Articles

Publié le 30 novembre 2021 Mis à jour le 01 décembre 2021

Apprendre à percevoir le monde : du nuage au «cloud»

Utiliser l'hyper sensibilité pour sentir le monde réel et le monde virtuel

Cumulus

Déjà vu

Une pareidolie est un "processus survenant sous l'effet de stimuli visuels ou auditifs, portant à trouver une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée, une tache d'encre, etc." Wikipédia 

Ce processus est caractéristique de la tendance du cerveau à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées. Il s'agit d'une forme d'illusion d'optique si elle se produit de façon inconsciente ou bien un processus créatif quand il est pratiqué de façon consciente. Certains artistes poussent leur recherche très loin dans cette confusion du monde et de l’humain, comme par exemple Salvador Dali. 

Si vous avez fait l’expérience de l’observation intense de la nature en mouvement, nuage, cours d’eau, insecte, vous serez touché d’une part par la beauté du monde et, d’autre part, par cette constance de l’humain de se voir partout. 

Ce processus est dépendant de nos états internes, des schèmes de perception du monde déjà présents en chacun de nous. Un peu à la manière des neurones miroirs qui s'activent dans nos cerveaux au spectacle d'une activité humaine qui nous touche; les formes de la nature font écho à nos mémoires des formes. Nous nous complétons avec la nature. Nous disposons d’une matrice de significations prêtes à l'emploi. Notre puissance d'imagination potentialise le monde et lui offre son devenir tout autant qu’il nous lie à lui.

La paréidolie une névrose ?

Pour le chercheur Norimuchi Kitagawa   il y aurait un lien entre névrose et pareidolie. Il s'est efforcé de le prouver à l'occasion d'une recherche avec 166 étudiants. Il leur était demandé de reconnaître des visages, des animaux ou bien encore des plantes sur les images qu'on leur présentait. Dans ses conclusions le chercheur pointe que les étudiants présentant le plus de symptômes de névrose ont plus tendance à repérer ces formes connues. La névrose est présentée comme un trouble psychique, mêlant angoisse, conscience de son mal être, hyper connexion au monde, stress. 

La névrose parait d'origine génétique tout autant que sociale, parfois liée à des insécurités vécues pendant l’enfance mais c'est aussi la situation que vivent les "hyper sensibles". C'est peut-être pour cela qu'ils ont la tête dans les nuages et qu'ils y trouvent plus que d'autres des formes qui leur ressemblent, c’est peut-être pour cela que ce chercheur japonais pose une hypothèse spécifique sur la gente féminine. Plutôt que d'évoquer la névrose, notion floue par ailleurs exclue du répertoire CIM des maladies psychiques , pour ses caractéristiques trop floues, mieux vaut repérer  l'hyper sensibilité porteuse de potentiel de perception.

Potentiel des hyper sensibles

Les hyper sensibles  ne se connectent pas seulement au vivant, leurs racines se mêlent au vivant. Ils affleurent et captent tout signal avec un écho démultiplié.  L’hyper sensibilité est émotionnelle, sensorielle, immédiate ou retardée. En contrepartie  de ces perceptions démultipliées, les hyper sensibles assument  le fardeau d'un questionnement constant et d'une vigilance aux signaux faibles qu’ils ne cessent de capter. Ce pouvoir de sentir, de distinguer d'anticiper est un point fort, à la condition d'éviter d'être englouti par un débordement émotionnel ou sensoriel.

Voir l'invisible entre les mailles

Nous parvenons à discerner des constellations d’étoiles en imaginant des liens des formes animales (ours, bélier, capricorne etc.), notre pensée anthropomorphe projette sur les objets, les végétaux, les situations, des propriétés humaines. C'est pur animisme que de leur prêter des sentiments et des réactions humaines. Les scientifiques rient de ces croyances irrationnelles. Pourtant cette intuition des reflets humains dans tout phénomène permet d'agir et de sentir ce qui se prépare. Sentir les formes humaines où qu’elles se situent est une façon de se lier au monde. Si l’on dépasse l’explication magique des peuples premiers, des courants sociologiques étayent des manières de percevoir et d’anticiper les mouvements sociaux.

La socio perception  imaginée par Alain de Vulpian est un savoir-faire sociologique qui aide à comprendre comment « une forme sociale » se déploie, vers où évolue une société, par quelle dynamique elle est embarquée et quels sont les scénarios les plus probables pour son devenir.

La « forme sociale », conceptualisée par Georg Simmel, se perçoit par les plis et les coutures du tissu social. Il développe une analyse vitaliste du fait social. Pour lui, la vie sociale est un mouvement par lequel ne cessent de se remodeler les relations entre individus… En captant et comprenant les modelages qui opèrent entre des individus, l’observateur est en mesure d’envisager des scénarios sur une trame plus large que celle d’un petit groupe.

Les relations interindividuelles ont pour partie basculé dans les réseaux sociaux, avec 3 à 4 heures d’écran par personne et par jour, des pratiques et des usages se sont développés. Imaginons maintenant, un hyper sensible en prise aux signes émis sur les réseaux sociaux. Imaginons qu’à force de fréquenter les réseaux qu’il ne cherche pas à voir un visage derrière des données ou des formes d’animaux mais à ressentir et à interpréter les flux de message, leur qualité, leur rythme, leur tonalité, leurs émetteurs, la réaction des récepteurs au regard de leurs qualités spécifiques. À force d’observation et de fréquentation de ces réseaux, les intuitions et l’interprétation des comportements derrière les données se précisent et l’observateur recoupant des informations avec les réactions dans le monde réel se fait une idée de ce qui se joue. 

Cette sensibilité s’exercera probablement différemment qu’une Intelligence artificielle qui aura un avantage analytique lors d’un traitement factuel des flux de données. Il faut se rappeler que de la même façon qu’un individu ne se mettra pas en compétition avec une voiture en voulant courir plus vite qu’elle, il est vain de chercher à être plus précis et factuel qu’une IA. Il reste la possibilité de sentir les choses et d’opérer ses propres constellations, ses propres analyses en se centrant sur ses émotions et ses ressentis. 

La socio perception sur laquelle Alain de Vulpian nous a ouvert la voie demande a être explorée à l’ère des réseaux socio numériques. Parti la tête dans les nuages nous voici arrivé dans le « cloud ». 


Sources

Sciences et vie. Pourquoi reconnait-on des formes dans les nuages? https://www.science-et-vie.com/cerveau-et-intelligence/pourquoi-reconnait-on-des-formes-dans-les-nuages-4975 

Futura sciences https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/cerveau-prosopagnosie-16581/ 

LCI pourquoi les personnes qui voient des visages partout sont des névrosés https://www.lci.fr/amp/sante/pourquoi-les-personnes-qui-voient-des-visages-partout-seraient-nevrosees-1526011.html 

Wikipédia. Pareidolie https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Par%C3%A9idolie 

Santé magazine. La névrose https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/nevrose-893488 

Comprendre votre hyper sensibilité peut vous sauver la vie https://youtu.be/sJAj12ub9DQ 

Journal des femmes Hypersensibilité définition, caractéristique, symptômes, tests, traitement https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2593286-hypersensibilite-definition-caracteristiques-symptomes-test-traitement/  

Art figuration. Paysages anthropomorphes et visages https://art-figuration.blogspot.com/2015/11/paysages-anthropomorphes-et-visages.html  

Futura sciences Neurones miroirs qu’est ce que c’est ? https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/medecine-neurone-miroir-15890/  

Lallement, M. (2009). Georg Simmel, une sociologie des formes sociales. Dans : Xavier Molénat éd., La sociologie (pp. 58-62). Auxerre: Éditions Sciences Humaines. https://doi.org/10.3917/sh.molen.2009.01.0058" 

CEPIC Inserm classification internationale des maladies https://www.cepidc.inserm.fr/causes-medicales-de-deces/classification-internationale-des-maladies-cim  

Cahier Sol France Alain de Vulpian, empathie, socioperception et anticipation https://vdocuments.pub/alain-de-vulpian-empathy-socioperception-anticipation-cahier-1112-sol-france.html  



Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !