le Larousse - Apprendre https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/apprendre/4746

Wikipédia - éducabilité cognitive : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ducabilit%C3%A9_cognitive

Thot cursus - Denis Cristol- Pairagogie fruit prometteur du monde du co
https://cursus.edu/articles/35215/la-pairagogie-peeragogy-fruit-prometteur-du-monde-du-co


Colloque de Cerisy - Mésologie - Nouveau paradigme de l'anthropocène
http://www.ccic-cerisy.asso.fr/mesologie17.html
Université de Lille Apprendre à apprendre ça peut s'apprendre
 https://rpn-langues.univ-lille.fr/apprendre/site/co/0-.html

Colloque de Cerisy Francisco Varela - Enaction 
https://cerisy-colloques.fr/franciscovarela2020/

Thot cursus - Qu'est ce que le connectivisme - Om El Khir Missaoui
https://cursus.edu/articles/25994/quest-ce-que-le-connectivisme

Atelier de raisonnement logique -  https://lagestionmentale.fr/atelier-raisonnement-log


Mots-clés: Humanisme Socio-constructivisme Apprendre À Apprendre behaviourisme apprenance Pairagogie apprenance collective mésologie connectivisme

Voir plus d'articles de cet auteur

Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !