Dossiers de la semaine

Culture populaire

Même si les super-héros ou les opéras de l’espace laissent certains de marbre, ils font partie de la culture populaire propulsée par des industries culturelles et jouissent d’une diffusion mondiale. Les qualités dramatiques du Ragnarök, du Titanic ou de Frankenstein rejoignent l’imaginaire universel et offrent le canevas pour mettre en scène les préoccupations actuelles.

En ce sens, la portée d’une série comme «Game of Thrones» ou «Harry Potter» va bien au delà de leur histoire : les questions de pouvoir, d’éthique et de relations humaines y sont confrontées sans retenue. Plusieurs enseignants n’hésitent d’ailleurs pas à y faire référence pour illustrer ces questions.

Que l'on parle de santé, de sport, de mode ou d'histoires de coeur, d’autres éléments de culture populaire imprègnent nos communications courantes et finissent par construire une référence d’autant plus efficace. Les grands esprits partagent la plupart du temps une grande culture, mais ceux qui savent communiquer leur pensée ne négligent pas pour autant la culture populaire; ils savent l’utiliser avec à propos.

On oppose souvent «culture générale» et «culture populaire», la première incluant les d’éléments «importants» ou fondateurs et la seconde plutôt les éléments archétypaux et spectaculaires, ce qui en fait leur valeur commerciale.  De là le rôle de l’école de passer outre les considérations mercantiles et de montrer l’intérêt d’une riche culture générale, dans tous les domaines, car plus on a d’éléments à mettre en relation, plus la compréhension devient perspicace et profonde.  

À ce jeu, l’intelligence artificielle se dotera éventuellement d’une culture universelle, à la fois populaire et générale, que nous continuerons d’alimenter et qui nous influencera en retour.  Quand «Spotify» nous réfère une musique «que vous pourriez aimer», cette influence est déjà en action. Nous reste à y ajouter intentions et émotions.

Denys Lamontagne - [email protected]

Illustration : Pasja - Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Culture populaire - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Culture populaire

Même si les super-héros ou les opéras de l’espace laissent certains de marbre, ils font partie de la culture populaire propulsée par des industries culturelles et jouissent d’une diffusion mondiale. Les qualités dramatiques du Ragnarök, du Titanic ou de Frankenstein rejoignent l’imaginaire universel et offrent le canevas pour mettre en scène les préoccupations actuelles.

En ce sens, la portée d’une série comme «Game of Thrones» ou «Harry Potter» va bien au delà de leur histoire : les questions de pouvoir, d’éthique et de relations humaines y sont confrontées sans retenue. Plusieurs enseignants n’hésitent d’ailleurs pas à y faire référence pour illustrer ces questions.

Que l'on parle de santé, de sport, de mode ou d'histoires de coeur, d’autres éléments de culture populaire imprègnent nos communications courantes et finissent par construire une référence d’autant plus efficace. Les grands esprits partagent la plupart du temps une grande culture, mais ceux qui savent communiquer leur pensée ne négligent pas pour autant la culture populaire; ils savent l’utiliser avec à propos.

On oppose souvent «culture générale» et «culture populaire», la première incluant les d’éléments «importants» ou fondateurs et la seconde plutôt les éléments archétypaux et spectaculaires, ce qui en fait leur valeur commerciale.  De là le rôle de l’école de passer outre les considérations mercantiles et de montrer l’intérêt d’une riche culture générale, dans tous les domaines, car plus on a d’éléments à mettre en relation, plus la compréhension devient perspicace et profonde.  

À ce jeu, l’intelligence artificielle se dotera éventuellement d’une culture universelle, à la fois populaire et générale, que nous continuerons d’alimenter et qui nous influencera en retour.  Quand «Spotify» nous réfère une musique «que vous pourriez aimer», cette influence est déjà en action. Nous reste à y ajouter intentions et émotions.

Denys Lamontagne - [email protected]

Illustration : Pasja - Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !