Articles

Publié le 25 janvier 2022 Mis à jour le 04 février 2022

Une classe virtuelle, oui ! Voici le programme...

Une classe virtuelle se prépare, s'anticipe; il n'y a pas de recette magique.

À la fois en cours et dans sa chambre...

« Si c’est pour suivre la présentation d’un diaporama en classe virtuelle, je peux le faire tout seul, à un moment qui me convient bien. »

Voilà le point de vue des étudiants (et des élèves) face à des propositions de classe en ligne. Si effectivement, le temps de parole n’est dévolu qu’à l’enseignant qui déroule son cours, ce point de vue est légitime. Mais alors, que peuvent proposer les enseignants ? Quels sont les écueils à éviter ? Je ne crois pas qu’aucune réponse ne corresponde parfaitement à toute les situations cependant on peut établir un questionnement systématique qui permette de construire sa solution.

1 - Le point de vue de l’apprenant

C’est le premier point à considérer : quels sont les besoins et les attentes des apprenants ? Quels éléments vont l’engager et l’aider à persévérer ?

Pour l’aider à rentrer dans une démarche d’apprentissage, l’apprenant a besoin d’un cadre qui le soutienne :

  • La salle de cours est très différente de sa chambre et ne crée pas la même ambiance.
  • La présence des camarades est stimulante et recherchée, c’est même parfois la première raison qui pousse un élève à aller en cours.

Si la classe virtuelle permet de délimiter un espace-temps ‘sanctuarisé’, il reste encore à définir le contenu de cette rencontre. Cela nécessite une réelle scénarisation avec une approche chronométrée des différentes séquences pour donner du rythme, impliquer les apprenants et leur laisser le plus de temps de parole possible. L’enseignement avec des classes virtuelles doit donc être conçu pour faciliter la perception de la présence à distance, mais comment faire ? Voyons ce qu’en dit la recherche…

2 - La question de la présence à distance

Le dernier cahier du Louvain Learning Lab «Enseigner (et apprendre) en téléprésence» s’appuie sur le modèle de la communauté d’apprentissage en ligne de Garrison, Andreson et Archer où la présence est le fruit de 3 composantes :

  • La présence sociale qui regroupe les aspects liés à l’affectivité et la cohésion de groupe ;
  • La présence cognitive qui regroupe les éléments liés à l’apprentissage, à la recherche de solution, à la construction de sens ;
  • La présence enseignante qui soutient, modère et facilite les échanges.

Ces éléments rejoignent le point précédent : la présence à distance se construit dans les interactions entre les différents participants (enseignant et apprenants) et les classes virtuelles sont tout à fait pertinentes pour soutenir et faciliter ces échanges.

Annie Jézégou dit, dans son interview sur le portail de la fonction publique, que la présence peut se développer de façon interpersonnelle ou collective et qu’elle peut être «à la fois ressentie (dimension subjective) et tangible (dimension objective)».

Cette présence ne peut se développer que si les outils sont perçus comme utiles et faciles à utiliser (notion d’affordance) et si les participants s’engagent dans le processus dans une démarche personnelle et réflexive (notion d’agentivité).

Ces éléments permettent d’identifier des attitudes de l’enseignant et poursuivre notre questionnement : comment présenter les outils et leur potentiel (utilité) ? Comment faciliter leur prise en main (facilité) ? Comment accompagner vers un usage choisi, social, réfléchi et autonome de ces outils ?

Ces questions sont complexes et très vives depuis le début de la pandémie de COVID-19. Certaines institutions ont élaboré des stratégies avec une démarche comodale. Cette modalité offre un pas de côté qui peut faire avancer notre réflexion.

3 - Que nous dit la bimodalité ?

Zac Woolfitt, dans son intervention à Online Educa Berlin, en décembre 2021, fait un point sur la bimodalité où une partie des étudiants est sur site tandis que l’autre partie suit la séance à distance, qui est une utilisation possible des classes virtuelles.

Il compare cette évolution à l’évolution de la diffusion des livres, du recueil relié à la liseuse, en passant par la photocopie de qualité parfois douteuse et se demande (et nous demande aussi) à quel stade nous en sommes dans l’évolution des cours. Il est presque certain que nous ne sommes pas arrivés à la solution optimale et les premiers retours d’expérience permettent d’avancer dans la réflexion. Voici les éléments qui me semblent importants à conserver :

  • La charge mentale pour l’enseignant dans un cours bimodal est beaucoup plus forte qu’en présence ou en ligne.
  • Le modèle SAMR d’intégration des technologies (pour Substitution – Augmentation – Modification – Redéfinition) caractérise l’impact de l’introduction d’une technologie sur l’approche pédagogique : Qu’est-ce que cela change ? Cela apporte-t-il une plus-value fonctionnelle ? Cela induit-il une redéfinition des tâches ou de nouvelles tâches inenvisageables auparavant ?
  • L’organisation géographique de la salle de cours est affectée par cette évolution : Où placer les écrans pour voir les élèves à distance ? Où placer les caméras ? Quel est l’espace dévolu à l’enseignant ?

Ces différentes questions se posent aussi – sans doute différemment – quand tout se passe à distance.

Synthèse

Les classes virtuelles offrent la possibilité de répondre aux besoins "sociaux" des apprenants. Cela nécessite de leur laisser la plus grande place dans ces événements pour qu’ils puissent s’exprimer, interagir, questionner et que l’enseignant apporte régulations et rétroactions. L’enjeu est bien de créer une présence à distance perçue et vécue par les apprenants. Cela interroge la place des outils technologiques et l’effet qu’ils ont sur les stratégies pédagogiques.

Mais n’oublions jamais que les apprentissages sont notre priorité et que les outils doivent nous servir à atteindre notre objectif !

Références


Voir plus d'articles de cet auteur

Dossiers

  • Classe virtuelle

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Superprof : la plateforme pour trouver les meilleurs professeurs particuliers en France (mais aussi en Belgique et en Suisse)


Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !


Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !