Articles

Publié le 17 février 2021 Mis à jour le 18 février 2021

Un monde d'égo pour apprendre

Comme l'on se voit

Ego démesuré - Chat qui se prend pour un lion.

Présence rassurante

Nous sommes quotidiennement en relation avec d'autres individus qui expriment leur individualité et avec lesquels nous nous comparons. Pour Hegel la conscience de soi serait un acte de relation. Mais nos façons d'établir des relations changent. Nous disposons d'une conscience de soi à géométrie variable, en fonction des événements,  alors que nous tenons pour acquis d'être une continuité psychique. Écologiste dans notre magasin bio le matin, dispendieux en énergie et en carbone pour partir en week-end à l'autre bout du pays ou de la planète l'après-midi. L'inconstance nous caractérise.

Peut-être que nos esprits fonctionnent comme des rivières toujours en mouvement, toujours en renouvellement mais suivant la même pente faite de représentations et de croyances, entraînant les événements plutôt que n'étant entraîné par eux. Cette manière d'être au monde produit tout autant la permanence des habitudes de soi que l'envie d'explorer les rives. Cette attention éteinte ou exacerbée sur son rapport au monde, je la nomme égo.

Cette relation attentionnée de soi à soi,  de soi aux autres et de soi au monde finit par s'inscrire dans une identité dont l'impression de stabilité nous sécurise, car, nous nous sommes rendus prévisibles à nous même. Puisque la relation est prévisible, alors  ce soi auquel je m'attache l'est aussi et la continuité du monde est assurée. Le monde est sûr.

L'égo pour  apprendre

Avec de forts et de faibles égos des personnalités se forment. Certaines très extraverties, d'autres  particulièrement effacées. Des jeux de rôle se créent certains produisent les dérives identifiées par Karpman dans son triangle dramatique : sauveteur, persécuteur et victime.

Dans ce triangle les rôles se complètent et tournent; parfois des répétitions de scénarios de vie s'installent.  Chacun apprend s'il parvient à s'extraire des jeux de son propre égo pour en observer la dynamique. Chacun semble nourrir son égo des frictions avec les énergies des autres. Certains contacts nous font apprendre, d'autres nous limitent. D'une relation à l'autre, d'une expérience à l'autre ce cheminement crée une trajectoire identitaire forge une personnalité établi notre matrice d'apprenance, ce désir singulier d'apprendre.

Dans certains cas l'égo bloque toute forme de remise en question et d'apprentissage plutôt que de favoriser l'autoformation.   Il existe une maladie de l'ego nommée «hubris» et repéré par Lord Owen dans une recherche menée sur 100 ans de présidents américains ou premiers ministres anglais. Il s'agit du mal du pouvoir que rien ne contient. Tout semble devoir être sacrifié au dieu égo. Toutes les belles valeurs d’un individu contaminé peuvent flétrir à son contact.

  • égo rend malade du «pouvoir de» : Le «pouvoir de» est celui de l'initiative, de l'action, de l'engagement. Cette maladie du pouvoir oblige à rester sans paix toujours en quête d'une réalisation;

  • ego rend malade du «pouvoir sur» : Le «pouvoir sur» est fait de maîtrise et de domination. C'est un déploiement de la volonté, une expression sans limite du désir qui ne souffre aucune contestation.

Dans les deux cas, la maladie de l'égo se remarque par une  haute opinion de soi confinant à l'orgueil, puis à la morgue et au mépris jusqu'au dîner de con où il s'agit d'organiser l'humiliation d'autrui. Ce moteur de l'apprendre, d'acquérir du pouvoir,  se trouve parfois chez les dirigeants.  En voici quelques manifestations chez les dirigeants pédagogiques :

Quand les ravages de l'ego affectent la pédagogie et ses décideurs 

  • Le dirigeant boursoufflé d'ego voudra la plus grosse tablette ou le plus gros équipement numérique  pour son école ou son centre de formation, ou juste pour lui-même;

  • L'égo d’un dirigeant peut conduire à des usages imposés de plateformes ou de logiciels inadaptés aux pratiques  en vigueur;

  • Quand bien même cela est inutile, un égo mal placé peut conduire à concevoir des locaux pédagogiques démesurés  au regard de la réalité des flux d'apprenants. Rien ne sera trop beau ou trop grand et les conseils des usagers bien superflus;

  • La conquête internationale marque souvent de sa démesure les politiques du dirigeants égotique et parfois les déconvenues sont au rendez-vous. Des filiales d'écoles à l'étranger ou de grands échanges font flop.

  • Le dirigeant au fort égo visera souvent l'excellence, la dernière mode ce qui brille et permet de communiquer et de faire parler de soi, plutôt que des pédagogies plus rustiques;

  • L'enchaînement de grandes ambitions pédagogiques, de réformes ambitieuses par exemple le "numérique pour tous" se chassant l'une après l’autre ne l'effraie pas du moment que la chimère à suivre est plus imposante.

Le meilleur antidote est «l'autre».

L'alter-égo

Considérer que l'autre puisse être un alter égo est un renoncement au pouvoir absolu sur autrui, c'est l'établissement d'une relation équilibrée faite de moins de rivalité et de plus de complémentarité. En effet, si l'on se réfère aux recherches sur l'apprentissage, un égo non contenu est même une  barrière car, n'écoutant que soi, on est incapable de se saisir de ce que les autres peuvent apporter. C'est le drame de certains  dirigeants qui semblent avoir appris une fois pour toute à l'occasion du passage dans une école prestigieuse puis ne se remettent plus en question. Ils savent. Ils s'expriment. lls dominent. Rien d'autre ne les intéresse que leur propre pensée qui les fascine.

Des contextes d'apprentissage dépouillés d'égo, tout autant ceux des personnes ressources (enseignants, dirigeants d'établissement, etc.) comme ceux des apprenants et des parties prenantes (famille, proches etc.) posent moins de questions de compétition sociale. Ils pourraient bien enlever dans le processus de modélisation décrit par Bandura, (forme d'apprentissage par  imitation) la part de statut, de comparaison sociale, d'envie de pouvoir embarquée. Je pose l'hypothèse que moins d'égo permettrait une plus forte apprenance. Cela autoriserait une plus forte ouverture de soi au monde et favoriserait une plus grande intelligence collective gênée par un trop plein d'égo

L'égo se répand aussi en ligne

Mais l'ego s'exprime aussi en ligne.  L'ego en ligne ce sont d'abord les métriques de vanité (nombre de suivants, nombre de clics, etc.) qui donnent à l'égotique un sentiment d'expansion de soi hors normes. Sa pensée, ses actions glorieuses peuvent être suivies par un volume sans nombre de suiveurs. Le monde numérique, ses plateformes et ses forums offrent un terrain de JE extraordinaire. L'égo a moyen de s'épandre.

Consacrant son énergie à ses selfies, ses photos, son image, le temps d’apprendre pourrait bien être diminué. Cependant l'absence de présence physique d'autrui est aussi une chance. Pensons au succès de la Khan Academy qui met en avant des contenus dépouillés en éliminant le sentiment d'être regardé, évalué et jugé par un tiers. Sans égos déplacés, certains sites deviennent des ressources incroyables pour apprendre...

Sources

Wikipédia - Conscience de soi https://fr.wikipedia.org/wiki/Conscience_de_soi_(Hegel)

Lord David Owen - Hubris syndrome an acquired personality disorder a study of us president and UK prime minister over the last 100 years
http://www.lorddavidowen.co.uk/hubris-syndrome-an-acquired-personality-disorder-a-study-of-us-presidents-and-uk-prime-ministers-over-the-last-100-years/

Le blog Hardis Group Ego et intelligence collective
https://leblog.hardis-group.com/portfolio/ego-intelligence-collective/

La spiritualité selon Jim Carrey l'ego un frein dans l'apprentissage et notre progression personnelle
https://alexgrzeg.wordpress.com/2013/05/27/la-spiritualite-selon-jim-carrey-lego-un-frein-dans-lapprentissage-et-notre-progression-personnelle/

Penser et agir - Le triangle de Karpman -  https://www.penser-et-agir.fr/triangle-de-karpman/

Khan Academy https://fr.khanacademy.org/ 

No Limits - Les métriques de vanité en marketing  http://no-limits.lu/les-metriques-de-vanite-en-marketing/ 

100 façons d'apprendre https://www.youtube.com/watch?v=NruRURKYPlA 

Blog cognifit - L'apprentissage social Bandura -  https://blog.cognifit.com/fr/lapprentissage-social-bandura/


Mots-clés: Estime De Soi apprenance Apprendre Autoformation

Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Diversité


Pour vous abonner au fil RSS de Thot Cursus, indiquez votre courriel ci-dessous :

Service par FeedBurner


            

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !